Flash

BAN2

 

Aucune armée, aussi puissante soit-elle, ne peut gagner une guerre sans le soutien de sa population. Le Porte-parole du Gouvernement de warrior le sait pertinemment bien. Voilà qui l’a poussé à lancer un appel à la mobilisation générale. Côté réactions, les Députés de l’Est, particulièrement ceux de l’Ituri, en tout cas dans leur majorité, soutiennent la démarche de la mutualisation des forces entre les UPDF et les Fardc pour traquer les ADF. Même la population de cette partie de la République qui, pour le moment, est loin de la zone des opérations, c’est-à-dire, des hostilités, est derrière la démarche du Gouvernement.

Certes, côté politiciens, il y a encore des sons discordants, une façon d’exprimer des inquiétudes au regard du passé récent et litigieux que la RDC a eu avec ses voisins, particulièrement rwandais et ougandais. Qu’à cela ne tienne, fallait-il laisser pourrir indéfiniment la situation au moment où les massacres de la population se poursuivent ; alors que les ADF ont intensifié les actes de terrorisme en posant des bombes artisanales dans les cités de l’Est ?  

Ne fallait-il pas passer à la vitesse supérieure pour arrêter cette déstabilisation du pays, via l’Est, entretenue par les grandes puissances du mal, pour piller les richesses du pays, en d’autres termes, acheter le coltan et autres minerais à vil prix auprès de ces rebelles ou terroristes ?

La situation est évolutive. Le 1er décembre 2021, alors que le monde observe la journée internationale de la lutte contre le VIH/Sida, ce membre du gouvernement accompagné du porte-parole de l’armée et celui de la police, ont livré un briefing à la presse afin d’actualiser le rapport rendu quarante-huit heures plus tôt, sur la situation sécuritaire dans le Nord-Kivu, où les ADF sont installés et terrorisent de paisibles citoyens.

Secret défense oblige, tout ne sera pas mis sur la place publique.

Ce qui est vrai, échec ou réussite, c’est Tshilombo Tshisekedi qui sera comptable devant la nation dans deux ans. Sa survie politique ou sa descente aux enfers en dépend. Il a promis de ramener la paix, il signera même le pacte avec ‘‘le diable’’ pour ramener la paix dans l’Ituri. Pas seulement, même dans le grand nord et aussi dans le Sud-Kivu où un convoi humanitaire a été intercepté hier par des coupeurs des routes qui ont tué ses quatre occupants, en apportant une bonne partie de la cargaison. C’est sérieux. C’est une stratégie de dispersions d’efforts du Gouvernement et donc de la nation congolaise. Dans ces conditions là, il sera difficile d’amorcer des actions de développement même dans d’autres coins du pays, si le gros morceau du budget est affecté à la traque des groupes armés étrangers et locaux. Vivement l’accompagnement du Gouvernement et des Forces armées de la RDC !

La Pros.

Pin It

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout