Flash

Hier, nous l’avions rappelé en effet, l’heure de vérité a sonné ! Yeux doux, trahison, séduction politique, deal nocturne, tous les coups sont permis pendant la période de consultations. Comme annoncé, le président de la République va entreprendre des discussions franches et directes avec les leaders politiques et sociaux les plus représentatifs du pays, dans le but de recueillir leurs opinions à l’effet de créer une Union sacrée de la Nation.


C’est la thérapie du chef de l’Etat pour tenter de calmer la crise politique qui prenait progressivement des proportions guerre ouverte, principalement entre les camps formant la coalition au pouvoir.
Seulement, tout le monde sait comment tout cela se passe… le consultant comme les consultés, et même les oubliés, tiennent tous au pouvoir. Pour les analystes moins optimistes, chaque partie voudra à tout prix tirer le drap de son côté. Principalement pour des raisons de positionnement, maintenant que Fatshi a ouvert une véritable piste à ceux qui n’ont regardé que de l’extérieur pendant près de deux ans, le pouvoir « confisqué » par deux camps politiques. A deux, les parts du gâteau sont suffisantes, mais la gourmandise des consommateurs poussés à l’excès de table a créé une indigestion sur la table sucrée du pouvoir.
A défaut de sombrer par arrogance mal placée, il fallait absolument éructer la dose de trop. L’actuel chef de l’Etat, pris à l’étroit par ses « partenaires » du Front Commun pour le Congo, s’en remet aux voisins pour la plupart affamés, même si les parts du gâteux s’amenuisent. C’est le prix à payer pour souper dans la quiétude.
Avec l’évolution des choses, le bateau spacieux de Fatshi est même prêt à accueillir les anciens détenteurs du pouvoir cloitrés dans la cabane malheureuse de la majorité parlementaire et institutionnelle.
Stratégiquement parlant, c’est politiquement faisable. Mais au finish, pour quelles fins ? Ce que la population attend, ce n’est pas un mercato politique, ni des campagnes électorales continues, mais plutôt des réalisations objectives améliorant son vécu quotidien.
Les acteurs qu’ils ont désigné sont-ils à la hauteur ?
Toutefois, le message du président de la République, nous l’avons tous retenu : « Je ne laisserai aucun engagement politique de quelque nature que ce soit primer sur mes prérogatives constitutionnelles et sur l’intérêt supérieur du peuple congolais ».
A bon entendeur,…

La Pros.

Pin It

Les plus lus