Flash

La vie ne tient qu’à un fil. Si l’on ne prend pas conscience, l’assassin redoutable qu’est la pandémie mondiale de COVID-19 pourrait, certainement, remporter cette bataille à laquelle tous les Chefs d’Etats se livrent corps et âmes, en prenant des mesures salvatrices et en multipliant des messages de sensibilisation pour déjouer finalement tous les stratagèmes de cette maladie.

Au niveau mondial, la facture est épouvantable. Il suffit juste de lire les journaux, d’écouter la radio et de suivre la télévision pour se rendre compte de la dangerosité de ce virus.
A cause de lui, l’économie mondiale connaît une chute vertigineuse qui, après cette tragédie, nécessiterait du temps pour que bons nombres de pays, surtout ceux du tiers-monde, puissent se relever et relancer leur production. La RDC qui ne produit presque rien, dont l’économie a toujours été extravertie depuis son accession à l’indépendance, demeure fortement exposée. Même l’allègement de sa dette par le FMI ne pourra pas résoudre les problèmes. Ça on le savait déjà. N’est-ce pas le moment de prendre conscience et de tirer des leçons concernant la manière dont on dirige cette République, 60 ans après son indépendance ? Cette République qui se veut démocratique, dont la mission ultime consiste même à dépasser l’étape du développement et d’accéder dans le cercle des pays émergents, se meurt à petit feu à cause notamment, des querelles intempestives et sempiternelles des politiciens. Ils s’enrichissent odieusement au détriment du bonheur du peuple congolais. L’on entend détournements par ci, corruption par-là, il est vraiment temps de prendre conscience, en dépassant l’étape de ‘’moi d’abord’’ et en œuvrant pour le bonheur de tous avec patriotisme et bon sens.
Ne faisant aucune différenciation sociale, la pandémie à coronavirus emporte les gens à travers le monde. Que l’on soit riche ou pauvre, beau et laide, elle tue sans aucune différenciation. Des soldats tombent. Jacques Ilunga, Chargé des missions ; Me Mukendi wa Mulumba Jean-Joseph, Chef ai du Conseil Consultatif Juridique ; Mgr Gérard Mulumba, Chef de la maison civile du président…Et donc, le Chef de l'État Félix Tshisekedi paie le lourd tribut de sa lutte contre la pandémie du COVID-19. La mort de son oncle paternel de suite du COVID-19 devrait, davantage, interpeller plus d’un. Surtout ceux qui doutent encore de la présence de cette pandémie en RDC et passe outre les gestes barrières. L’on aura beau interdire tout rassemblement de plus de 20 personnes, hélas, certaines personnes à tort, n’arrivent pas à mettre en pratique cette mesure d’application. Muyembe n’a jamais cessé d’implorer pour les mesures d’application des gestes barrières. La distanciation sociale ne semble plus être à l’ordre du jour pour beaucoup. Congolais, à quand la fin de l’incrédulité ? Prennons conscience ! Appliquons les gestes barrières pour le bien-être de tous.

La Pros.

Pin It

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout