Flash

Kinshasa semble reprendre peu à peu ses anciennes et mauvaises habitudes. Malgré le confinement intégral ayant débuté aujourd’hui, rien que dans la commune de la Gombe, l’épicentre du COVID-19, la forte circulation remarquée dans la capitale, après l’annonce du report du confinement total de la ville de Kinshasa devrait, au lieu de provoquer un ‘’ouf’’ de soulagement dans le chef de la population, pousser davantage cette dernière à mettre en pratique des récommandations formulées par des autorités du pays en guise de protection contre cette pandémie meurtière mondiale.

Hélas ! La majorité d’entre elle ne l’entend point de cette oreille. Circulation massive des personnes et engins motorisés qui occasionnent des embouteillages dans certains coins, la non- application des gestes barrières ainsi que la banalisation de ce virus, risquéraient de causer finalement l’hécatombe de cette Nation située au cœur de l’Afrique.
En effet, l’indiscipline, marquée par toutes ces mauvaises habitudes précitées et qui se dévoilent pendant cette période à laquelle Félix Tshisekedi a déclaré l’état d’urgence, ‘’va nous coûter extrêment cher’’, prévient un spécialiste sanitaire, estomaqué par les agissements de ses compatriotes.
Oui, il y a de quoi examiner ce dessous de cartes. Dans cette guerre contre la COVID-19, les congolais lambda ne doivent pas se comporter comme si de rien n’était. Puisque, la pandémie est réelle et tue sans aucune différenciation. Bâtonnier Mukendi, Jacques Ilunga, Dédie et Rachel Bandubola en sont la preuve de la force de frappe de cette maladie dangéreuse. Au cours de ce feuilleton, il aurait fallu entendre juste la sortie médiatique ‘’problématique’’ du Virologue Docteur Muyembe, pour que les congolais jettent sans hésiter, l’opprobre sur celui qui avec le prix Nobel de la paix Denis Mukwege, font la fiérté de la République démocratique du Congo. La polémique autour du ‘’Vaccinagate’’ continue à diviser. Les sorties du numéro 1 de la ripose contre la COVID-19 concernant une probable candidature de la RDC parmi les pays devant participer aux essais cliniques du vaccin ont suscité plusieurs réactions. Des mécaniciens, ingénieurs, économistes, politiciens, juristes, bref, des congolais de toutes tendances confondues ont exprimé forméllement leurs désacords quant à ce. Même les sourds-muets ont réagi en mettant en garde celui qui livrerait des congolais pour expérimenter, comme des ‘’cobayes’’ le vaccin que les occidentaux comptent envoyer dans le continent noir. Quand bien même le prof Muyembe s’est rattrapé en fixant l’opinion qu’en tant que Congolais, il ne permettrait pas que ses compatriotes soient utilisés comme ‘’cobayes’’, sa cote de popularité a subi un coup massif. Après ce que d’aucuns qualifient comme une bourde, doit-on continuer à faire confiance au Docteur Septuagénaire ? Ou carrément l’associer dans ce combat contre la riposte avec d’autres virologues et Tradi practicens qui ont laissé entendre qu’ils auraient trouvé des formules ‘’magiques’’, soient-elles pour mettre ‘’KO’’ le coronavirus ? A vrai dire, au moment où les américains, chinois, français et anglais sont à l’étape expérimentale de vaccin qui pourrait sauver le monde, au lieu de critiquer, appliquons des gestes barrières, soyons solidaires et ayons foi en la médecine.

La Pros.


Les plus lus