Flash

BAN2

 

L’économie  congolaise ne se porte pas bien. De la situation sociale en passant par la sécurité, les infrastructures et l’économie, le feu demeure au rouge. Comme si les jours se suivent et se ressemblent. Au demeurant, la vie d’un fils du Congo dans sa mère patrie s’est carrément transformée à un pugilat sauvage auquel il est presque devenu impossible de jeter l’éponge si ce n’est d’endurer. Du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest, les préoccupations demeurent multiples. La vie politique congolaise laisse à désirer. Si vous manquez des gants et de l’énergie, il est difficile de résister dans cet environnement politique ‘’malsain’’, où la plupart de décisions venant du sommet, affectent négativement et directement la santé mentale des congolais. Ainsi, s’il faudrait réaliser un diagnostic, l’on finira par conclure que l’avenir est bel et bien  incertain et en même temps, stressant, faute d’une vision claire et nette devant conduire à la lumière. Tenez !  À 18 mois des prochaines élections tant attendues, la bataille est d’ores et déjà annoncée. Fayulu, Katumbi, Matata et… Félix Tshisekedi,  pour ne citer que ceux-là, eh bien, la course à la présidence s’annonce bouillante et palpitante et réserve beaucoup de surprises, qui sait ?

Certains leaders politiques ont rapidement mis le cap et révélé leurs intentions. Attention, d’autres figures vont se  déclarer dans les prochains mois. Attendons-nous à des séparations, trahisons, transhumance comme on en a l’habitude dans l’arène politique congolaise. En perspective des élections qui se profilent à l’horizon, le Sénateur Augustin Matata Ponyo Mapon entend à nouveau jouer un rôle dans la sphère politique congolaise. Ayant tourné le dos, depuis l’année 2021, au Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), l’ancien Premier ministre congolais a lancé mardi 3 mai 2022  le ‘’Leadership et Gouvernance pour le Développement (LGD), son propre parti politique’’. Fort de son expérience Matata Ponyo a, sans l’ombre d’un doute, préconisé un changement  dans le microcosme politique RD. Congolais. Aura-t-il les suffrages des congolais ? Mystère. Néanmoins, tout laisse à croire qu’en 2023, ce sera soit ça passe, soit ça casse !

La Pros.

Pin It

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout