Flash

Aussi simple que cela puisse paraître, la RD. Congo est aujourd’hui à la croisée des chemins. Les sociétaires de la coalition au pouvoir n’arrivent toujours pas à se déterminer sur la meilleure façon de diriger ensemble.

C’est le sort que connaît le roi Dollar depuis le week-end dernier. De 20.000 FC contre 10 USD, le taux de change est passé à 15.000 FC contre 10 USD. Peut-on alors parler d’une embellie de la monnaie nationale congolaise ou simplement de la spéculation ?

L’Etat de droit c’est une bonne chose. Mais, Vital Kamerhe ne doit pas en être le cobaye, répètent les cadres et militants de l’UNC. D’ailleurs, ils ont promis de descendre encore une fois massivement dans la rue ce vendredi 7 août 2020, date prévue pour le début du procès en appel de leur leader, pour clamer son innocence.

En 2023, lorsqu’ils auront accompli cinq ans d’exercice commun du pouvoir d’Etat, les sociétaires de la coalition FCC-CACH seront comptables des actes posés, des réalisations de leurs multiples promesses de campagne, des ratés de leurs programmes d’action et, même, des incongruités de leurs projets de société.

Vital Kamerhe sera fixé aujourd’hui sur sa demande de mise en liberté provisoire. Les juges vont-ils casser la décision de refus prise au niveau de la Cour d’Appel ? Même si la condamnation à 20 ans des travaux forcés de VK, Directeur de Cabinet de Félix Tshisekedi, Jammal Samih est confirmée dans les juridictions supérieures, est-ce pour autant que les ouvrages promis au peuple congolais dans le cadre du programme d’urgence de 100 jours deviendront une réalité ?

L’homme politique français Charles Pasqua disait que si une crise ou une affaire persiste, il faut y rajouter une autre crise ou affaire pour que tout le monde s’y perde. Autrement dit, créer continuellement une crise dans la crise. Malheureusement, c’est vers là que tend la classe politique congolaise.

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout