Flash

A quand la «Mise en place d’une Commission Conjointe (Ministère de la Culture et Arts et experts CAC et autres structures) pour l’élaboration du draft de projet de loi sur la «politique culturelle ? ».

Cette question constitue le leitmotiv de l’honorable député national, Paul BALENZA qui a échangé avec le ministre de la Culture et des Arts, Jean- Marie Lukundji. L’information a été confirmée par le Collectifs des Artistes et des Culturels, (CAC Asbl) qui l’avait accompagné dans le cadre de sa mission parlementaire. Il faut noter que la délégation du CAC était constituée de son Coordonnateur Paul Ngoie Le Perc et son Conseiller juridique Me Mukenge.
Evidemment, il est irrationnel qu’un grand pays à la dimension continentale comme la RD.Congo ne puisse pas avoir aujourd’hui une politique culturelle cohérente afin de réglementer et organiser le secteur de la Culture dans toute sa dimension.

Ainsi, le CAC soutient impérativement la tenue rapide des travaux d’évaluation des recommandations prises lors des Etats généraux antérieurs.
Pour le Collectif, ce colloque exige la mise en place d’une commission conjointe composée d’experts du Ministère de la Culture et Arts et des autres associations et organisations de la société civile œuvrant dans le secteur.
L’idéal sera d’aboutir à un draft de projet de loi sur la politique culturelle.
«Ces assises seront convoquées et organisées par le Secrétariat Général avec la participation des experts de la culture et arts et autres structures partenaires», renseigne un communiqué du CAC.
Cependant, il revient solennellement au Secrétariat Général qui est chargé de l’organisation avec la contribution du CAC de proposer au Ministre de tutelle les membres qui doivent constituer cette Commission ad hoc.

Un projet de loi attendu au Parlement
Toutefois, la démarche du Collectif des Artistes et des Culturels est vivement soutenue par le Député kinois Paul Balenza qui invite le Ministre Lukundji d’accélérer les choses afin que ce draft du projet soit prêt pour la session parlementaire de Septembre prochain.
Faisant d’une pierre deux coups, l’Elu de Kinshasa a également voulu s’enquérir de l’évolution des travaux préparatoires de IXèmes Jeux de la Francophonie prévus en 2022 dans la Capitale congolaise. Il était important d’en parler avec le Ministre de la Culture et des Arts qui a un rôle majeur à jouer dans l’organisation de cet évènement international dont le Congo tient à sa réussite.

Sur ce, Jean- Marie Lukundji a essayé d’y apporter certains éclairages en dépit de quelques rumeurs et des divergences dans l’organisation au sein du Comité national des Jeux de la Francophonie.
Il faut retenir que le Ministère de la Culture pilote 3 commissions sur les 15 instituées officiellement pour l’organisation de ces Jeux à Kinshasa.
Mais, au-delà de tension au sein du Comité national, le Ministre de la Culture a tenu à informer qu’il est prévu la construction de nouvelles infrastructures culturelles qui permettront au secteur d’en bénéficier et enrichir le patrimoine de son Ministère.
Outre les sites choisis pour abriter le Village des Jeux, renseigne-t-il, les salles Mongita, du Zoo et d’autres infrastructures culturelles existantes dans la Capitale seront aussi réhabilitées.

Covid-19 : les artistes abandonnés
Concernant les Jeux de la Francophonie, le CAC s’engage à assurer le suivi et au besoin, participer aux travaux de ces différentes commissions malgré quelques retards enregistrés dans l’organisation au niveau du Comité de pilotage.
En passant, l’Honorable Balenza et le CAC ont parlé aussi du fonctionnement du nouveau musée national de la RDC et son dynamisme dans le rayonnement de la culture congolaise.
De son côté, le CAC a fait quelques suggestions importantes et surtout a proposé sur le champ à JM Lukundji de créer une unité de la Rumba dans le Musée.

Profitant de l’occasion, la délégation n’a pas caché surtout son désarroi auprès du ministre de la Culture qui n’a toujours pas pensé à soutenir les artistes pendant cette période de la crise de COVID-19.
Secteur paralysé à fond, pas des prestations artistiques, le CAC a néanmoins souhaité que le Gouvernement fasse au moins un geste public en faveur des artistes et Culturels qui sont de grandes victimes de cette pandémie.

Jordache Diala

 

Pin It

Statistiques

8397018
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
12430
32838
200388
7970533
228060
979134
8397018

Your IP: 35.172.233.2
2020-08-08 08:59

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg