Flash

BAN2

 

En séjour à Kinshasa, la chanteuse du gospel Pengani Makoma, sans doute l’une des anciennes chanteuses du groupe de la famille ‘’Makoma’’ a finalement livré le week-end à la presse un témoignage émouvant sur la manière dont Dieu l’a sauvée alors qu’elle avait été déclarée morte cliniquement par les médecins, suite à un cancer du sang et des os.

“J’étais sérieusement malade. Normalement j’allais mourir mais, Dieu a accompli une grande chose en moi. En peu de mots, je déclare que ce que les médecins disent n’est pas ce que Dieu déclare. Car, là où les médecins mettent des signatures, Dieu dit que ce n’est pas fini. Cela veut dire que c’est Dieu qui a le dernier mot à dire et le dernier cachet à mettre”, a-t-elle déclaré larmes aux yeux.

A en croire, la chanteuse, cette dure épreuve fut vraiment quelque chose de très touchante dans sa vie.

‘’Avant, le docteur m’avait dit que c’était deux maladies. La première c’était le cancer du sang et la seconde, le cancer des os. Ils sont venus me dire enfin que c’était le cancer du sang, mais que je n’allais pas faire longtemps sur cette terre parce que, c’était déjà à un stade dangereux. Mais le Dieu du ciel a fait son miracle. C’était un cancer du sang de dernier stade, auquel il fallait que je meurs en janvier 2021, à 16 heures je crois (…) Mais Dieu les avait confondus. Ça veut dire qu’il y a un Dieu qui dit le dernier mot”, a-t-elle témoigné.

Pendant ce temps, avec le soutien de son incontournable manager Bienvenu Mpungi, l’artiste chanteuse Pengani Makoma avait lancé depuis le mois de mars dernier dans la ville de Londres au Royaume-Uni, son maxi-single intitulé ‘’Jérusalem’’, sur toutes les plateformes de téléchargement légal et en streaming. Il faut cependant souligner que, l’une des plus belles voix féminines de la République Démocratique du Congo, autrement dit ‘’la voix qui déchire les cœurs’’, Pengani Makoma a fait son come-back après presqu’une décennie de silence.

Cependant, ce maxi-single de cinq morceaux, dont quatre chansons notamment : ‘’Mwinda’’, ‘’na pesi’’,  ‘’Jérusalem (version rumba)’’ et ‘’ Jérusalem (version soukouss), et une musique instrumentale, contient des ingrédients de la pure rumba congolaise, du soukouss gospel parfumé du rap, du son Hawaien dominé par la guitare ‘’Ukulele’’ et de la musique de recherche, qui vont certes édifier plus d’un chrétien, partant de son témoignage personnel.

Raphaël Mansangu

Pin It

Statistiques

18693258
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
4134
14108
34399
18541891
428315
491245
18693258

Your IP: 2a03:2880:27ff:16::face:b00c
2021-09-28 04:52

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg