Flash

BAN2

 

Hier, deux ennemis sans raison fondée, aujourd’hui la star Koffi Olomide et Carine Mokonzi ont fumé le calumet de la paix. C’est à Paris qu’ils se sont rencontrés et ont enterré la hache de guerre. Désormais, plus question des polémiques dans les réseaux sociaux où Carine Mokonzi s’attaquait souvent à l’artiste.


Pour célébrer cette relation renouée, le patron de Quartier Latin et l’ex-présentatrice vedette de l’émission ‘‘Gare Centrale’’ à la RTG@ ont décidé de réaliser un featuring dans une chanson intitulée «Autorité». L’œuvre signée Carine Mokonzi est déjà disponible en version vidéo dans les plateformes de téléchargement numérique. C’était un clip vidéo fascinant réalisé en plein Paris dans lequel Koffi s’est donné corps et âme pour rendre non seulement attrayant le scénario mais surtout pour satisfaire cette allumeuse de buzz dans les réseaux sociaux.
Pourtant, la chanson n’a même pas un fond substantiel en terme de message pour intéresser les ‘‘vrais mélomanes’’ de la bonne musique.

Nombreux parmi les fanatiques se posent encore et toujours jusque-là la question de savoir ce qui a réellement motivé Koffi Olomide d’accepter une telle collaboration avec l’ex-animatrice télé qui n’est même pas chanteuse ?
Toutefois, l’artiste séjourne en France où il passe toutes les festivités de Nouvel An avec son épouse chérie Aliya, de son vrai nom Fifi Agbepa et ses trois derniers enfants : Didi Stone, Saint James et Delicious Pirlo Morinio. Même si Koffi Olomide donne l'impression de n'avoir que ces trois derniers comme enfants sortis de ses entrailles.
Rappelons que Mopao Mokonzi n'avait plus eu la possibilité de fêter la bonne année, depuis 2012, avec ses héritiers pour des raisons judiciaires en France.

Souvent, c'est Aliya et ses enfants qui faisaient le déplacement pour Kinshasa pendant les vacances.
Il fallait attendre le verdict final du Tribunal correctionnel de Nanterre qui s'est prononcé en mars 2019 en faveur de l’artiste. Selon la sentence, la justice française a condamné le chanteur congolais à deux ans de prison avec sursis pour «atteinte sexuelle» sur mineure de 15 ans, en l’occurrence l’une des ses ex-danseuses. Après 7 ans d’enquête, le Tribunal correctionnel de Nanterre (région parisienne) s’est prononcé, le 18 mars 2019, au cours d’une audience publique en présence des avocats de l’artiste et de la partie civile.

Ainsi, l’artiste a été relaxé de la quasi-totalité de ses accusations qui ont été fomentées contre lui. Une victoire éclatante qui, désormais, a offert la possibilité à Koffi Olomide de retrouver à nouveau le chemin de l’Europe et de fêter en quiétude aujourd'hui avec sa famille en France.

Jordache Diala

Pin It

Statistiques

23832925
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
8976
22415
54090
23630895
323327
641978
23832925

Your IP: 66.249.66.195
2022-08-16 07:11

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg