Flash

BAN2

 

Deux actualités majeures font la  Une et défraie la chronique dans la sphère musicale congolaise en faveur du chanteur Fally Ipupa Dicap la Merveille ‘‘Aigle’’. Tout le monde en parle avec des commentaires qui vont dans tous les sens.

Premièrement, son intronisation en qualité de prince de la culture Ekonda-Bolia dont la cérémonie rituelle est intervenu le mercredi 16 novembre 2022, à Kinshasa en présence des autorités traditionnelles, notables de la communauté ‘‘Anamongo’’ ainsi que  de Mme la Ministre de la Culture, Arts et Patrimoines.

On a noté également la présence de plusieurs dignitaires du pays notamment le ministre d’État en charge de l’Aménagement du territoire, le Vice-ministre du Budget, les gouverneurs des provinces Tshuapa et Sud-Ubangi, des députés et plusieurs autres personnalités, mais aussi de la gouverneure de la Province de Maï-Ndombe, Rita Bola.

Pour les organisateurs, l’artiste a gardé l’authenticité de ses racines et pérennise l’héritage légué par ses ancêtres.

Tout pouvoir lui a été donné au cours de cette consécration qui s’est  déroulée conformément aux us et coutumes de la  tribu du chanteur.

Dans son mot de circonstance, la Ministre de la Culture, Arts et Patrimoine, Catherine Kathungu Fuhara a souligné que cette  intronisation  est une marque de reconnaissance par les ancêtres qui sont honorés et très fiers de la prouesse et de l’émergence de  Fally Ipupa qui défend la culture congolaise, à travers son art.

Une  fois de plus, il a démontré  que c’est un artiste hors du commun qui mérite l’accompagnement et la protection des ancêtres.

Toutefois, la Ministre de tutelle a demandé à Aigle de la musique congolaise de protéger aussi l’identité des peuples Ekonda, qui sont présents dans 13 provinces sur 26 de la République Démocratique du Congo. Elle a également exhorté l’artiste  à sauver ses culturelles en zone d’insécurité.

Il faut retenir que Fally Dicap fait partie du grand Clan des Mongo, dans lequel on retrouve aussi les Ekonda.

Il faut savoir apprécier l’homme à son époque, dit-on. Dans la musique congolaise, d’aucun n’ignore  que c’est de l’ère de Fally Ipupa « Aigle ». Cet artiste musicien fait une carrière extraordinaire qui ne laisse personne indifférente dans la scène musicale africaine et internationale. La coqueluche du moment fait parler de lui et ses œuvres partout où elle est passée avant, pendant et après une prestation scénique ou une sortie discographique.

Le 26 novembre 2022, Fally Dicap est annoncé au stade  Coqueiros à Luanda en Angola dont la capacité est de plus de 15 mille places assises.

Selon notre correspondant basé à Luanda, les autorités  angolaises ont pris toutes les dispositions et mesures préventives  sur le plan sécuritaire afin d’éviter que l’incident qui a eu lieu à Kinshasa, puisse se reproduire encore en Angola.  Car, renseigne-t-on, les fanatiques de l’artiste ne jurent que ce grand rendez-vous pour clôturer en beauté cette année.

Ce concert  du stade Coqueiros de Luanda s’inscrit dans le cadre de sa tournée « Tokooos Golden World Tour » qui permettra à la star congolaise de présenter son tout premier disque d’Or lui a été décerné et certifié par le SNEP en France pour avoir vendu plus de 50.000 exemplaires de son album « Tokoss ».

Rappelons qu’avant d’affronter le stade angolais, Fally Dicap s’est produit au stade des Martyrs à Kinshasa où il a fait plus de 120.000 personnes pour un stade de 80.000 places. Conséquence : Il y a eu débordement et bousculade causant une dizaine de morts et plusieurs blessés du côté du public et de la police, selon le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité de la RDC. 

Depuis ces dix dernières années, Fally Ipupa poursuit son bonhomme de chemin comme il a souligné dans son tout premier album en carrière solo « Droit chemin » sorti en 2006.

Après avoir enflammé la mythique salle Accor Hotel Arena de Paris en France, en février 2020, en mettant en ébullition l’espace Schengen, l’ancien choriste du groupe Quartier Latin International de Koffi Olomidé maintient le cap de l’excellence dans sa profession de musique.

Toujours avec sa voix suave et une énergie qui ne souffrent d’aucune ride, l’Aigle de la musique congolaise est loin de cesser de voler encore plus haut. Au-delà de sa quarantaine, il continue d’offrir des prestations scéniques hors pair à dans des grandes salles et stades africains.

Fally Ipupa, il faut le dire, est déjà sur la liste fermée des icônes de la musique africaine en général et congolaise en particulier dont l’aura et la force commencent à susciter la crainte dans les yeux à cause de son succès  foudroyant.

Selon l’histoire de la musique congolaise moderne, il est cinquième musicien –star à être intronisé par les ancêtres de son clan ethnique après Tabu Ley  Rochereau Ngunza, Papa Wemba, Tshala Muana.

Jordache Diala

Pin It

Statistiques

26460345
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
8311
18804
83696
26188710
175165
690642
26460345

Your IP: 44.197.198.214
2022-12-07 09:48

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg