Flash

BAN2

 

CONVENTION DE PARTENARIAT FSRDC-MINAS

AVIS A MANIFESTATION D’INTERET

ENREGISTREMENT ET SELECTION DES CANDIDATS AU POSTE DE SPECIALISTE EN GESTION FINANCIERE AU TITRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LE FONDS SOCIAL DE LA RDC ET LE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES

N° avis                                                       : AMI/001/MINAS/STEP II/11/21

Pays                                                            : République Démocratique du Congo

Source de financement             : Banque Mondiale (IDA 6665-ZR/D6420-ZR),

Réf. STEP : ZR-MINAS-243240-CS-INDV

Date de publication                              : 05 novembre 2021

Date de clôture                                      : 19 novembre 2021

  1. CONTEXTE

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC) a obtenu un financement de la Banque mondiale (BM) à hauteur de USD 445 millions pour financer le Projet « STEP 2 », deuxième financement additionnel au Projet pour la Stabilisation de l’Est de la RDC pour la paix (STEP).

Ce projet de protection sociale a pour objectif (i) d’améliorer l’accès aux moyens de subsistance et aux infrastructures socio-économiques dans les communautés vulnérables du pays, (ii) d'établir des éléments fondamentaux d'un système de filets sociaux, et (iii) de renforcer les systèmes nationaux de gestion des réfugiés.

Le Projet STEP 2 comprend cinq composantes : trois composantes techniques, une composante de gestion, et une composante d’intervention d’urgence. Les composantes techniques comprennent, entre autres, (i) la construction et réhabilitation d’infrastructures communautaires, (ii) un large programme de filets sociaux, et (iii) un appui à la structuration du secteur social.

Cinq provinces seront initialement bénéficiaires du projet : Kasaï Central, Ituri, Nord Kivu, Sud Kivu et Nord Ubangi.

Pour la mise en œuvre de la composante 3 du Projet, une Convention de partenariat définissant les rôles et responsabilités de chaque partie a été signée entre le Ministère des Affaire Sociales (MINAS) (le Prestataire) et le Fonds Social de la RDC (FSRDC) (le Client). Une équipe dédiée à la Convention devra être mise en place au sein de la Direction des Etudes et planification (DEP) du MINAS pour assurer la gestion au quotidien des activités.

La Convention dans ses activités se propose de doter le pays d’un système de protection sociale à travers la coordination et la mise en place de quatre blocs ci-après : (i) registre social, (ii) ciblage, (iii) système de paiement et (iv) mécanisme de redevabilité ou gestion de plaintes. Dans ce processus, la Convention devra doter également le secteur de l’assistance sociale d’un design et d’un cadre réglementaire transversal à tous les quatre blocs. La Convention produira trois livrables clés : le guide national des systèmes d’aide sociale, le pilotage d’un registre social et le renforcement des capacités du MINAS dans la gestion des programmes sociaux, y compris la gestion fiduciaire. La Convention engagera un dialogue franc avec toutes les parties prenantes, tant au niveau national, qu’au niveau provincial et local, à travers la conduite de quelques études stratégiques en relation avec les quatre blocs précités ainsi que les consultations, pour faciliter la production du guide national des systèmes d’aide sociale devant normer le secteur de l’assistance sociale en matière de mise en œuvre et de fonctionnalité des filets sociaux en RDC pour des services de qualité. Le guide servira in fine de charnière entre le niveau stratégique et le niveau opérationnel. La Convention produira également un pilote du premier registre social national en s’appuyant sur le registre des bénéficiaires du Projet STEP 2 et ceux d’autres projets d’envergure d’assistance sociale mis en œuvre dans le pays. Il est aussi attendu de la Convention la mise en place au sein du MINAS, tant au niveau national que dans les cinq divisions provinciales concernées par le Projet, des équipes formées et dédiées aux filets sociaux.

A ce titre, le FSRDC recrute un Spécialiste en Gestion Financière pour intégrer l’équipe dédiée à la mise en œuvre de la Convention.

  1. Défis

Le (la) Spécialiste en Gestion Financière devra appuyer l’équipe de la Coordination de la Convention dans le relèvement des défis suivants liés au Projet :

  1. La mise en œuvre de la Convention porte sur plusieurs marchés dans plusieurs provinces, soit une multitude de sites à superviser ;
  2. La mise en œuvre de la Convention intervient dans un contexte fiduciaire délicat, avec des montages institutionnels compliqués ;
  3. La stratégie de passation des marchés doit répondre aux difficultés d’un environnement contractuel complexe, avec de multiples méthodes de passation, valorisant surtout l’économie locale ;
  4. La Convention nécessite un déploiement rapide et un rythme de mise en œuvre soutenu pour atteindre ses objectifs en trois ans ;
  5. Le Spécialiste doit absolument contribuer au renforcement des capacités de tous les staffs fiduciaires de la Convention.
  6. MANDAT

Sous la supervision du Coordonnateur de la Convention, le (la) Spécialiste en Gestion Financière (SGF) aura pour missions de façon générale, d’appuyer l’exécution des activités à charge de la Convention grâce à la mise en place d’une gestion financière, comptable et administrative efficace et réactive, dans le strict respect des procédures du Projet et des règlements de l’IDA en vigueur en la matière.

  1. QUALIFICATIONS REQUISES

Le (la) Spécialiste en Gestion Financière retenu au titre de la Convention doit remplir les conditions suivantes :

  1. Posséder un diplôme d’études supérieures (Bac+5) en économie, gestion financière, contrôle de gestion, comptabilité ou autres disciplines apparentées. 
  2. Avoir au minimum 5 ans d’expérience professionnelle dans la gestion financière, dont 3 à un poste de responsabilité tel que Directeur Administratif et Financier, Contrôleur de gestion, Auditeur interne, Chef Comptable, Auditeur Manager ;
  3. Avoir une expertise avérée en matière d’audit interne, de systèmes et procédures de contrôle interne, et la capacité d’évaluer de tels systèmes ;
  4. Faire montre d’une expérience dans la préparation et l’analyse des états financiers, y compris ceux qui font la liaison entre les informations financières et non-financières ;
  5. Avoir une expérience avec les programmes de développement communautaire, de filets sociaux, y compris de transferts monétaires ;
  6. Avoir le sens de l’organisation et une aptitude à travailler dans une équipe multidisciplinaire, tout en ayant la capacité de travailler efficacement de manière indépendante ;
  7. Disposer de qualités de leadership avec de bonnes capacités de communication et de relations interpersonnelles ;
  8. Être dynamique, prêt à aller sur le terrain avec les équipes de terrain et avoir une très forte motivation pour une mission compliquée dans un environnement difficile ;
  9. Avoir une grande capacité d’adaptation ;
  10. Avoir une bonne connaissance du contexte social de la RD Congo ;
  11. Jouir d’une bonne notoriété et faire preuve d’une probité morale et intellectuelle ;
  12. Ne pas être fonctionnaire de l'Etat à l'entrée en fonction ;
  13. Avoir assuré avec succès la fonction de spécialiste en gestion financière ou équivalent dans un projet financé par la Banque mondiale ou un autre bailleur de fonds international tels que la BAD ou l’Union européenne est un atout ;
  14. Avoir une maîtrise complète des logiciels de gestion financière et de systèmes comptables, dont TOMPRO est un atout ;
  15. Avoir une connaissance avérée des règles et procédures de la Banque mondiale en matière fiduciaire (comptabilité, budget, procédures de décaissement, etc.) est un atout ;
  16. Avoir une bonne maîtrise du français et des langues locales (Lingala, Swahili, Tshiluba);
  17. Avoir une bonne connaissance de l'anglais est un atout.
  18. LIEU, DUREE DE LA MISSION ET REMUNERATION DU CONSULTANT 

Le poste est basé à Kinshasa avec plusieurs déplacements dans les provinces d’intervention du Projet.

La mission du Consultant s’étendra sur une durée prévisionnelle de douze (12) mois. Il devra être immédiatement disponible. La rémunération sera établie dans le contrat de services dont quelques spécificités ci-après : contrat au forfait, proposé et signé entre FSRDC et le consultant sélectionné, après avis de non-objection de la Banque mondiale 

Le Projet mettra à la disposition du consultant un bureau aménagé à Kinshasa et les équipements et matériels nécessaires à l’exercice de sa mission.

Les candidatures féminines sont vivement encouragées.

  1. METHODE DE RECRUTEMENT

Le Consultant sera recruté sur la base de ses qualifications académiques, de son expérience professionnelle pertinente et de sa capacité à réaliser la mission.

Chaque candidat devra fournir (i) un curriculum vitae (3 pages maximum et en PDF), comprenant deux références que le Projet peut contacter et (ii) une lettre de motivation (3 pages maximum et en PDF) précisant (a) la formation utile, (b) l’expérience pertinente, (c) la valeur ajoutée à apporter par le candidat face aux défis de la préparation du Projet, (d) la disponibilité immédiate du candidat, et (e) sa compréhension des conditions de la mission proposée. Le non-respect de ces dispositions entraînera le rejet de la candidature.

A envoyer avant le 19/11/2021 à minuit (heure locale), à l’adresse à l’adresse email suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. avec en objet le titre du poste et le nom du candidat (SPECIALISTE EN GESTION FINANCIERE – Prénom Nom).

Le non-respect de ces dispositions entraînera le rejet automatique de la candidature.

 
   

 

 

 

 

FONDS SOCIAL DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

Projet pour la Stabilisation de l’Est de la RDC pour la Paix Deuxième Financement Additionnel (STEP 2)

CONVENTION DE PARTENARIAT FSRDC-CNR

AVIS A MANIFESTATION D’INTERET

ENREGISTREMENT ET SELECTION DES CANDIDATS AU POSTE DE SPECIALISTE TECHNIQUE DE L’INFORMATION (IT) POUR LA CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LE FONDS SOCIAL DE LA RDC ET LA COMMISSION NATIONALE POUR LES REFUGIES

N° avis                                                       :AMI/002/CNR/STEP II/11/21

Pays                                                            : République Démocratique du Congo

Source de financement             Banque Mondiale (IDA 6665-ZR/D6420-ZR),

Réf. STEP: ZR-CNR-243054-CS-INDV

 

Date de publication                              : 05 novembre 2021

Date de clôture                                      : 19 novembre 2021

  1. CONTEXTE

 

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC) a obtenu un financement de la Banque mondiale (BM) à hauteur de USD 445 millions pour financer le Projet « STEP 2 », deuxième financement additionnel au Projet pour la Stabilisation de l’Est de la RDC pour la paix (STEP).

Ce projet de protection sociale a pour objectif (i) d’améliorer l’accès aux moyens de subsistance et aux infrastructures socio-économiques dans les communautés vulnérables du pays, (ii) d'établir des éléments fondamentaux d'un système de filets sociaux, et (iii) de renforcer les systèmes nationaux de gestion de protection sociale.

La composante sur les systèmes nationaux comprend, entre autres, le renforcement des systèmes gouvernementaux de gestion de la situation actuelle et à venir des réfugiés, avec un accent sur deux domaines principaux : (i) le renforcement de la CNR à mener à bien ses mandats institutionnels et (ii) le renforcement des systèmes de protection sociale en faveur des réfugiés. Elles seront aussi axées sur le renforcement des capacités aux niveaux central et local. A ce titre, la CNR bénéficiera d’appuis pour l’octroi de services de protection des réfugiés et la conduite du dialogue sur l’intégration des réfugiés.

Cinq provinces seront initialement bénéficiaires du projet : Kasaï Central, Ituri, Nord Kivu, Sud Kivu, Nord Ubangi.

Pour la mise en œuvre de la composante 3 du Projet, une Convention de partenariat définissant les rôles et responsabilités de chaque partie a été signée entre la CNR (le Prestataire) et le Fonds Social de la RDC (Le Client). Une équipe dédiée à la Convention devra être mise en place au sein de la CNR pour assurer la gestion au quotidien des activités.

A ce titre, le FSRDC recrute un Spécialiste IT pour intégrer l’équipe dédiée à la mise en œuvre de la Convention.

  1. Défis

Le (la) Spécialiste en Technique d’Information (IT) devra appuyer l’équipe de la Coordination de la Convention dans le relèvement des défis suivants liés au Projet :

  1. La mise en œuvre de la Convention porte sur le renforcement dans l’utilisation et l’appropriation du système d’enregistrement Progrès dans plusieurs provinces (et ses différentes équipes) de façon simultanée ;
  2. La Convention nécessite un déploiement rapide et un rythme de mise en œuvre soutenu pour atteindre ses objectifs en dix-huit mois.
  3. MANDAT

Sous la supervision du Coordonnateur de la Convention, le (la) Spécialiste en Technique d’Information (IT) aura pour missions principales : 

  1. Exercer la fonction du responsable des techniques informatiques de la convention ;
  2. Assurer le bon fonctionnement des activités et matériels informatiques de la convention ;
  3. Proposer les spécifications techniques des matériels informatiques et de communication appropriée pour la convention ;
  4. Participer au recrutement des techniciens informatiques et du staff supplémentaire dans les centres clés des différentes zones concernées par le projet ;
  5. Assurer la gestion et renforcement des capacités de tous les staffs IT de la Convention ;
  6. Etre rapide de donner des solutions aux problèmes remontés à son niveau par les Spécialistes techniques ;
  7. Gérer l'utilisation, la maintenance et le support technique de la base de données proGres v4 et de toute autre base de données utile au projet ;
  8. Être capable de résoudre tous les problèmes hard et soft des tous utilisateurs de la convention : 
  • Donner des solutions aux problèmes liés aux logiciels utilisés par tous les utilisateurs de la convention ;
  • Donner des solutions aux problèmes liés à la connectivité et à la communication des tous les utilisateurs de la convention ;
  • Donner des solutions aux problèmes lieux à la maintenance de matériels informatiques utilisés par des utilisateurs de la convention ;
  1. Assurer la sécurité des bases de données à travers les Systèmes d'archivage et de sauvegarde des bases de données ;
  2. Assurer la configuration et installation des serveurs (BIMS et RAPP) ;
  3. Conduire l’évaluation de la capacité de la connectivité internet pour l’utilisation du système ;
  4. Assurer le renforcement des capacités du personnel dans toutes les provinces sur l’utilisation de l’outil d’enregistrement ProGres V4 par les formations, ateliers, forums, conférences, etc.
  5. Assurer la formation du personnel de la CNR dans des formations de base et spécialisées en informatique afin de faciliter l’utilisation du système ;
  6. Assurer toutes autres tâches relevant de son domaine pour l’atteinte des objectifs prévus dans le cadre de la Convention ;
  7. Avoir une bonne maîtrise du français (expression orale et écrite) et d’au moins une des langues locales (Lingala, Swahili et Tshiluba).
  8. Avoir une bonne connaissance de l'anglais serait un atout.
  9. QUALIFICATIONS REQUISES

Le (la) Spécialiste en Technique d’Information (IT) retenu au titre de la Convention doit remplir les conditions suivantes :

  1. Être titulaire d’au moins un diplôme supérieur (minimum Bac + 5) en Ingénierie, Informatique (Génie Informatique) ou dans un domaine similaire ;
  2. Être titulaire d’une certification internationale dans le domaine de l’IT ;
  3. Avoir une expérience d’au moins 5 ans dans le domaine des IT ;
  4. Avoir une forte expérience dans le déploiement et l’utilisation des logiciels informatiques et des bases de données ;
  5. Avoir une bonne connaissance dans l’utilisation de ProGres V4 serait un atout.
  6. Avoir une excellente maitrise des produits et l’environnement d’exploitation ;
  7. Avoir une excellente connaissance sur la maintenance informatique ;
  8. Avoir une Excellente connaissance sur le réseau informatique et télécommunication ;
  9. Avoir des connaissances sur les matériels Cisco.
  10. LIEU, DUREE DE LA MISSION ET REMUNERATION DU CONSULTANT 

Le poste est basé à Kinshasa avec de multiples déplacements dans les provinces d’intervention du Projet.

La mission du Spécialiste IT s’étendra sur une durée prévisionnelle de dix-huit (18) mois renouvelable sur la base de ses performances jugées satisfaisantes. Le Spécialiste IT devra être immédiatement disponible et sa rémunération sera établie dans le contrat de services dont quelques spécificités ci-dessous : contrat au forfait, proposé et signé entre FSRDC et le spécialiste IT sélectionné, après avis de non-objection de la Banque mondiale.

Le Projet mettra à la disposition du Spécialiste IT les équipements et matériels nécessaires à l’exercice de sa mission.

Les candidatures féminines sont vivement encouragées

  1. METHODE DE RECRUTEMENT

Chaque candidat devra fournir

  • un curriculum vitae bien détaillé (3 pages maximum et en PDF) ;
  • une lettre de motivation (2 pages maximum et en PDF) précisant (a) la formation utile, (b) l’expérience pertinente, (c) la valeur ajoutée à apporter par le candidat face aux défis du Projet, (d) la disponibilité immédiate du candidat, et (e) sa compréhension des exigences de la mission proposée. Le non-respect de ces dispositions entraînera le rejet de la candidature.

Les preuves du niveau d’instruction et de l’expérience seront exigées de tout candidat présélectionné avant son entretien. Les certificats et diplômes ne doivent pas être joints au dossier de candidature.

A envoyer avant le 19/11/2021 à minuit (heure locale), à l’adresse email suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. avec en objet le titre du poste et le nom du candidat (SPECIALISTE IT – Prénom Nom).

Le non-respect de ces dispositions entraînera le rejet automatique de la candidature.

 
   

 

 

 

 

 

FONDS SOCIAL DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

Projet pour la Stabilisation de l’Est de la RDC pour la Paix Deuxième Financement Additionnel (STEP 2)

CONVENTION DE PARTENARIAT FSRDC-CNR

AVIS A MANIFESTATION D’INTERET

ENREGISTREMENT ET SELECTION DES CANDIDATS AU POSTE D’UN(E) COORDONNATEUR(TRICE) DE LA CONVENTION (COC) DE PARTENARIAT ENTRE LE FONDS SOCIAL DE LA RDC ET LA COMMISSION NATIONALE POUR LES REFUGIES

N° avis                                                       : AMI/003/CNR/STEP II/11/21

Pays                                                            : République Démocratique du Congo

Source de financement             : Banque Mondiale (IDA 6665-ZR/D6420-ZR),

Réf. STEP: ZR-CNR-243052-CS-INDV

Date de publication                              : 05 novembre 2021

Date de clôture                                      : 19 novembre 2021

  1. CONTEXTE

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC) a obtenu un financement de la Banque mondiale (BM) à hauteur d’USD 445 millions pour financer le Projet « STEP 2 », deuxième financement additionnel au Projet pour la Stabilisation de l’Est de la RDC pour la paix (STEP).

Ce projet de protection sociale a pour objectif (i) d’améliorer l’accès aux moyens de subsistance et aux infrastructures socio-économiques dans les communautés vulnérables du pays, (ii) d'établir des éléments fondamentaux d'un système de filets sociaux, et (iii) de renforcer les systèmes nationaux de protection sociale.

La composante sur les systèmes nationaux de protection sociale comprend, entre autres, le renforcement des systèmes gouvernementaux de gestion de la situation actuelle et à venir des réfugiés, avec un accent sur deux domaines principaux : (i) le renforcement de la CNR à mener à bien ses mandats institutionnels et (ii) le renforcement des systèmes de protection sociale en faveur des réfugiés. Elle sera aussi axée sur le renforcement des capacités aux niveaux central et local. A ce titre, la CNR bénéficiera d’appuis pour l’octroi de services de protection des réfugiés et la conduite du dialogue sur l’intégration des réfugiés.

Cinq provinces seront initialement bénéficiaires du Projet : Kasaï Central, Ituri, Nord Kivu, Sud Kivu, Nord Ubangi.

Pour la mise en œuvre de la composante 3 du Projet, une convention de partenariat définissant les rôles et responsabilités de chaque partie a été signée entre la CNR (le Prestataire) et le Fonds Social de la RDC (Le Client). Une équipe dédiée à la Convention devra être mise en place au sein de la CNR pour assurer la gestion au quotidien des activités.

A ce titre, le FSRDC recrute un Coordonnateur de la Convention (COC) pour coordonner l’équipe dédiée à la mise en œuvre de ladite convention.

  1. Défis

Le (la) Coordonnateur (trice) de la Convention devra appuyer l’équipe de la Coordination de la Convention dans le relèvement des défis suivants liés au Projet :

  1. Améliorer la mise en œuvre du cadre légal du système d’identification, d’enregistrement et de protection des droits des réfugiés ;
  2. Renforcer l’utilisation et l’appropriation du système d’enregistrement ProGres.
  3. MANDAT

Sous la supervision du Secrétaire Permanent, le (la) Coordonnateur (trice) de la Convention (COC) aura pour missions principales : 

  1. Déterminer les actions à réaliser dans le cadre de la Convention et fixer des délais d’exécution ;
  2. Suivre l’évolution permanente desdites activités en veillant à ce qu’elles s’exécutent dans le strict respect des accords ad hoc, gérer les problèmes éventuels et prendre toutes mesures pour une mise en œuvre efficace des activités ;
  3. Suivre et organiser l’acquisition des matériels et équipements nécessaires dans le cadre de la mise en œuvre des activités liées à la Convention ;
  4. Préparer les rapports et autres produits du Prestataire, ainsi que de la soumission des factures ou des budgets devant donner lieu à un paiement ;
  5. Suivre et organiser l’acquisition des matériels et équipements nécessaires dans le cadre de la mise en œuvre des activités liées à la Convention ;
  6. Cordonner l’élaboration d’un diagnostic pour identifier les failles ou difficultés dans l’utilisation de ProGres par la CNR ;
  7. Cordonner l’élaboration d’une feuille de route et documents pour l’appropriation du système de l’enregistrement Progrès V4 et du transfert de compétence ;
  8. Initier/participer aux échanges d’expériences avec d’autres pays francophones sur l’appropriation du système ProGres V4 ;
  9. Veiller à l’appropriation par le gouvernement du ProGres et le transfert de compétences du HCR à la CNR ;
  10. Obtenir l’autorisation de la CNR Kinshasa pour que les staffs des antennes territoriales puissent utiliser l’outil ;
  11. Conduire l’évaluation conjointe entre CNR et HCR et mise en œuvre des recommandations;
  12. Assurer la production des rapports de suivi et évaluation sur des indicateurs clés ProGres, audits etc, ainsi que le rapport final nécessaires pour la bonne surveillance par la hiérarchie de la CNR et les partenaires.
  13. S’assurer que les normes et les exigences prévues sont respectées dans le cadre de la mise en œuvre des activités et effectuer à cet effet les tests d’assurance qualité requis ;
  14. Veiller au respect des accords signés entre différentes parties prenantes de la Convention ;
  15. Servir de point de contact avec tous les intervenants dans le Projet et servir de point focal vis-à-vis du ministère des Affaires sociales, du FSRDC, des autres institutions et des partenaires au Projet ;
  16. Assurer la gestion administrative des ressources humaines mises en place dans le cadre de la Convention et veiller au bon fonctionnement de la structure administrative dédiée ;
  17. Participer au recrutement du personnel à retenir dans le cadre de la Convention (experts, consultants), et gérer les activités de renforcement des capacités dudit personnel ;
  18. Veiller au respect de la législation et de la réglementation ad hoc du travail et au respect des accords de financement.
  19. QUALIFICATIONS REQUISES

Le (la) Coordonnateur de la Convention (COC) retenu au titre de la Convention doit remplir les conditions suivantes :

  1. Être titulaire au minimum d’un diplôme Bac+5 en sciences politiques et administratives, droit, économie ou dans un domaine similaire ;
  2. Justifier d’une expérience générale de travail de 10 ans et d’une expérience spécifique minimale de 5 ans dans la gestion de projets de développement, d’entreprises, d’ONG de grande envergure ou d’envergue moyenne, ou d’autres structures similaires ;
  3. Maîtrise des systèmes de travail et de gestion d’activités dans le domaine de la protection sociale, ou dans le domaine humanitaire ;
  4. Avoir une très bonne connaissance du monde de travail avec des réfugiés ;
  5. Avoir une bonne connaissance des questions de gestion du personnel ;
  6. Avoir une expérience de travail avec des agences du système des Nations Unies et particulièrement avec le HCR ;
  7. Avoir la familiarité avec le système Progrès V4 et sa gestion est souhaité ;
  8. Avoir une expérience de travail avec des ONG internationales ou nationales impliquées dans des activités en rapport avec les réfugiés ;
  9. Avoir bonne maîtrise du français (expression orale et écrite) et d’au moins une des langues locales (Lingala, Swahili et Tshiluba) ;
  10. Avoir une bonne connaissance de l'anglais est un atout.
  11. LIEU, DUREE DE LA MISSION ET REMUNERATION DU CONSULTANT 

Le poste est basé à Kinshasa avec de multiples déplacements dans les provinces d’intervention du Projet.

La mission du Coordonnateur de la Convention s’étendra sur une durée prévisionnelle de dix-huit (18) mois. Le Coordonnateur de la Convention devra être immédiatement disponible et sa rémunération sera établie dans le contrat de services dont quelques spécificités sont présentées ci-après : contrat au forfait, proposé et signé entre FSRDC et le Coordonnateur de la Convention ; mise à disposition des équipements et matériels nécessaires à l’exercice de sa mission.

Les candidatures féminines sont vivement encouragée

  1. METHODE DE RECRUTEMENT

Chaque candidat devra fournir

  • un curriculum vitae bien détaillé avec références (3 pages maximum et en PDF) ;
  • une lettre de motivation (2 pages maximum et en PDF) précisant (a) la formation utile, (b) l’expérience pertinente, (c) la valeur ajoutée à apporter par le candidat face aux défis du Projet, (d) la disponibilité immédiate du candidat, et (e) sa compréhension des exigences de la mission proposée. Le non-respect de ces dispositions entraînera le rejet de la candidature.

Les preuves de niveau d’instruction et d’expérience seront exigées de tout candidat présélectionné avant la phase de l’entretien. Les certificats et diplômes ne doivent pas être joints au dossier de candidature.

A envoyer avant le 19/11/2021 à minuit (heure locale), à l’E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. avec en objet le titre du poste « Coordonnateur de la Convention – Prénom Nom ».

 

Pin It

Statistiques

19730635
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
5900
13972
44049
19596772
93428
417380
19730635

Your IP: 66.249.65.27
2021-12-08 09:33

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg