Flash

BAN2

 

FONDS SOCIAL DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

Projet de Stabilisation de l’Est de la RDC pour la Paix II

AVIS A MANIFESTATION D’INTERET

ENREGISTREMENT ET SELECTION DES CANDIDATS AU POSTE DE CONSULTANT SPECIALISTE DE NIVEAU INTERNATIONAL EN MESURES D’ACCOMPAGNEMENT

N° avis                                     

AMI/11/FSRDC/STEP II/08/21

Pays 

République Démocratique du Congo

Source de financement          

Banque Mondiale (IDA 6665-ZR/D6420-ZR),

Réf. STEP : ZR-FSRDC-232855-CS-INDV

 

Date de publication                

10 août 2021

Date de clôture                       

24 août 2021

  1. CONTEXTE

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo (DRC) a obtenu un financement de la Banque mondiale à hauteur de USD 445 millions pour financer le Projet « STEP 2 », financement additionnel au Projet pour la Stabilisation de l’Est de la RDC pour la Paix (« STEP »).  Le Ministère des Finances, autorité de tutelle du projet, a signé un Accord Subsidiaire avec le Fonds Social de la RDC (FSRDC) pour l’exécution du Projet.

Ce projet de protection sociale a pour objectif d’améliorer l’accès aux moyens de subsistance et aux infrastructures socio-économiques dans les communautés vulnérables du pays. Le Projet STEP 2 comprend, entre autres, une large composante de transferts sociaux, à travers laquelle USD 100 millions seront transférés directement à 300.000 bénéficiaires via (i) des Travaux Publics à Haute Intensité de Main-d'œuvre (THIMO) en milieu urbain ; et (ii) des Transferts Monétaires Inconditionnels (TMI) en milieu rural. Ces transferts sociaux seront complétés par un programme de Mesures d’Accompagnement (MEDAC) dans le but de maximiser leur impact et ainsi promouvoir l’inclusion productive et l’amélioration des indicateurs du capital humain des bénéficiaires. Le Projet appuie également la structuration du secteur social à travers, notamment, la mise en place d’un registre social de la population (en partenariat avec le Ministère des Affaires Sociales (MINAS)) et l’intégration des réfugiés dans les systèmes sociaux (en partenariat avec la Commission Nationale pour les Réfugiés (CNR)). Cinq provinces sont initialement bénéficiaires du Projet : le Kasaï Central, l’Ituri, le Nord Kivu, le Sud Kivu et le Nord Ubangi. Par ailleurs, le Projet inclut une composante d’intervention d’urgence, qui permet au Gouvernement de répondre aux impacts socio-économiques de l’épidémie de la COVID-19, à travers la mise en place d’un programme de TMI d’urgence dans la ville de Kinshasa.

A ce titre, le FSRDC recrute un Spécialiste en Mesures d’Accompagnement (SMEDAC)pour intégrer l’équipe dédiée à la mise en œuvre du Projet STEP 2. 

Les détails sur le Projet et sur le FSRDC ainsi que les TDR relatifs à cet avis peuvent être obtenus sur les liens suivants :

https://projects.worldbank.org/en/projects-operations/project-detail/P171821

https://www.fondsocial.cd/

  1. Défis

Le SMEDAC devra appuyer l’équipe de la Coordination Générale dans le relèvement des défis suivants liés au Projet :

  1. Le Projet cible un grand nombre de bénéficiaires directs, dont les réfugiés et leurs communautés d’accueil, localisés dans des zones éloignées, difficiles d’accès et affectés par la fragilité, la violence et des conflits récurrents.
  2. La mise en œuvre du Projet requiert un suivi rapproché des activités dans plusieurs communautés au sein de chaque province, soit une multitude de sites à gérer en même temps et un très grand nombre de bénéficiaires.
  3. La mise en œuvre efficace d’un large éventail d’interventions, qui constitueront les MEDAC, doit tenir compte des besoins des différentes catégories de bénéficiaires et des capacités (techniques et opérationnelles) des partenaires.
  4. Le Projet requiert un Mécanisme de Gestion des Plaintes (MGP) robuste pour en assurer la redevabilité et la sauvegarde des bénéficiaires.
  5. Le Projet nécessite un déploiement rapide et un rythme de mise en œuvre soutenu pour atteindre ses objectifs en trois ans et demi.
  6. Le Projet requiert une collaboration étroite avec différents acteurs étatiques et de la société civile au niveau national et provincial, mais aussi avec les autres acteurs de développement et les acteurs humanitaires (e.g. Cash Working Group).
  7. MANDAT

De façon générale, la mission du SMEDAC consiste à développer et à faire le suivi effectif de la mise en œuvre d’un programme de Mesures d’Accompagnement (MEDAC) destiné aux bénéficiaires des transferts sociaux du Projet, afin d’accroitre leur résilience et leur inclusion productive.

Le SMEDAC travaillera en collaboration avec les autres spécialistes du Projet, notamment l’Assistant Technique en Transferts Monétaires (ATTM), le Spécialiste en THIMO (STHIMO) et le Spécialiste en Développement Communautaire (SDECO). Il sera principalement responsable de la conception et de la bonne exécution des MEDAC et devra permettre aux bénéficiaires d’accéder à des opportunités économiques, de développer leurs capacités de résilience et de renforcer leurs capacités à gérer, s’adapter à et se relever de divers chocs.

  1. QUALIFICATIONS REQUISES

Le SMEDAC devra avoir les qualifications suivantes : 

  1. Etre titulaire d’un diplôme d’études supérieures (Master/Bac+5) en économie, finance, affaires humanitaires, gestion des projets de développement ou dans une autre discipline pertinente, avec des bonnes connaissances théoriques et pratiques de la politique de protection sociale ;
  2. Avoir au minimum 5 ans d’expérience professionnelle dans la formulation et/ou la mise en œuvre de mesures d’accompagnement,dont deux (2) ans à un poste de responsabilité dans la supervision de programmes de formation des thématiques suivantes : investissement dans le capital humain (nutrition, santé, eau, assainissement et hygiène), promotion de comportements positifs et/ou mobilisation sociale, inclusion productive et économique des populations rurales, compétences micro-entrepreneuriales ;
  3. Avoir une expérience avérée dans l'accompagnement des structures communautaires et ONG locales dans les domaines d’appui à la microéconomie rurale, l’apprentissage des métiers et autres activités de relèvement précoce tels que les Activités Génératrices de Revenus (AGR) ;
  4. Avoir une bonne capacité de synthèse et d’analyse de sources d’informations diverses et des capacités rédactionnelles solides ;
  5. Avoir un esprit d’initiative, ainsi que le sens de l’organisation, du management et une aptitude à travailler dans une équipe multidisciplinaire ; être prêt à gérer des situations stressantes ;
  6. Avoir une maitrise de l’outil informatique, notamment les logiciels de base (Word, Excel) et d’autres logiciels courants (Power Point, etc.) ;
  7. Avoir une très forte motivation pour une mission compliquée et être très dynamique ;
  8. Posséder de solides compétences interpersonnelles, de plaidoyer, de communication et de diplomatie ;
  9. Faire preuve d’une bonne expression orale et écrite en Français.

Les qualifications et aptitudes suivantes sont un atout :

  • Expérience avec des projets financés par la Banque mondiale et connaissance de ses règlements.
  • Expérience opérationnelle en Afrique francophone, de préférence en RDC.
  • Expérience dans la préparation participative de plans d’action et l’implication communautaire.
  • Connaissance des projets de protection sociale/programmes de filets sociaux.
  • Connaissance de langues locales (Lingala, Swahili, Tshiluba, etc.) et de l’anglais.
  1. LIEU ET CONDITION DE TRAVAIL 

 

Le SMEDAC travaillera à Kinshasa, au siège du FSRDC, où sont aménagés des bureaux pour l’équipe du Projet. Le Projet mettra à la disposition du SMEDAC les équipements et matériels nécessaires à l’exercice de sa mission. En cas de déplacement, le SMEDAC travaillera dans les bureaux provinciaux du FSRDC, équipés d’internet.

  1. CONDITIONS DE CONTRAT 

 

  1. Disponibilité immédiate
  2. Durée : 12 mois, renouvelable sur la base de l’évaluation des performances et des besoins du Projet
  3. Type de contrat : contrat-type au forfait mensuel, signé entre le Coordonnateur Général du FSRDC et le SMEDAC, après avis de non-objection de la Banque mondiale
  4. Rémunération et frais divers : montant et modalités de paiement négociés ; billet A/R et frais d’installation, de communication et d’assurance maladie et cotisation sociale
  1. METHODE DE RECRUTEMENT

 

Le Consultant sera recruté sur la base de ses qualifications académiques, de son expérience professionnelle pertinente et de sa capacité à réaliser la mission. Les étapes du recrutement sont les suivantes : (i) tri des candidats sur la base des qualifications et aptitudes indispensables ; (iii) comparaison des dossiers de candidature pour liste restreinte et (ii) entretien individuel des trois meilleurs candidats.

Chaque candidat devra fournir :

1 - Un curriculum vitae (3 pages maximum et en PDF), comprenant deux références que le FSRDC peut contacter. 

2 - Une lettre de motivation (2 page maximum et en PDF) à adresser au Coordonnateur Général du FSRDC, en   précisant (a) la formation utile, (b) l’expérience pertinente, (c) la valeur ajoutée à apporter par le candidat face aux défis de la mise en œuvre du programme et (d) la disponibilité immédiate du candidat. 

Les certificats et diplômes ne doivent pas être joints au dossier de candidature. Les preuves du niveau d’instruction et de l’expérience seront exigées des candidats présélectionnés avant leur entretien.

A envoyer avant le 24 août 2021 à minuit (heure de Kinshasa), à l’adresse email suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. avec en objet le titre du poste et le nom du candidat (SMEDAC – Prénom Nom).

Le non-respect de ces dispositions entraînera le rejet automatique de la candidature.

Pin It

Statistiques

26452259
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
19029
24160
75610
26188710
167079
690642
26452259

Your IP: 66.249.76.169
2022-12-06 23:59

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg