Bien qu’il soit mort depuis maintenant 18 ans, Mzee Laurent -Désiré Kabila, troisième président de la République Démocratique du Congo, de mai 1997 à janvier 2001, continue toujours d’être un mentor, de surcroit, un modèle pour nombreux de politiciens congolais aujourd’hui.

Lui qui a combattu en faveur de la paix, l’unité et le développement du pays et de l’Afrique toute entière à travers ses idéaux révolutionnaires et nationalistes, partant de sa gestion à la tête du pays pendant trois années, s’est-il, lui-même, érigé une image d’un artisan de la justice. De ce fait, en marge d’un culte d’action de grâce tenu le mercredi 16 janvier 2019, Juvénal Munubo Mubi, réélu Député national dans la circonscription de Walikale, a laissé entendre que les dirigeants actuels devront suivre l’exemple de l’ancien Chef de l’Etat, devenu Héros national.
Pour l’élu de Walikale, l’ancien président de la République, assassiné le 16 janvier 2001, dans son bureau de travail de palais de marbre, fut-il un véritable artisan de la justice, car, à son époque, quelques ministres auteurs de détournement, de megestion ou encore de corruption, ont été contraint de faire la prison, cela après avoir été sanctionnés par l’homme fort qui a fait fuir le Marechal Mobutu Sese seko en exil. « La dernière fois qu’on a vu des Ministres en prison, c’était sous Mzee, et donc, il est un bel exemple à imiter pour ceux qui vont diriger le Congo demain », a-t-il signifié, au sortir du temple du centenaire protestant, à Lingwala.
Dans son élan, après avoir énuméré toute une panoplie des qualités qu’incarnaient ce Héros national, ce grand ténor de l’UNC admet, pour sa part, que celui qui vient d’être proclamé gagnant au scrutin présidentiel par la Commission électorale nationale et indépendante (CENI), aura sans nul doute, une lourde responsabilité, celle de gérer toute la nation et d’établir un Etat de droit en RD Congo comme l’ancien homme fort du Congo l’aurait souhaité. « Félix Tshisekedi Tshilombo qui a été élu, en attendant la décision de la Cour constitutionnelle et la prestation du serment, et cela serait une bonne chose pour lui, de suivre le pas de Mzee Laurent- Désiré Kabila, dans la lutte contre l’impunité où ce dernière n’épargne personne », a-t-il insisté. A l’en croire, si un Ministre est coupable de megestion, détournement et de corruption, il ne faudrait pas que cela puisse étonner la population qu’un ministre fasse la prison, car cette situation insolite, semble-t-elle, est déjà arrivée sous la présidence de Laurent-Désiré Kabila.
Disciple de Mzee…
Toutefois, il se reconnaît comme l’un des disciples de celui qui a juré de ‘’ne jamais trahir le Congo’’. « Tout celui qui connaît la valeur de la sanction, devrait se considérer comme le disciple de Mzee Laurent- Désiré Kabila, moi je connais la valeur de la sanction, dans une société, il faut sanctionner, ce n’est pas pour besoin de la paix qu’on doit tout laisser passer, il faut sanctionner ce qui a à sanctionné, et cela nous le devons au feu Laurent- Désiré Kabila », conclut-il dans cette foulée.
D’emblée, il faudrait souligner que la fondation Mzee Laurent Désiré Kabila, chapeautée par sa fille Jaynet Kabila, a organisé une série de manifestations en hommage au Héros national du 16 janvier. Notamment, un culte d’action de grâce, une visite guidée au mausolée et enfin, une descente au palais de marbre lieu dans lequel l’ancien président a été assassiné.

Merdi Bosengele

Pin It

Statistiques

6214182
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
22308
33015
230909
5748910
909649
559814
6214182

Your IP: 46.229.168.131
2020-05-30 14:13

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg