Flash

Depuis un temps, un mot sonne dans beaucoup de milieux politiques rd-congolais : dialogue. Mais, pour Ntumba Luaba Lumu, ’’le dialogue national est un passe-temps’’. Ce sont les mêmes qui dialoguent toujours sans trouver une solution durable. Dialogue interminable aux perdiems substantiels. On se sert en attendant le prochain dialogue.


‘’La nation congolaise ne va pas passer son temps d’un dialogue national à un autre. Posons les modalités d’élections crédibles pour 2023. C’est l’essentiel. Depuis 1960, nous n’avons que des assises ou rencontres polysémiques et le plus souvent cacophoniques, qui n’ont de véritables résultats que l’enrichissement sémantique d’un vocabulaire pluriel et d’un foisonnement conceptuel métastatique, puisque le pays en sort toujours plus dépouillé et épuisé qu’auparavant… Une mère patrie dont on suce le lait jusqu’à épuisement et que l’inanition s’ensuive.
Au pays sans éthique politique, sans moralité publique et républicaine, où pullulent les autorités morales, les excellences et honorables qui ont épuisé toute la sémantique politologique, seule règne la logique de la mangeoire.
A vrai dire, la quête d’un dialogue national ou d’une consultation nationale, d’un conclave, d’un dialogue intercongolais, d’une table ronde ou d’une concertation nationale cache mal la réalité de la quête individuelle ou d’un groupe, au pays où chaque rue a ses partis, ses églises, ses malewas et ses bilokos de toutes sortes…. celle de se faire une place à la mangeoire nationale, dans une sorte de self-service financier où tout se fait en urgence et de gré à gré, avec livraison d’actes officiels dans des hôtels ou répartition des millions sur des quais de port… des marchés dont on ne trouve des traces de réalisations nulle part… des écoles fictives, des unités fictives…
De toute façon, on n’en finit pas d’épuiser la dénomination des structures gouvernementales. On en trouvera bien dans notre large arsenal politique : gouvernement d’union nationale, de large union nationale, de plus large union nationale, d’union sacrée, d’unité nationale, de salut public alors qu’en réalité il s’agit plutôt de salut individuel, clanique, villageois, tribal ou provincial. Il n’y a qu’à voir les réjouissances familiales, claniques et provinciales et les déclarations qui se succèdent lorsque l’individu et son entité croit avoir reçu sa part du gibier national en propriété. Il ne reste plus qu’à se mettre à table et à faire venir les oncles, les tantes et les cousins du village… On a eu notre part. Oyo tour na biso… Dans ce pays de nul où la chance est devenue eloko pamba…
A quoi servira encore un énième dialogue national, sinon à secourir ceux qui estiment qu’ils n’ont pas eu de place à la mangeoire nationale ou une place insuffisante ?
Ou trouverons-nous un médiateur ou un modérateur crédible pour de telles assises au moment où même les confessions religieuses s’entredéchirent, nous livrent les arcanes et les marchandages de leurs pourparlers pour le choix du président de la CENI, loin de toute éthique et très peu moralisateurs. Rien à envier à la classe politique tant décriée.
Pour une fois, laissons la logique de la mangeoire nationale, proposons nos idées et voies de sortie et laissons au Président de la république, en garant de l’unité nationale, de s’assumer en ouvrant des perspectives qui nous réunissent tous et ouvrent de nouveaux chemins pour l’avenir.
Acceptons que l’alternance soit véritablement périodique et se fasse tous les cinq ans. Acceptons que pendant cette période, ceux qui sont au pouvoir gouvernent et répondent de leur bilan au moment des élections.
A l’opposition de jouir de tous ses droits et d’assumer ses obligations pendant cette période en se préparant aux futures échéances électorales, en prenant conscience qu’opposition signifie empêcher les autres de gouverner et de réaliser des résultats. A la société civile de revenir à sa véritable nature, aux femmes et aux jeunes de jouer le bon rôle. Puisse le salut de la nation demeurer notre boussole à tous !’’.

Pin It

Statistiques

11528983
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
18956
26330
126103
11202085
735399
833699
11528983

Your IP: 66.249.66.135
2020-11-26 17:49

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg