Flash

BAN2

 

L’Union  Nationale de la Presse du Congo (UNPC), à travers son Président Gaby Kuba Bekanga, a lancé un appel pressant à tous les professionnels des médias, d’être plus que solidaires en ce moment  afin de protester comme il se doit,  contre les assassinats à répétition des Journalistes dans l’Est de la RDC. Au cours d’un point de presse qui s’est tenu ce mardi 17 août 2021, le patron de l’UNPC a passé au peigne fin cette situation qui préoccupe toute la corporation. A l’en croire, il y a lieu de se mobiliser  pour la bonne cause, car, trop c’est trop !

Ainsi, pour mener à bout cette offensive, Gaby Kuba a annoncé une série d’actions pour réclamer la protection des professionnels des médias dans les provinces du Nord-Kivu et en Ituri. «Nous sommes souvent habitués à parler des autres mais les journalistes ne s’intéressent presque pas à leurs problèmes. Aujourd’hui, l’UNPC, à travers le bureau exécutif, a jugé bon de convoquer la presse pour parler de ces problèmes et l’événement a été aussi organisé dans toutes les 26 provinces de la RDC. Nous savons qu’il y a peu, les cas d’assassinats des journalistes se sont multipliés. Surtout dans les provinces de l’Est de la RDC notamment, le Nord-Kivu et l’Ituri. Nous constatons, depuis trois mois, l’UNPC qui est la corporation qui regroupe tous les journalistes, œuvrant en République démocratique du Congo a perdu 4 journalistes, le dernier cas est celui de Joël Musavuli, le Directeur de la Radiotélévision Yakato dans le territoire de Mambasa, dans la province de l’Ituri. Les images que nous avons reçues sont horribles, il y a même certains confrères par inadvertance qui les ont publiées et j’ai demandé  que ces images soient retirées immédiatement de leur publication pour respect à notre confrère, pour respect à la dignité humaine», a renseigné le Président de l’UNCP. Le Directeur de la Radiotélévision Yakato a été attaqué dans la nuit de samedi à dimanche à une heure du matin, par la même occasion, sa femme a été également attaquée. Celle-ci a été conduite à l’hôpital où elle a été réanimée. Quant au confrère, il a été inhumé depuis le dimanche dernier.

Le deuxième cas d’assassinat a eu lieu 7 août 2021, où un journaliste qui travaille pour la RTNC Héritier Mayagani a été tué dans les circonstances similaires à Rutshuru. Le 15 juillet dernier, un autre journaliste au nom de Tshonga Dibuana a été assassiné au Nord-Kivu. Le 10 mai, un  confrère a été assassiné à Kitshanga au Nord-Kivu. « Pourquoi tant d’assassinats ? »,  s’est interrogé le Président de l’UNPC, Gaby Kuba. Il a annoncé une série d’actions. «Dans les tous prochains jours, nous allons  organiser une série d’actions, que nous allons soumettre à l’appréciation des professionnels des médias, d’abord un mémorandum pour réclamer la protection des journalistes qui exercent leurs métiers dans ces zones des tensions, nous allons également organiser trois journées ‘’Sans presse’’ sur toute l’étendue du territoire national cela pour manifester notre consternation, notre indignation, notre désapprobation, face à ces assassinats dont les professionnels des médias sont victimes», a soutenu Gaby Kuba.

Dans le deuxième point de sa communication, le Président de l’UNPC a annoncé dans les prochains  mois la tenue des états généraux de la presse. Un projet qui date depuis le Gouvernement Ilunga Ilunkamba. Pour y arriver,  l’UNPC a rencontré le Ministre de communication, médias et porte-parole du Gouvernement, Patrick Muyaya pour la matérialisation de ce grand projet.  Le but  sera de réfléchir sur l’avenir de secteur de la presse en RDC.

Merdi Bosengele 

Pin It

Statistiques

18523557
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
13481
16314
103535
18323016
258614
491245
18523557

Your IP: 54.196.161.194
2021-09-17 19:41

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg