Flash

Lundi 28 octobre 2019, vers 10 heures, heure de Kinshasa, le bâtiment abritant les chaines de radio et télévisions du Sénateur Jean- Pierre Bemba dont Canal Kin, Canal Congo Tv et Radio liberté Kinshasa, dans la commune de la Gombe, a pris feu. Les causes de l'incendie ne sont pas encore connues.

Hélas ! Les dégâts sont importants. La régie et les matériels de ces deux chaînes ont été calcinés. Le feu a pris de la toiture du troisième niveau jusqu’en bas, apprend-on des sources proches de ces trois médias. Le secrétaire général du Mouvement de Libération du Congo MLC, Mme Eve Bazaïba, l'inspecteur de la police de Kinshasa, Général Sylvano Kasongo, les Députés nationaux Mbonzi wa Mbonzi du MLC et Christelle Vuanga, n’avaient pas tardé à se rendre sur le lieu pour s’enquérir de cette malheureuse situation.

A ce stade, il est difficile de déterminer les causes de l’incendie qui a calciné les chaînes de l’opposant congolais Jean-Pierre Bemba. D’après des témoignages d’un haut responsable de CCTV, le feu a commencé à l’extérieur du bâtiment dans l’un des climatiseurs. Et, ce sont les gens du dehors qui les ont alertés en retard. «Nous étions là comme d’habitude. Du coup, il y a eu un grand bruit, les gens de l’extérieur avaient remarqué le feu à partir du climatiseur à l’extérieur, comme les salles sont climatisées, les fenêtres étaient fermées, ils criaient pour nous alerter mais c’était difficile pour nous de comprendre le message», indique notre source. Et d’ajouter que ‘’le feu a commencé par la Radio liberté Kinshasa et a pris la régie qui est tout près de la radio et la salle de rédaction puis le plateau’’. Ce drame a calciné une grande partie des matériels de ces chaînes. Les techniciens présents à l’heure de l’incendie ont réussi tout de même à faire sortir quelques matériels.

Puisque les causes ne sont pas encore identifiées, quelque militants du MLC trouvés sur le lieu du drame, ont pris l’incendie du côté politique. Pour eux, CCTV et Canal Kin TV gênent l’opinion politique. D’où, ils demandent à ce que les causes de cet incendie soient élucidées. « Nous ne savons pas les causes de cet incendie mais nous sommes dans un environnement politique hostile…C’est pourquoi, nous allons exiger une enquête indépendante. C’est pour la deuxième fois que ces chaînes soient victimes d’incendie d’origine inconnu», a expliqué un militant du MLC.

Pour l’instant, les personnels de CCTV, CKTV et RALIK sont en chômage. Plusieurs familles sont touchées par ce drame. Il sied de rappeler que, le même bâtiment a connu un géant incendie de ce genre en 2006 pendant la période électorale.

Ornella Muleka

Pin It

Statistiques

7361474
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
34715
33684
268923
6883482
171650
932920
7361474

Your IP: 3.236.26.93
2020-07-05 22:23

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg