Flash

Que des tournants au sein de l’Union nationale de la presse du Congo (UNPC). Après l’exclusion de Jean Boucard Kasonga Tshilunde par la commission de discipline suivie de son maintien par la commission des cartes, avant un appel à l’ordre du Ministre a.i. de la Communication et médias, un membre du même entité de discipline et d’éthique s’est penché dans le sens d’un revirement, deux mois après le prononcé du premier verdict sur la radiation.

Louis-Paul Eyenga, puisqu’il s’agit de lui, a, dans une déclaration faite ce mardi 20 août, annoncé le retrait de sa signature de cette décision du 10 juin 2019 portant exclusion de Kasonga Tshilunde de l’UNPC. Plusieurs raisons ont motivé ce ‘’volte-face’’, notamment le fait que cette exclusion n’ait produit aucun bénéfice à la paix et à la stabilité de cette structure de la presse. Il appelle, par la même occasion, ses autres collègues à suivre son chemin et convie l’incriminé à retirer sa plainte dénonçant une certaine partialité de la commission de discipline et ce, en vue de favoriser le bien-être de l’UNPC. Ci-dessous, ladite déclaration lue devant les professionnels des médias.

DECLARATION DE RETRAIT DE SIGNATURE

Je soussigné EYENGA SANA Louis-Paul, Membre de la Commission de Discipline et d’Ethique professionnel, de l’Union nationale de la Presse du Congo et signataire de la décision n°CEDP/001/2019 rendue en date du 10/06/2019 par ma commission, retire ma signature apposée au bas de ladite décision aux motifs suivants :
- Avoir été induit en erreur par notre bureau en ce qu’il y a eu non-respect des textes qui nous régissent ;
- Cette décision n’a produit aucun bénéfice à la paix et la stabilité de l’Union Nationale de la Presse du Congo ;
- Décision prise en dépassement du délai statutairement imparti à la commission et de la prescription tel que consacré à l’article 55 du statut particulier de notre commission ;
- Le non-respect du délai de saisine qui est de 7 jours francs entre la notification et la comparution des parties comme indiqué à l’article 58 de notre statut particulier pour connaitre du recours du Président KASONGA TSHILUNDE
- Alors que l’incriminé Président KASONGA TSHILUNDE avait mis en cause la partialité de notre commission, celle-ci est passée outre sans en examiner le bien-fondé ou aligner sa plainte contre certains membres de notre commission devenant ainsi juge et partie.
- Que c’est ainsi, en ma qualité de sage et soucieux de la paix et de la sauvegarde de notre UNPC, je retire ma signature à cette décision et invite mes autres collègues à faire de même et au Président de l’UNPC à revenir au bon sentiment et à retirer sa plainte des Couts et tribunaux pour le bien-être de notre structure.
Fait à Kinshasa, le 16 août 2019
EYENGA SANA Louis-Paul

 

Pin It

Statistiques

7247859
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
21517
36518
155308
6883482
58035
932920
7247859

Your IP: 35.173.48.53
2020-07-02 14:37

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg