Le Ministre des Finances, Nicolas Kazadi, rencontre le Groupe de Coordination des Partenaires (GCP) pour le programme économique du Gouvernement soutenu par la Facilité Elargie de Crédit. Le programme conclu avec le FMI s'inscrit dans la vision de Son Excellence Monsieur le Président de la République Démocratique du Congo, après un diagnostic approfondi de la situation économique du pays mettant en évidence le faible niveau de développement du capital humain, le déficit d'infrastructures, la corruption, la mauvaise gouvernance et un climat d'affaires peu propice au développement du secteur privé.

Après neuf ans d’absence de programme formel avec le FMI, le Gouvernement a conclu un nouvel accord au titre de la Facilité Elargi de crédit (FEC) le jeudi 15 juillet 2021, démontrant ainsi sa détermination d’œuvrer pour la bonne gouvernance et la transparence en vue d'améliorer le quotidien de la population de la RDC. Le programme durera trois (3) ans, de juillet 2021 à juin 2024.

Les objectifs du programme sont de maintenir la stabilité macroéconomique, de promouvoir une croissance durable et inclusive afin de réduire la pauvreté. Cela impliquera des mesures et des réformes clés axées sur l'augmentation de la mobilisation des recettes domestiques ; la stimulation des dépenses sociales et des investissements essentiels ; le renforcement de la gouvernance, la lutte contre la corruption et le blanchiment d'argent ; le renforcement de l'efficacité de la politique monétaire et la consolidation de la stabilité financière ; et l'amélioration du climat des affaires. " Conclure ce programme est une volonté de transparence ", déclare le Ministre des Finances Nicolas Kazadi.

Le Programme ouvre la voie à la résolution des problèmes structurels de la RDC et contribue à l'amélioration de la signature du pays. A travers son exécution, l'appui financier du FMI de 1,5 milliards USD en 7 tranches de décaissement permettra d'augmenter les réserves de change et les dépenses de financement dans les secteurs sociaux et les infrastructures de base, l'appui budgétaire en vue d'attirer les investissements privés étrangers ainsi que la croissance économique pour améliorer les conditions de vie de la population.

Les efforts entrepris à ce jour situent le pays dans une bonne dynamique :

  • Le taux de croissance du PIB réel est actuellement estimé à 5,1%, contre 4,9% prévu dans le Programme et 1,7% réalisé en 2020
  • Le franc congolais est stable sur le marché de change et l'inflation est maîtrisée, en dessous de la cible fixée dans le programme
  • Les projections des recettes domestiques pour 2021 indiquent une augmentation de 40% par rapport à 2020 et de 30% par rapport à 2019.

Le programme comprend des réformes clés pour la reprise économique post-COVID-19 avec des objectifs ambitieux dans les secteurs de la santé et de l'éducation pour le développement du capital humain ; les infrastructures de base pour favoriser le développement du secteur privé et promouvoir la croissance économique ; la gouvernance et la lutte contre la corruption pour améliorer l'environnement des affaires et attirer davantage d'investisseurs.

Sous la direction du chef de l'État, le Gouvernement est déterminé à atteindre ces objectifs et à parvenir, pour la première fois, à la réalisation de ce programme. "Ce n'est pas à cause des échecs passés que nous ne devons pas faire mieux, il faut que l'action que nous menons soit cohérente avec le message que nous donnons" conclut le Ministre des Finances.

Pin It

Statistiques

18551332
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
9441
15973
131310
18323016
286389
491245
18551332

Your IP: 66.249.66.75
2021-09-19 13:31

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg