« En exécution de l’Arrêté ministériel n°004/CAB/VPM-MIN/EDD/EBM/BMB/TSB/PDK/02/2021 du 03 août 2021 de Son Excellence Madame le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Environnement et Développement Durable, portant Suspension à titre conservatoire du Directeur Général de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature, en sigle ICCN, je notifie votre suspension à ces fonctions. »

Telle est la substance de la lettre signée par le Secrétaire Général à l’Environnement et Développement Durable, M. Benjamin Toirambe Bamoninga, ce 7 août 2021. Ce dernier instruit le concerné à procéder, endéans 48 heures, à la remise-reprise avec M. Mushete Nkole Olivier pour assurer l’intérim au sein dudit Etablissement Public.

Quel est le motif de cette suspension ? Si la lettre du Secrétaire Général est restée muette à ce propos, la réponse à cette interrogation vient plutôt du Ministère du Tourisme. Au cours d’un webinaire organisé dans la soirée du samedi dernier, le Ministre Modero Nsimba a évoqué les griefs reprochés au Pasteur Cosma Wilungula. Ce DG suspendu est accusé de mauvaise gestion et d’insubordination. Concrètement, des malversations financières notamment,  sur des recettes reversées par le Rwanda à la RDC dans le cadre des visites touristiques dans le parc de Virunga et plusieurs autres fautes professionnelles constituent le soubassement de cette suspension à titre conservatoire. Eve Bazaïba et son collègue Modero se sont concertés avant de prendre cette décision. 

Dossier à suivre.

La Pros.