Apparemment, plus rien ne marche au sein du Daring Club Motema Pembe.

Après la démissionne mardi du président de la grande commission des supporteurs, le Pasteur Amos Mbayo Kitenge, pour des raisons purement personnelles, disait-il, pas plus tard qu’hier jeudi 14 février, l’entraîneur de l’équipe, Andréa Agostenelli, de nationalité italienne, a démissionné de ses fonctions, curieusement aussitôt que la Linafoof venait de confirmer le classico Mazembe-Dcmp pour le dimanche 17 février prochain.

Andréa Agostenelli a démissionné avec tous ses compatriotes : l’entraîneur adjoint et analyste tactique Emmanuel Bottoni ainsi que le préparateur physique, Matteo Basile. C’est le staff entier qui est par terre. D’après certaines indiscrétions, les Italiens reprochent aux dirigeants du club congolais le non-respect de certaines clauses du contrat, le manque d'assistance et de protection à leur égard, et aussi une sorte de désordre bien organisé au sein de l’équipe : le staff technique et les joueurs sont tous exposés, à la merci des supporteurs subissant toutes sortes de pressions. Bref, pour les Italiens, les conditions de travail ne sont plus assurées.

Et pourquoi cette pression? A en croire un grand supporteur approché par La Prospérité, Agostenelli et son équipe n’ont pas de résultat, leur prestation est nulle. Les quelques victoires qu’ils ont réalisées jusque-là, ne l’ont été que contre les équipes dites de ‘‘la seconde zone’’. Mais, contre les grandes équipes, Agostenelli n’a enregistré que des défaites. Il s’agit notamment : contre Mazembe (0-3) ; contre V.Club (1-3) ; San Pedro de la Côte d’Ivoire (0-2) ; défaite même face à Don Bosco (1-2) à l’aller à Lubumbashi et (1-1) au retour à Kinshasa; des matches nuls face à Sanga Balende (aller et retour) ; nul aussi face à Dauphins Noirs (0-0) à Kinshasa, y compris celui contre Lubumbashi Sport. C’est trop, estiment-ils.

Difficile départ pour Motema Pembe
Pour rappel, Dcmp a été éliminé de l’édition en cours de la Coupe de la Confédération en 16ème de finales par San Pedro de la Côte d’Ivoire (2-2) à l’aller à Kinshasa, et (0-2) au retour à Abidjan. C’était déjà un mauvais signe pour l’Italien qui s’était engagé avec un contrat d’objectif. Le technicien blanc a pris officiellement ses fonctions le 25 août 2018, au centre Baudouin Kurara Mpova, dans la commune de la N’sele, à Kinshasa. En dépit de tous ces efforts, et surtout que l’on sait bien :‘‘Daring uni est imbattable’’, l’objectif recherché n’est toujours pas atteint.

La saison 2018, Dcmp a été éliminée par Deportivo Niefang de la Guinée-équatoriale toujours en 16ème de finales dans presque les mêmes circonstances. Au match aller, dans ce même stade des Martyrs de la Pentecôte, à Kinshasa, Dcmp avait été tenu en échec par le même score (1-1), et au retour dix jours plus tard, Motema Pembe ira perdre (0-1). Et l’aventure s’arrêta, pointant du doigt comme toujours en cas de défaite, l’entraîneur de l’équipe, Otis Ngoma à l’époque. Le comité doit encore rentrer au labo, voir comment rectifier les tirs pour l’année prochaine.

EG

 

Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout