Dernières publications

*C’est ce dimanche 25 novembre 2018 que l’AS V. Club de la RDC joue sa deuxième finale continentale en l’espace de quatre ans, après celle de 2014, en Ligue des Champions de la Caf.

Une finale qui pourrait se jouer sans Padou Bompunga, cet excellent défenseur central touché mardi, lors d’une séance d’entraînement, à Casablanca. Mais, à en croire le médecin de l’équipe, Matthieu Matusimwa, joint par Radio Okapi depuis le Royaume chérifien, le talentueux défenseur est en train d’être récupéré et pourrait être prêt pour le dimanche, au complexe sportif Mohammed V de Casablanca, à partir de 19 Heures T.U. Un sujet qui préoccupe, cependant, l’ensemble des supporters de cette formation sportive qui désirent que l’équipage soit au grand complet afin de vivre un meilleur jeu et d’obtenir la victoire.

C’est depuis lundi 19 novembre que l’AS V. Club est arrivée sur le lieu de la compétition, soit, près d’une semaine avant l’évènement. L’équipe de ‘‘Bana Mbongo’’ s’est déplacée avec une délégation de 33 personnes comptant 21 joueurs.

Pour le comité de l’équipe, il était vraiment très important d’arriver un peu plus tôt à Casablanca, d’autant plus que le climat laissé à Kinshasa (saison pluvieuse) est différent de celui de Maroc (Hiver).

Dans l’ensemble, tout se passe bien, a-t-on appris de sources proches de l’équipe.

A l’exception de Bompunga dont l’état de santé est en cours de traitement, tous les autres joueurs sont bien portants, et prêts pour le match.

Raja Club Athétic et AS V. Club vont se rencontrer dimanche pour la troisième fois, au cours de cette saison dans cette même compétition.

Les deux équipes étaient logées dans le même groupe lors de la phase de poule, et V. Club avait pris le dessus en imposant un nul vierge à l’aller à Casablanca (0-0), et une victoire nette au retour (2-0), au stade de Martyrs de la Pentecôte, à Kinshasa.

Fabrice Ngoma Lwamba avait ouvert le score d’une frappe de la gauche d’environ 25 mètres sur un ballon qui roulait à une vitesse de bolide, avant que le buteur maison, Jean-Marc Mukusu s’incruste dans la défense marocaine dribblant ainsi tout le monde pour, enfin, envoyer le ballon au fond de la cage des buts. Les deux buts étaient inscrits à la deuxième période.

Bakari Papa Gasama, un grand arbitre au sifflet

Pour ce faire, la Caf a désigné l’expérimenté arbitre international gambien, Bakari Papa Gasama pour conduire à bon port, cette finale aller de la 15ème édition de la Coupe de la Confédération : Raja Club Athlétic du Maroc vs l’AS V. Club de la RDC.

C’est depuis 2007 que ce Gambien de 39 ans, 1,84 m de taille, est devenu arbitre international de la Caf, puis au niveau de la Fifa. Il a officié plusieurs compétitions majeures dont le Championnat d’Afrique des Nations CHAN 2011 (1 match) ; la Coupe d’Afrique des Nations CAN 2012 (2 matches) ; Jeux Olympiques de Londres 2012 (2 matches) ; la Coupe du Monde Brésil 2014 (1 match) ; la Coupe d’Afrique des Nations CAN 2015 (4 matchs dont la finale) ; la finale retour de la Ligue des champions d’Afrique 2017 ; la finale du CHAN 2018 ; et la Coupe du Monde Russie 2018 (1 match). Bakari Papa Gasama a remporté le prix d’Arbitre de l’année délivré par la Confédération africaine de football en 2014 et en 2015.

EG

Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout