Le président sportif de la Jeunesse Sportive Groupe Bazano, Meschack Kasongo Mabwisha, a dénoncé vendredi, la partialité des dirigeants de la Ligue nationale de football (LINAFOOT), et attend toujours la vérité sur le dossier qui oppose son équipe au Tout-Puissant Mazembe Engebert depuis novembre, dans une conférence de presse qu’il a animée à l’Hôtel Léon, à Kinshasa.

Le président Meschack Kasongo et son secrétaire Orderick Lumbala ont réagi sur une lettre de la LINAFOOT envoyée à la Fédération congolaise de football (FECOFA), demandant à cet organe faîtier du football congolais de rejeter la lettre d’évocation introduite par Bazano, pour des raisons non-fondées, indiquent-ils. Le comité sportif de Bazano persiste et signe : « la FECOFA doit dire la vérité sur ce dossier, où Mazembe nous a volé nos trois points ».

Pour rappel, Bazano avait battu Mazembe sur terrain 1-0, le 11 novembre 2018, à Kamalondo, en match comptant pour la 12ème journée du 24ème championnat nationale en cours. L’unique but de la partie, crucifiant Mazembe était l’œuvre du joueur Elie Ilunga à la (28ème).
48 heures après, le TP Mazembe avait introduit un recours à la LINAFOOT pour dénoncer, selon lui, la présence d’un joueur litigieux, en la personne de Ikuku Djirebonda, dans l’équipe adverse. Cette démarche a valu à l’équipe chère à Moïse Katumbi 3 points supplémentaires.

Mais, pour Groupe Bazano, c’est faux et archifaux. C’est du mensonge ! Le joueur Ikuku est régulier, et était bel et bien qualifié pour jouer ce match. Le chargé de communication de l’équipe, Félix Tshibanza, document à la main, n’a jamais cessé de dénoncer ce qu’il a toujours qualifié de montage. Qu’à cela ne tienne, Groupe Bazano croit en la Fédération et attend le vrai verdict.

EG

Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout