Colors: Green Color

Une vidéo a circulé au lendemain du match Lupopo-Renaissance comptant pour les demi-finales de la 55ème édition de la Coupe du Congo, le mardi 11 juin dernier, faisant état d’une série d’actes frisant la corruption. La Ligue sportive pour la promotion des droits de l’homme (LISPED), qui a mis la main sur cette vidéo, estime que ce sont des actes qui ne peuvent pas rester impunis.
Le président de cette grande structure d’appui aux sports congolais, Me Alain Makengo, avocat de son état, l’a dit ce jeudi 13 juin, dans un point de presse qu’il a tenu au stade des Martyrs de la Pentecôte.
La LISPED demande aux autorités sportives du pays de ne pas banaliser le fait, il est grave. Elle les invite à se saisir vite du dossier, et punir sévèrement les auteurs de ce qu’elle qualifie de ‘‘corruption’’ ; et qu’ils soient mis hors état de nuire dans les milieux du sport.
La LISPED explique que : « nul ne peut se faire justice suite à la manière dont nous avons vu comment le secrétaire Mwamba Geantimy du FC Renaissance a été traité pour avoir ses aveux. La LISPED s’est dit préoccupée dans cette vidéo par le récit de ce secrétaire qui a enfin donné la voix. La LISEPD condamne avec la dernière énergie ce comportement qui gangrène le football, en général et, le football congolais, en particulier ».
Par ailleurs, la LISPED félicite le joueur Ikoyo Iyembe du FC Renaissance qui a pu dénoncer ces actes et décourager ces auteurs.
Pour rappel, ce match, entaché de beaucoup d’irrégularités, s’est soldé par la victoire de Renaissance aux tirs au but. Lupopo malgré tout, ne gagnera plus la 55ème édition de la Coupe du Congo de football en dépit de sa forte détermination. Les Cheminots se sont arrêtés en demi-finales, au terme d’un match amplement disputé. Aux temps règlementaires, les deux équipes se sont quittées sur la marque d’un but partout (1-1). Lupopo a ouvert le score à la 44ème minute par l’entremise de Massini. Renaissance dominatrice à la deuxième période, a vite égalisé à la 51ème minute par Ikoyo Iyembe.
Le FC Saint Eloi Lupopo n’a battu que l’AS Nyuki de Butembo 1-0, aux quarts de finales. L’unique but de la partie a été l’œuvre de Joël Lody d’une tête sur un coup-franc de Cédric Ngulunbi à la 22ème minute.
Après avoir été écarté en demi-finale en 2015, champion en 2016 et demi-finaliste en 2018, voici, le FC Renaissance en finale. C’est la deuxième depuis sa création en 2014. Elle jouera Maniema Union de Kindu qui s’est débarrassé de Bukavu Dawa (1-0).

Guy Elongo

Bonne nouvelle pour les femmes et les filles amoureuses des jeux sportifs. La RD. Congo aura le privilège d’organiser, pour la première fois, la conférence internationale des femmes dans le sport. L’annonce a été faite par la présidente de l’association des femmes dans le sport, au cours d’une conférence de presse tenue hier, mercredi 13 février, dans la salle bleue du stade des Martyrs de la pentecôte.

Alors que sa suspension avait suscité un grand engouement, réveillant l’attention de tout le monde, pour avoir été à la base d’une erreur grave, qui a coûté cher aux Léopards U23, engagés aux éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations CAN-Egypte novembre 2019, Inyangi Bokinda, c’est lui qu’il s’agit, le tout-puissant Secrétaire Général a.i de la Fédération congolaise de football association (Fecofa), a repris ses fonctions dans le silence, sans aucune autre forme de procès.

Les têtes commencent à tomber sur ce fameux dossier de la disqualification des Léopards U23, de la course pour la Coupe d’Afrique des Nations CAN-Egypte novembre 2019, alors que les jeunes gens ont tout donné jusqu’au sacrifice suprême pour se qualifier sur terrain. La première tête, c’est celle du Secrétaire général ai., Inyangi Bokinda, sérieusement pointé du doigt pour avoir été à la base de ce qu’on a appelé ‘‘erreur administrative’’. Le successeur de l’expérimenté Grégoire Badi Elonga s’en va avec tous le pêché de la FECOFA sur sa tête. Pitié ! Il est remplacé par deux Secrétaires généraux adjoints, qui sont : Belge Situatala Matuluakila et Rainier-Patrice Mangenda Suku Swa nommés, respectivement en charge des Compétitions et l’autre, de l’Administration, des réformes et développement.

Les Léopards dames de la RDC se sont qualifiés au prochain tour des éliminatoires des Jeux Olympiques Tokyo, Japon 2020, en battant les Twiga Stars de la Tanzanie 1-0, au match retour, mardi 9 avril, au stade des Martyrs de la Pentecôte, à Kinshasa.
En tout cas, c’est avec une forte pression que les Léopards ont commencé le match, faisant un total de cinq corners en cinq minutes de jeu. Dans la foulée, une superbe balle arrêtée va toucher la transversale, envoyant un signal fort aux Tanzaniennes. Mais aussitôt après, les Léopards vont subir la loi des Twiga Stars, qui vont assiéger le camp congolais. A la 35ème minute, les Tanzaniennes vont passer juste à côté de l’ouverture du score, un but tout fait, dégagé en cascade par une défenseuse des Léopards.
Alors qu’on jouait les temps additionnels (45+2), sur un coup de pied de coin, Grâce Fwamba Balongo envoie un centre, mais qui sera mal dégagé par la gardienne tanzanienne, pour l’ouverture du score, juste avant la mi-temps.
En cette première partie du jeu, le sélectionneur des Twiga Stars, Bakari Shime a essayé de concrétiser ce qu’il a dit la veille à la conférence de presse d’avant match : « nous respectons beaucoup la RDC, c’est une grande nation de football. Mais, nous avons beaucoup appris au match aller. Nous avons travaillé sur nos erreurs et sur leurs faiblesses. Le fait pour la RDC de marquer deux buts en Tanzanie et de jouer devant son public ne constitue pas un avantage particulier, puisque mes filles sont venues chercher la qualification ».
A la reprise, Marcello Kadiamba, le sélectionneur des Léopards a retravaillé son système de jeu pour concrétiser lui aussi ce qu’il a dit avant le match : « notre respect sur l’adversaire ne nous empêchera pas de marcher dessus. Mes joueuses se sont préparées aux plans mental, technique, physique et tactique qui ont été mis en place. Elles n’ont pas droit à l’erreur ».
Du coup, en cette deuxième partie du match, les Léopards vont réveiller, dominant à leur tour, les Twiga Stars, mais sans parvenir à alourdir le score. L’essentiel aura été déjà fait à la première mi-temps, le match se termine sur ce score de 1-0, en faveur des Léopards.
Pour rappel, au match aller, livré il y a quatre jours, à Dar-es-Salaam, les deux équipes s’étaient séparées par un score nul 2-2. Ainsi, les Léopards de la RDC se sont qualifiés pour le prochain tour de ces éliminatoires des Jeux Olympiques Tokyo, Japon 2020.
Il y a, au total, vingt-cinq équipes qui se sont engagées dans ces éliminatoires, qui iront jusqu’au mois de janvier 2020, jouant en aller-retour à élimination directe pour cinq tours. Nous ne sommes qu’au premier tour.
Pour ce premier tour, 18 équipes ont été concernées. L’Afrique du Sud, le Cameroun, le Ghana, la Guinée-équatoriale, le Kenya, le Nigeria et le Zimbabwe ont exemptés. Ils n’entreront en lice qu’en deuxième tour.

EG

La Fédération congolaise du football, FECOFA, par le biais de son coordonnateur des équipes nationales, Théobald Binamungu, a procédé mardi 13 août, à la présentation officielle du nouveau staff technique ad intérim qui va être chapeauté par le sélectionneur Christian Nsengi Biembe, talonné par l’ancien Léopard de la génération Can 2015, Christopher Oualembo.

Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout