Dernières publications

La paroisse saint Gonza de Kingabwa-Yaoundé, située dans la commune de Limete, a été saccagée, et profanée, dans la nuit de jeudi 14 à vendredi 15 février 2019, par une bande de malfaiteurs.

Selon les annonces faites avant la fin de la célébration eucharistique de dimanche 17 février, une bande de malfaiteurs non identifiée aurait pris la voie de la sacristie pour ne pas attirer l’attention des gens. Encore que la porte de cette dernière se trouve derrière l’Eglise.

Selon le bilan donné par le sacristain de cette Paroisse et le responsable de la commission de la musique sacrée, ces personnes non identifiées auraient pillé tous les instruments de musique, à savoir : l’amplificateur et le mixeur, tous les micros et baffles, une bouteille de vin de messe, la petite croix et toutes les nappes de l’autel ainsi que quelques chaises pour les officiants et celles des servants de messe. Il convient de noter que, le vendredi 1er février, le Curé, Père Romain Wayawaya et son Vicaire, Père Basile Belesi, de la congrégation des Capucins, auraient été victimes des tracasseries de fameux «Bureau 2», à la hauteur de Kingabwa-Uzam. Sans nul doute, ces agents reconnus dans les quartiers, auraient agressé ces deux prêtres Capucins, physiquement et moralement, en leur extorquant une somme de 400 dollars américains.
Il est grand temps que les autorités provinciales de la Police nationale prennent des mesures nécessaires et efficaces, en vue de protéger la population contre la recrudescence des tracasseries, dont elle est victime chaque jour par les agents de Bureau 2.

Christian Okende


Les plus lus