Une correspondance a été adressée au Président de la République, Félix Tshisekedi, par le Président du Collectif de défenseurs des consommateurs du Congo, Christophe Tshibumbu, lui proposant la création d’un service lié à l’affaire de débets en déshérence, connu sous le nom des reliquats.

Une action qui, selon lui, fera de son mandat le meilleur qu’il soit. A cela, il suggère aussi de céder 40% afin que les 60 soient affectés aux nouvelles polices d’abonnement pour les futurs clients.

Christophe Tshibumbu propose au chef de l’Etat de comptabiliser et de récupérer les reliquats chez les opérateurs ayant un fichier clients dont la REGIDESO et la SNEL. Cette dernière, renseigne-t-il, avec ses 750.000 abonnés basse tension, apure ses factures chaque mois en laissant tomber 18.750.000 FC pour une couverture de 15%. Alors que la REGIDESO avec sa couverture de 25%, a un montant de 31.250.000 FC.

Il rappelle que par la simple gestion des reliquats des consommateurs qui découlent de l’absence des petites coupures à faible valeur faciale du franc congolais, la République Démocratique du Congo peut, elle-même, avoir des centaines de milliards de francs. Et ce, en mettant en marche un projet innovant, à caractère social indiscutable et intégralement autofinancé par les consommateurs du Congo.

‘’La RDC est le seul pays au monde où la quasi-totalité des transactions commerciales de tous les secteurs confondus génère des recettes qui ne sont malheureusement pas comptabilisées‘’, a laissé entendre Christophe Tshibumbu.
Aussi, affirme-t-il détenir la clé qui permettra d’auréoler l’image ternie du pouvoir en matière du social, en faisant goûter à tous les consommateurs du Congo le miel et le lait qui coulent à flot en RDC. Il est sûr, en effet, de rendre meilleur le mandat de l’actuel chef de l’Etat depuis l’accession du pays à son indépendance, car il ne sera plus question qu’un nouvel abonné paye les frais d’ouverture, étant donné que cela sera effectuée de façon autofinancée, grâce aux reliquats.

Selon lui, en prenant moins de 15 alimentations dans la ville de Kinshasa, 562.500.000 FC seront obtenus et pourront faciliter une subvention de 30% du prix du carburant à la pompe, en moins de 60 jours après la signature de l’ordonnance pour la récupération des débets en déshérence, aussi appelés reliquats.

Joséphine Mawete

 


Statistiques

4750482
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
1517
4246
59656
4527212
5763
640929
4750482

Your IP: 34.204.178.160
2020-04-02 08:57

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg