Dernières publications

La nouvelle société civile congolaise (NSCC) attend impatiemment la matérialisation du plan gouvernemental en termes de chiffres sous l’ère Sylvestre Ilunga Ilunkamba, investi le 6 septembre 2019 à l’Assemblée Nationale.

Par le biais de son coordonnateur national Jonas Tshiombela, cette organisation d’appui à la démocratie dit attendre le contrat de performance de chaque ministre.

Attendu pendant plus de 7 mois, le tout premier gouvernement sous le règne de Félix Tshisekedi n’a aucune minute à perdre. A en croire le coordonnateur de la Nouvelle Société Civile Congolaise, Sylvestre Ilunga Ilunkamba et ses 66 coéquipiers devraient mouiller les maillots afin d’améliorer le social de la population. Il estime que les grosses promesses annoncées au début n’aboutissent souvent pas et à la fin ; personne ne sait rendre compte. ‘’Nous nous souviendrons des 5 chantiers, de la révolution de la modernité, personne nous a fait le bilan de tous ces programmes. Nous ne voulons pas que ce programme qui est issu de l’alternance échoue, parce que le chef de l’Etat veut faire du social de population son cheval de bataille, surtout qu’il vient lui-même de la révolution « Le Peuple d’abord ». Nous estimons que le cœur du problème à comme préoccupation l’homme au cœur de son action‘’, a-t-il souligné.
Avant d’ajouter que la nouvelle société civile congolaise salue la bonne intention du Chef de l’Etat, et pense que cela n’aura de sens que si le budget accompagne cette volonté.

Jonas Tshiombela recommande également au Premier ministre de rendre public les chiffres qui accompagne ce programme, mais aussi comment il compte instaurer les mécanismes de suivi et attendre le contrat de performance pour chaque ministre. ‘’On n’a pas besoin des ministres qui viennent faire du chantre, nous avons besoin des ministres qui travaillent et répondent aux préoccupations de la communauté‘’, souligne-t-il.

Marlene Basusu


Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout