*PCA de l’association du Club des amis de Maître Bukanga pour le développement du Maniema (CABUDEMA), candidat à la députation provinciale dans la province du Maniema pour le compte de l‘AFDC, M. Rubin Rachidi Bukanga entend poursuive son bonhomme de chemin pour le développement du Maniema et de Kindu, en particulier, pour lesquels il a déjà posé les jalons, et ainsi trouver un soulagement aux cris de détresse de la population de ce coin. Dans une interview exclusive réalisée avec ce fils du terroir, il a avoué être en totale connaissance des préoccupations des fils et filles du Maniema et que pour lui, ‘’nous devons réfléchir autrement pour développer notre coin‘’.

Convaincu que la province du Maniema est une province à vocation agricole bien que l’activité agricole s’effectue pour le moment pour le besoin d’autosuffisance alimentaire, il déplore, cependant, que le chemin qui conduit vers ces champs est quasi impraticable. Et le club s’emploie actuellement pour ériger des ponts menant vers toutes ces campagnes. Les problèmes d’eau et d’électricité ne sont pas en reste. Mais avec peu de moyens et beaucoup de volonté, il tente d’apporter une solution adéquate pour la population de Kindu.

Le Club des amis de Maître Bukanga pour le développement du Maniema (CABUDEMA) est une vieille association dont l’objectif est l’investissement dans l’homme de manière générale. Le combat menée ici est celui d’investir et de promouvoir la personne physique. Il y a lieu de noter que M. Rashidi Bukanga est aussi PCA de la dynamique Lega pour le développement intégral, DYLEDI, qui est une association communautaire regroupement tous les Lega dans les territoires et provinces constituant l’ex-kivu. Ils ont pour objectif de promouvoir la solidarité qui conduit, sans doute, au développement.

‘’Nous nous sommes rendu compte que le meilleur investissement que l’on peut faire notamment, dans le cadre de notre pays en général et au Maniema en particulier, est d’investir dans l’individu. C’est, en effet, ce que nous nous employons à faire‘’, a laissé entendre M. Rachidi Bukanga.

En effet, cela se passe dans différentes dimensions. Il y avant tout la dimension du point de vue éducationnel qui est un secteur important et en difficulté dans plusieurs provinces du territoire national. Cela est dû notamment, aux conditions dans lesquelles les enfants étudient, et même des enseignants qui sont dépourvu de moyens nécessaires pour encadrer la jeunesse. Il y a plusieurs problèmes qui entourent ce secteur, et ‘’nous, à travers notre club, nous sommes entrain de mettre des actions en place afin de les résoudre tant soit peu‘’, a-t-il complété.

En dehors de tout cela, l’association est investie dans le lobbying et des plaidoyer pour que les messages ou les difficultés des habitants du Maniema puissent arriver au niveau des décideurs pour voir dans quelle mesure ils peuvent apporter des solutions durables.

Il y a également la dimension de la santé qui demeure très précaire dans les structures sanitaires au Maniema et, en particulier, à Kindu.

A l’en croire, ‘’même au niveau de la maternité lorsque vous mettez les pieds dans certains centres hospitaliers, vous trouvez que les conditions ne sont pas adaptées. Les mamans qui viennent d’accoucher et plusieurs malades sont obligés de dormir dans des nattes et certaines même le sol, c’est une situation déplorable. Sans parler des kit sanitaires et des médicaments qui constituent un besoin urgent dans ce secteur‘’. C’est aussi parmi le cheval de bataille du CABUDEMA qui tente d’apporter des solutions à ce niveau là.

La prochaine dimension est celle de la jeunesse qui est au centre de toute impulsion. ‘’On ne peut pas envisager un développement durable sans impliquer la jeunesse. Nous, en tant que jeunes, avons un penchant par rapport à cette catégorie de la population du Maniema‘’.

En plus, la province du Maniema n’a pas participé à plusieurs compétitions au niveau national dont l’encadrement de la jeunesse fait défaut.

Au delà de cela, il y a plusieurs aspects qui entrent dans la vie active de la population du Maniema qui intéressent l’association au plus haut niveau.

Boris Luviya


Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout