Personnes vivant avec handicap


Les Oubliés de la RDC interpellent Félix Tshisekedi !

Kinshasa, le 19 /03/2019

LETTRE OUVERTE ADRESSEE À SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO, CHEF DE L’ETAT « Avec l’expression de nos hommages les plus déférents »,
à Kinshasa/Gombe-Palais de la Nation,
CONCERNANT LA SITUATION D’EXCLUSION DES PERSONNES HANDICAPEES EN R.D.CONGO
Excellence Monsieur le Président,
Par la présente, notre mouvement dénommé « Les oubliés de la RDC », LORDC en sigle, a l’insigne honneur de solliciter votre attention concernant l’objet susmentionné.
A titre de rappel, le mouvement « Les Oubliés de la RDC » est une plateforme regroupant les organisations des personnes handicapées de la RDC. Il a pour mission de faire les revendications allant dans le sens de promouvoir les droits des personnes handicapées et envisager des propositions aux gouvernants afin d’améliorer leurs conditions de vie à tout le niveau.
En effet, il nous tient plus à cœur que jamais de présenter en ce jour, aux yeux du monde et de l’histoire, les problèmes dont sont victimes les personnes handicapées vivants en République Démocratique du Congo.
Excellence Monsieur le Président, permettez-nous vous faire part de la situation d’exclusion que traversent les personnes handicapées, et de partager avec vous cette épreuve et ces maux qui nous tiennent tellement à cœur :
Nous savons que tous les Congolais sont égaux devant la loi et ont droit à une égale protection des lois, tel que prescrit à l’article 12 de la Constitution de la République Démocratique du Congo du 18 février 2006 telle que modifiée par la loi n°11 / 002 du 20 janvier 2011 portant révision de certains de ses articles. Cette consécration constitutionnelle n’est toutefois pas respectée par plus d’une personne sur trois dans le cas des personnes handicapées.
Ces derniers sont beaucoup plus souvent victimes des traitements inhumains et trop rares sont ceux qui se soucient de la défense active des droits qui sont les leurs. Et pourtant, la constitution de la République Démocratique du Congo reconnait à chaque congolais le droit inaliénable à travers sa participation citoyenne au processus de développement en cours dans le pays.
Ainsi l’article 49 de la constitution indique que les personnes handicapées ont droit à des mesures spécifiques de protection en rapport avec leurs besoins physiques, intellectuels et moraux. En effet, l’Etat a le devoir de promouvoir la présence de la personne handicapée au sein des institutions nationales, provinciales et locales.
Mais hélas ! Nous constatons à ce jour un défaut d'exécution de cet article de la Constitution, qui, d'une manière générale, rattache les modalités du droit à des mesures spécifiques. Cette situation déplorable nous pousse à hausser la voix, non pour nous plaindre de cette situation, mais pour en faire sentir à la fois l’injustice et l’urgence, et pour faire valoir les droits des personnes handicapées en République Démocratique du Congo.
Excellence Monsieur le Président, malgré l’existence de tous les instruments juridiques évoqués ci-dessus, la situation de cette catégorie des personnes reste dramatique en raison d’une politique publique à ce jour lacunaire en la matière. C’est pour cela que nous nous tournons donc vers vous, pour vous rappeler que la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées reprend un principe fondamental : « il est essentiel que dans le cadre de la politique d’égalité des chances entre citoyens, l’accent soit mis sur la participation active des personnes handicapées à la dynamique sociale, culturelle et politique de chaque pays. À cette fin, les autorités compétentes doivent notamment mettre en place des mécanismes de consultations et de concertations avec les organes représentatifs des personnes en situation de handicap sans alourdir les mécanismes de concertation et de décision communaux ».
Cela étant, fondant notre démarche sur une volonté d’ouverture, d’engagement de toutes les parties concernées, mais d’abord sur la loi, nous vous prions de :
 multiplier les efforts nécessaires pour que les droits des personnes vivant avec un handicap soient respectés en République Démocratique du Congo ;
 poursuivre les démarches afin que la loi portant ratification de la convention relative aux droits des personnes vivant avec un handicap, et protocole facultatif, soit promulguée en République Démocratique du Congo ;
 veiller à ce que tous ces droits soient scrupuleusement respectés et que des mesures de coercition soient mises en œuvre en cas de manquement conformément à la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées ;
 permettre l’intégration des personnes en situation de handicap, à cette occasion particulière de votre mandat, et la reconnaissance effective de leur égalité devant la loi et dans la société.
Le degré d’avancement d’une société se mesure à la manière dont elle traite ses membres les plus faibles. Il est temps pour nous d’en prendre conscience et d’en tirer fierté et profit, pour notre bien collectif. Car nous ne voulons en aucun cas revendiquer le moindre régime de faveur. Nous vous demandons de vous engager, selon vos convictions, au profit de ceux qui ont besoin de vous pour s’affranchir de l’injustice qui les accable. Nous demandons ce que demande la loi. Ni plus, ni moins : nous demandons l’égalité des chances.
Espérant que vous accorderez une attention à la présente, nous vous prions d’agréer, ExcellenceMonsieur lePrésident de la République, à l’expression réitérée de nos hommages les plus déférents.
Michel MULAMBA WA MULAMBA
Coordonnateur
Copie transmise à :
 A la Représentante Spéciale du Secrétaire Général des Nations Unies en République Démocratique du Congo, à Kinshasa ;
 Au Représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations Unies en charge des Affaires Humanitaires pour la République démocratique du Congo, à Kinshasa ;
 Au Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies en charge des Droits de l’Homme pour la République démocratique du Congo, à Kinshasa ;
 Au Représentant de l’Union africaine en RDC, à Kinshasa ;
 Au Représentant de l’Union Européenne en RDC, à Kinshasa ;
 À toutes les missions diplomatiques œuvrant en RDC, Toutes.


Les plus lus