En marge de la Journée Internationale des Personnes Handicapées, célébrée le 3 décembre de chaque année, le Gouvernement de la République, à travers le Ministère délégué aux affaires sociales, en charge des Personnes Vivant avec Handicap et autres personnes vulnérables, projette la tenue de trois jours de festivités, soit du 3 au 5 décembre, autour du thème central : « Promouvoir la participation des personnes handicapées et leurs dirigeants : agir pour le programme de développement 2030 ».

C’est Irène Esambo, ministre de tutelle, qui a fait part de cette nouvelle, au cours d’une conférence de presse tenue ce jeudi 28 novembre. En même temps, elle a laissé comprendre que le but est aussi de mobiliser les communautés et les dirigeants autour de la vision du Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, relative à l’inclusion sociale des personnes vivant avec handicap (PVH).

C’est depuis 1992 que les Nations Unies ont institué la commémoration de cette journée, le 3 décembre de chaque année. Et, c’est pour une première fois qu’elle aura lieu, en toute solennité, en RD. Congo. Manière notamment d’honorer les PVH qui sont victimes de discrimination au Congo-Kinshasa. «La situation des personnes handicapées en RDC a, depuis longtemps, été marquée par la sous-estimation, la discrimination, la précarité ainsi que l'absence des politiques et stratégies nationales, pour leur participation, promotion et protection», a-t-elle dit, tout en précisant que le Président Félix Tshisekedi est à ce jour, un véritable artisan de la valorisation des personnes vivant avec handicap en RD. Congo. «Depuis la ratification de la loi organique en 2015, la RDC n'avait pris aucune mesure spécifique pour répondre à ses engagements, jusqu'en 2019 avec l'arrivée du Président Félix Tshisekedi, qui a manifesté et exprimé sa volonté pour matérialiser sa vision, qui est celle de créer une société véritablement inclusive, ayant compris la nécessité d'avoir au sein du Gouvernement, un Ministère ayant en charge non seulement les personnes handicapées mais aussi les personnes vulnérables », a-t-elle renchéri.

Organisation des activités
Des cérémonies officielles se tiendront dans toutes les 26 provinces du Congo-Kinshasa et seront présidées, de part en part, par les Gouverneurs desdites entités. A en croire Irene Esambo, la célébration ne prendra qu’une seule journée, celle du 3 décembre dans les provinces. Et, connaîtra comme activité, une conférence inaugurale par les Gouverneurs de Provinces, l’exposition des œuvres artistiques réalisées par de personnes handicapées, un concert culturel ainsi que des activités sportives seront offertes aux personnes handicapées.

Dans la ville de Kinshasa, il est prévu trois jours d’activités, allant du 3 au 5 décembre. Le premier jour, la cérémonie d’ouverture sera effectuée par le Président Félix Tshisekedi ou son représentant suivi des expositions dans la grande salle du Musée National. Le deuxième jour sera dominé par des conférences scientifiques sur les ODD, animées par les partenaires, la société civile ainsi que les membres du Gouvernement. Et le dernier jour connaîtra la présentation du rapport synthèse assorti de recommandations majeures sur cette célébration suivi de quelques témoignages des personnes handicapées.

In globo, la quintessence de cette journée réside sur le fait de mobiliser les communautés et les dirigeants autour de la vision du Chef de l’Etat, relative à l’inclusion sociale des personnes vivant avec handicap ; contribuer à la visibilité du nouveau Ministère délégué en charge des PVH, sensibiliser les décideurs pour une prise en compte de la donne handicap dans la mise en œuvre des ODD et assurer la visibilité des œuvres artistiques et autres talents des personnes handicapées.

Joséphine Mawete