Couplé au 8ème congrès des Anciens de la faculté de médecine de l’Unikin (AFMED), le 3ème congrès international de Neurochirurgie s’est ouvert ce lundi 4 novembre 2019 à Kinshasa.

Pendant cinq jours, soit du 4 au 8 novembre, des médecins, provenant d’une quarantaine des pays africains et européens, vont cogiter autour du thème : «Hydrocéphalie et Spina Bifida ». Et, au-delà de diverses sessions de formation qui seront abordées au cours de ces assises, une plus grande annonce a été déjà faite par la Société congolaise de neurochirurgie, à savoir : l’inauguration sous peu d’une école de spécialisation dans les villes de Kinshasa et Lubumbashi. Aussi, des recommandations, du reste, scrupuleuses sont-elles attendues au cours de ce forum.

Le Vice-président de la Société congolaise de Neurochirurgie, Jean-Pierre Kalala, prenant la parole devant tous les participants des congrès AFMED et de Neurochirurgie réunis, a exprimé sa grande joie de la présence, pour cette troisième édition, de plusieurs délégations de pays étrangers, tels que le Sénégal, le Mali, le Togo, l’Afrique du Sud, etc. Jean-Pierre Kalala a fait savoir que, depuis sa création, cette structure congolaise s’évertue dans le sens d’améliorer son programme chaque année. Et, c’est dans cette optique qu’il a notamment souligné qu’ils vont se réunir avec les différents experts dans le domaine dont les doyens des facultés, pour lancer la première école de spécialité de neurochirurgie. Lequel projet, a-t-il ajouté, était en examen, il y a près de trois ans.

Interrogé au sortir de ce forum, le Secrétaire général de cette société Jeff Ntalaja a déclaré que la participation d’une quarantaine de délégations étrangères donne de l’ampleur à cette activité, d’une part, et présage que la RD. Congo peut devenir leader dans la neurochirurgie en Afrique. « Le troisième congrès international de neurochirurgie couplé au 8ème congrès de l’AFMED a une particularité. Cette année, nous avons reçu une délégation de quarantaine de pays africains et européens qui sont venus dans notre congrès pour donner de l’ampleur et montrer que la République Démocratique du Congo peut devenir réellement le leader dans la neurochirurgie en Afrique », a-t-il dit, tout ajoutant que l’ouverture d’une école de spécialisation va encore promouvoir l’aura du Congo-Kinshasa dans ce domaine et permettre essentiellement aux pays de l’Afrique Central, de venir se former à Kinshasa. « Vous avez vu des défilés de tous les pays africains, pratiquement de grandes écoles de formation, pour accompagner notre pays. Notre école de formation qui va commencer incessamment va permettre à ce que tous les pays d’Afrique central, au lieu d’aller dans d’autres écoles, de venir à Kinshasa. Nous avons aussi la visite pour la première fois en Afrique centrale, du président de la fédération mondiale de neurochirurgie », a renchéri Jeff Ntalaja. En outre, faut-il marteler que les négociations avec le Gouvernement sont très avancées quant à la construction de diverses institutions neurochirurgicales.

Par ailleurs, les intervenants et participants vont débattre, à travers plusieurs sessions, entre autres, sur la Neuro traumatologie, Neuro oncologie et neuro endoscopie, Neuro vasculaire, ainsi que la session Caans et Young neurosurgeon.

Corneille Lubaki