Dernières publications

Il fait partie de ceux qui maîtrisent mieux la situation sanitaire de la République Démocratique du Congo. Docteur Eteni Longondo, Ministre d’Etat en charge de la santé, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a pris officiellement ses fonctions le lundi 9 septembre 2019, au cours d’une cérémonie solennelle de remise-reprise avec son prédécesseur, Pierre Kangudia, ce dernier assumait depuis un temps l’intérim de ce ministère après la démission de Docteur Oly Ilunga.

Tiré des entrailles de l’UDPS, parti au pouvoir où il occupait d’ailleurs le poste de secrétaire général adjoint en charge des finances et logistique, Eteni Longondo, dit-il, n’est pas venu à ce Ministère pour effectuer une simple marche de santé. Il promet d’y apporter de nouvelles réformes capables d’améliorer des conditions sanitaires de la population congolaise. Pour une fois en RD. Congo, Docteur Eteni Longondo veut marquer en lettres d’or le temps que durera son passage à la tête du ministère de santé dont il veut redorer l’image, conformément aux vœux maintes fois exprimés par le Président de la République, Félix Tshisekedi depuis son investiture à la tête du pays le 24 janvier dernier.Docteur Eteni et Pierre Kangudia

Au deuxième niveau du somptueux immeuble intelligent où se situe le ministère de la santé, les deux Ministres, l’entrant et le sortant, ont respecté la coutume. Après un huis clos, sous une ambiance festive, les deux personnalités à savoir, Pierre Kangudia et Eteni Longondo, ont été soumis à une visite dans différents bureaux, suivie de la présentation de quelques agents, entendez le personnel dudit ministère.

La détermination
Missions difficiles mais pas impossibles. L’actuel Ministre de la santé reconnaît certes que le pays fait face à plusieurs défis à relever pour aboutir à un changement significatif. Mais, dans son secteur, il entend mettre toute son expertise afin de satisfaire les attentes du peuple congolais très assoiffé du changement depuis l’arrivée au pouvoir de Félix Tshisekedi. Eteni Longondo, 54 ans, Fils du Grand Equateur, mesure la lourde responsabilité qui l’attend. Dans son entendement, il veut mettre fin à la complaisance et à la parodie sanitaire. Dans son agenda, il inscrit la création de nouvelles réformes pouvant permettre l’éradication des maladies contagieuses et dangereuses qui sévissent dans différentes villes notamment, la tuberculose, le cholera. A cela il faudrait ajouter la maladie à virus Ebola qui a déjà endeuillé des centaines de familles et laissé plusieurs orphelins à l’Est du pays.

Trois piliers majeurs
En gros, le Ministre de la santé publique dans sa détermination de redonner la confiance du souverain primaire dans ce secteur, se donne trois priorités principales. Premièrement, il sera question pour lui de raffermir le système de santé et son administration. En deuxième lieu, le Ministre issu de l’UDPS promet l’amélioration de la gouvernance avec le seul objectif de mettre de l’ordre dans le circuit de passation des marchés en imposant la transparence. « Nous voulons restaurer une meilleure collaboration avec des partenaires de santé. Qu’ils retrouvent la confiance perdue », promet-il. La maîtrise de l’effectif sera la troisième préoccupation majeure du Ministre de la sante, question de connaître le nombre exact de médecins du pays. Une démarche qui mettrait ainsi un terme à des paiements maffieux. « C’est injuste que ceux qui travaillent ne soient pas payés, au profit des noms fictifs », regrette le nouveau patron de la santé publique.

Au service de la nation toute entière
Partout sur toute l’étendue du territoire national, Docteur Eteni Longondo promet de veiller à ce que tous les congolais, quelles que soient leurs appartenances politiques, tribu, sexe, âge ou province d’origine puissent bénéficier d’une santé équitable et équilibrée comme dans d’autres pays en voie de développement. Pour gagner un tel pari, le Ministre nouvellement installé sollicite l’accompagnement de tous les congolais. Voilà pourquoi, les portes de son cabinet seront à tout moment ouvertes pour recevoir des différentes propositions allant dans ce sens-là. De telle sorte qu’au terme de son mandat, qu’il laisse des empreintes indélébiles pour ne pas parler d’un passage mérité à la tête de ce Ministère. «L’homme est au centre de tout. Nous allons gérer autrement. Que les congolais apportent leur soutien à ce gouvernement conduit par le Premier Ministre Ilunga. Ensemble, on va améliorer la santé des congolais selon la Vision du Président de la République ».

Gaston Kisanga