Colors: Purple Color

L’on s’y attendait tous mais hélas, cela n’a pas été le cas. Le premier Docteur et ancien Premier Ministre congolais, Etienne Tshisekedi Wa Mulumba n’a pas été élevé au rang de Héros national comme l’aurait souhaité la majeure partie de la population plus particulièrement les combattants de l’UDPS, sa famille politique. Mais cependant, il a été admis à titre posthume au rang du grand cordon de l’ordre national, des Héros nationaux Emery Patrice Lumumba-Laurent Désiré Kabila. Ce titre lui a été décerné le samedi 1er juin au cours d’une cérémonie d’adieux organisée dans le mythique stade de Martyrs de la pentecôte.

Des Chefs d’Etat africains honorent
Les adieux difficiles, c’est le moins que l’on puisse dire pour ce qui a été les hommages rendus au Feu Docteur en droit. Trois jours auront suffi pour pleurer celui que l’on a surnommé ‘’ya Tshisthi’’. A cette occasion, plusieurs Chefs d’Etat africains ont fait le déplacement pour venir consoler le fils biologique du défunt, devenu Président de la République, à savoir Félix Tshisekedi. A l’affiche, les Présidents rwandais Paul Kagame, l’angolais Joao Lourenço, Edgar Lungu de la Zambie, Sassou Nguessou du Congo-Brazzaville et tant d’autres personnalités politiques de tous les coins de la planète ayant répondu présent pour honorer la mémoire du père de la démocratie, le leader charismatique et opposant historique de l’Udps qui a consacré toute sa vie dans la lutte pour l’instauration d’un Etat de droit et surtout du progrès social.

Décoration
Il n’y a plus donc de débat sur l’élévation ou pas au titre de Héros national. L’ordre national de la chancellerie a tout tranché. Tshisekedi père a été admis à titre posthume au rang du Grand cordon de l’ordre national des Héros nationaux, un titre décerné au défunt grâce à son combat mené pour l’avènement d’un Etat de droit en RDC. Cette décoration a fait jaser dans le chef de la population congolaise qui voudrait voir le patron de l’UDPS être élevé au rang de Lumumba et Kabila père. Autrement dit, nombreux veulent que le trépassé soit considéré au même titre que Lumumba et Kabila père. D’après plusieurs sources concordantes, la procédure pourrait se poursuivre au niveau de l’Assemblée nationale puis au Sénat pour trancher si oui ou non, ‘’ya Tshitshi’’ pourrait être élevé comme étant le troisième Héros national du Congo-Kinshasa.

L’homme et son histoire
Pour rappel, Etienne Tshisekedi est né le 14 décembre 1932 à Luluabourg, l’actuelle ville de Kananga. Il a fait ses études humanitaires à l’option latine au collège Saint Jean Berchermans de Kamponde au Kasaï. Il a préparé et présenté la très rude épreuve de grec exigée pour l’ouverture de la Faculté de droit. Il est sorti de l’Université de Lovanium, premier docteur en droit, en décembre 1961.
Il a été nommé Commissaire Général Adjoint à la justice, le 3 janvier 1961. Il a dirigé l’Ecole Nationale de Droit et l’Administration (ENDA). Il est passé dans nombreux postes phares du pays sous Mobutu dont la dernière avant la création de l’UDPS a été sa nomination comme membre du Conseil d’Administration de l’Université du Zaïre à partir de 1971. Il a ensuite été réélu Député (Commissaire du peuple) lors de trois premières législatures de la deuxième République dans la circonscription de Kabinda.

Marié à maman Marthe, Etienne Tshisekedi pourra désormais reposer dans sa dernière demeure. Il a été inhumé le samedi 1er juin dans la concession familiale de la N’sele.

Gaston Kisanga

 

Le Gouvernement congolais via le ministère de Genre, Enfant et Famille n’a pas baissé les bras quant à l’affaire de viol commis sur une élève mineure, âgée de 13 ans, par ses 7 camarades garçons, tous élèves du complexe scolaire Révérend KIM, cas qui continue à faire couler beaucoup d'encres et de salive tant pour les activistes de droit de l’homme que sur les réseaux sociaux.

Le Comité de gestion de l’Institut Facultaire des Sciences de l’Information et de la Communication (IFASIC), dirigé par le Recteur Rigobert Munkeni Lapess, a organisé le mardi 28 mai 2019, 2 activités importantes. Primo, le 46ème anniversaire de cette institution créée en 1973 par Malembe Tamandiak, Professeur en sociologie à l’IFASIC et à l’UNIKIN. Secundo, la cérémonie d’investiture de la nouvelle coordination estudiantine, désormais conduite par Gédéon Kahena, élu après avoir remporté les élections générales du 11 mai 2019, dans ce même établissement.

Lors de cette manifestation présidée par le comité de gestion et dirigée par le professeur Munkeni Lapess, plusieurs personnes ont répondu présent notamment, la communauté estudiantine, les membres des corps scientifique, académique et administratif de cet établissement.
Le président sortant, Emmanuel Luyatu Manzodi, a passé le bâton de commandement au nouveau président élu, Gédéon kahena, au terme d’une élection intense, entre lui et son rival Jean-Luc Mwamba, étudiant en L1 Communication des Organisations.

Le président entrant, lors de son allocution, s’est attelé sur quelques points importants dont la mise en place d’un guichet unique à l’IFASIC, et la création d’une émission intitulée «IFASIC EN PARLE».
‘’Je vous dis chers amis, en ma qualité de président, j’entends canaliser le soutien et la collaboration de mes collègues, pour accompagner les étudiants à atteindre les objectifs pour lesquels ils sont venus à l’Ifasic. Je saisi cette occasion qui m’est offerte pour réitérer la demande de la coordination estudiantine qui prend corps aujourd’hui, auprès des autorités de l’Ifasic, de bien vouloir installer un guichet de banque au niveau interne, pour permettre aux étudiants de payer les frais seulement à l’Ifasic, afin de réduire ou éliminer les risques de fraude. Et hormis ça, nous allons mettre sur pied une émission ‘’IFASIC EN PARLE’’ dont l’animation sera assurée par les étudiants de l’Ifasic dans le studio Ecole et sera relayée sur les différentes plates-formes numériques de l’Ifasic‘’, a déclaré Gédéon Kahena.
Dans la même logique, Emmanuel Luyatu, Président de la coordination des étudiants de l’Ifasic sortant, n’est pas resté indifférent lors de cette activité. Il a donné certains conseils à la nouvelle équipe pour mieux gérer en toute quiétude et en restant dans la logique de cette Alma Mater. ‘’L’exercice auquel vous serez désormais soumis est lié à la recherche de l’intérêt communautaire.

Quand on parle communauté ici, il faut faire allusion aux partenaires : il y a d’un côté les professeurs accompagnés par le corps scientifique ainsi que les administratifs et de, l’autre, le très exigeant partenaire étudiant. Cet intérêt général sera lié au bon climat respectueux d’engagement par tout le monde sans exception aucune‘’, a ajouté Emmanuel Luyatu.
Par ailleurs, nous devons savoir que c’est depuis l’arrivée du Recteur Munkeni à la tête de cet établissement que nous avons les élections à suffrage direct, c’est-à-dire, chaque étudiant choisit le représentant de son choix. Et, la dernière élection a eu lieu le 11 mars 2019. C’était à l’issue de cette élection, que Kahena Gédéon l’a remporté avec plus de 500 voix, devant son rival de la même classe avec plus de 400 voix.

Théophile Mangunzi

 

La province du Haut-Katanga a accueilli son nouveau Gouverneur hier, dimanche 19 mai 2019, en début de soirée dans la plus grande des joies. Brillement élu à la tête de cette province avec 32 voix sur 47 votants, il a été confirmé à ce poste par la Cour d’appel de Lubumbashi le 19 avril dernier comme étant le troisième gouverneur du Haut-Katanga, après Célestin Pande Kapopo qui a été élu sénateur pour la législature en cours.

Sous la férule du Ministre des Finances, Henri Yav Mulang, l’Ecole Nationale des Finances a organisé des Journées Scientifiques, du Jeudi 6 au samedi 8 juin dernier, dans l’enceinte de cette institution sise avenue des Forces armées 32 bis, dans la commune de la Gombe. Empêché, Yav Mulang a été représenté par son Vice-ministre, Jean-François Mukuna, qui a clôturé ces journées.

*Les Belges ont eu maille à partir avec les Congolais, à tous les points de leur pénétration intempestive dans le vaste territoire de ce pays. Finalement, les uns et les autres se sont acceptés en dépit de quelques différentiations. Ils se sont apaisés.

Dans le cadre de la vulgarisation de son plan de développement et de reconstruction de la RD. Congo, Noël Tshiani Muadiamvita, l’un des candidats à la présidentielle de décembre dernier, s’est entretenu, mardi 14 mai, avec les étudiants de l’Université pédagogique nationale (UPN), plus particulièrement ceux de la Faculté des sciences économiques.

Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout