Colors: Purple Color

Les jeunes des mouvements citoyens, élargis à la jeunesse du parti présidentiel UDPS et à l’agence nationale de lutte contre la corruption, ont organisé un sit-in illimité ce mardi 4 février 2020 à Goma, devant le bureau de la division provinciale des transports et voies des communications.

Lancées le mardi 21 janvier dernier, les assises du séminaire de formation idéologique et politique des animateurs des comités communaux du PPRD ont pris fin ce mercredi 22 janvier 2020. Ce séminaire concernait essentiellement les jeunes de 24 communes de la Ville-province de Kinshasa, avant que cela s'étende à d'autres provinces du pays.

*L’ouverture, le 15 mars prochain, de la session parlementaire à l’Assemblée nationale comptera au moins un point important à son ordre du jour : il s’agira de désigner, après convocation par les présidents des deux chambres, le porte-parole de l’opposition, conformément aux prescrits de la loi régissant le fonctionnement des partis politiques.

Près de 2000 jeunes venus de toutes les communes de la ville de Kinshasa prennent part, depuis ce mardi 21 janvier 2020, au séminaire de formation politique et idéologiquement organisé par le secrétaire Permanent du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), Emmanuel Ramazani Shadary. Il a ouvert ces assises après le mot de bienvenue du secrétaire exécutif provincial de Kinshasa, Gentiny Ngobila.

Un bilan satisfaisant durant la première année de Félix Tshisekedi au pouvoir est d’emblée ce qui ressort du rapport établi par l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS). Ce, lors de la clôture, jeudi 30 janvier 2020 au centre Nganda, de la retraite ouverte mardi 28 janvier, sur l’évaluation de l’an 1 de la gestion du pays par ce cinquième Président de la République.

Comme plusieurs autres acteurs politiques et analystes, Me Patrick Civava, enseignant en droit constitutionnel et Président du parti Alliance des démocrates pour une nouvelle République (ADN), a lui aussi émis son point de vue, après que Félix Tshisekedi ait déclaré à Londres que les banyamulenge sont des congolais.

Les cadres de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) sont, depuis le mardi, en retraite au Centre catholique Nganda, dans la commune de Kintambo. A ce carrefour politique, le Coordonnateur des Forces Politiques Alliées de l'UDPS, Laurent Batumona, a été invité au lancement des travaux de cette retraite politique par le président a.i de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Jean-Marc Kabund.

Le temps s’est arrêté jeudi 16 janvier 2020, à l’occasion de la commémoration du 19ème anniversaire de l’assassinat de Mzee Laurent- Désiré Kabila. A cet effet, le Parti du peuple pour la Reconstruction et la démocratie (PPRD), a activement pris part aux manifestations organisées par la Fondation Mzee LDK à l'initiative de sa présidente, la Députée nationale Jaynet Kabila.

Encore une sortie médiatique sur le fameux bout de phrase «Dissoudre l’Assemblée Nation» lâché par le Président de la République face à quelques membres de la communauté congolaise à Londres, au Royaume-Uni. La dernière en date est celle de Vital Kamerhe, Directeur de Cabinet du Chef de l’Etat, sur les ondes de Radio France Internationale (RFI).

«Que Gentiny Ngobila aille travailler au lieu de s’occuper de la commémoration. Qu’il s’occupe d’abord de la propreté de la ville et de l’opération Kin-Bopeto qui souffre de l’exécution dans la plupart des communes. Il a lancé le Salongo ici, la ville est extrêmement sale […] le 17 janvier, nous allons marcher, quoiqu’il arrive». C’est en ces termes virulents que Martin Fayulu Madidi, figure de proue de la coalition Lamuka, a rétorqué au Gouverneur de la Ville-Province de Kinshasa, Gentiny Ngobila, concernant la non-autorisation de la marche annoncée par cette aile dure de l’opposition pour ce jour commémorant le Héros national, Patrice Lumumba. Que dit alors la Constitution en ce genre de circonstance ? Voici ce qu’elle dispose en son article 26 : «La liberté de manifestation est garantie. Toute manifestation sur les voies publiques ou en plein air, impose aux organisateurs d’informer par écrit l’autorité administrative compétente. Nul ne peut être contraint à prendre part à une manifestation. La loi en fixe les mesures d’application. »

La grande marche dite de deuil et d’indignation prend désormais un caractère officiel. Par le biais de sa formation politique, Nouvel Elan, l’actuel Coordonnateur de la plateforme Lamuka, Adolphe Muzito, a, par sa correspondance datée du 10 janvier 2020, saisi officiellement l’autorité urbaine, en l’occurrence, le Gouverneur Gentiny Ngobila, pour l’informer de l’organisation de ladite marche.

Deux jours ont suffi aux Forces Politiques Alliés de l’Udps, FPAU en sigle, pour prendre position en rapport avec l’actualité du pays, plus particulièrement au sujet des propos tenus par le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, devant la Diaspora Congolaise de Londres, la Capitale du Royaume-Uni. C’était à l’issue d’une session extraordinaire, tenue à Kinshasa, sous la conduite de Laurent Batumona, Coordonnateur des FPAU.

Statistiques

4785417
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
747
9877
23765
4690826
40698
640929
4785417

Your IP: 3.83.188.254
2020-04-08 02:01

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg