C’est dans un moment de partage et de convivialité que l’Udps a soufflé sur sa 37ème bougie, le vendredi dernier à son siège situé à la 11ème rue dans la commune de Limete à Kinshasa.

La pluie qui s’est abattue le 15 février dernier, n’a pas empêché aux sympathisants de cette grande formation politique, de répondre massivement à cet événement, célébré dans un contexte politique très particulier notamment, avec l’accession au pouvoir de Félix Tshisekedi, président du parti, élu 5ème Président de la RD. Congo, au sortir des derniers scrutins. Dans son allocution, le Président a.i du parti, Jean Marc Kabund-A-Bund, a mis en garde certaines alliances politiques dont la coalition Lamuka qui remet en cause l’élection de M. Félix Tshisekedi, et continue à réclamer ‘’la vérité des urnes’’, dit-il. «L’Udps n’a jamais volé la victoire, elle a gagné l’élection en toute légalité. Que tous ceux qui réclament la victoire nous apportent des preuves», a avancé le Président intérimaire de l’Udps au cours de la célébration.

Comme de coutume, Jean Marc Kabund n’a pas manqué de manifester sa satisfaction devant des milliers des militants venus de tous bords. « La victoire de notre parti, est une victoire méritée, l’Udps a lutté pendant 37 ans pour l’instauration d’un Etat de droit. Maintenant que nous avons le pouvoir, il faudra le conserver le plus longtemps possible. Puisque l’Udps n’a pas lutté pendant plusieurs années pour ne faire que 5 ans au pouvoir. Pour nous, 37 ans de lutte sont égaux aux 74 ans du pouvoir», a déclaré Kabund, avec un ton décisif, tout en mettant en garde quiconque se mettrait dans le schéma de déstabiliser les nouvelles institutions qui seront mises en place par le Chef de l’Etat nouvellement élu. «Matin, midi et soir nous allons descendre dans la rue pour conte-carrer ceux qui vont déstabiliser les institutions de notre pouvoir en place », a-t-il martelé.

Coup de gueule de Jean Marc Kabund

Selon l’actuel dirigeant de la fille ainée de l’Opposition, il n’est pas interdit à l’opposition de contester les résultats des élections tels que publiés par la centrale électorale, néanmoins, cala doit se faire dans la légalité conformément aux lois du pays. Dans son élan, le parti présidentiel ouvre désormais la voie à des manifestations pacifiques, démocratiques où l’opposition aura le plein droit de tenir tous les meetings sans inquiétude. «Sous le régime de Tshisekedi, il n’y aura ni gaz lacrymogènes, ni emprisonnement des politiciens pendant les manifestations populaires. Nous demandons à l’opposition de jouer son rôle dans la légalité et non des discours qui iraient dans le sens d’inciter la jeunesse congolaise à la haine tribale », rassure-t-il.
Flash à la Belgique

Le Président intérimaire de l’Udps a mis en garde la Belgique, qui, selon lui, constitue actuellement le cercle d’hébergement de ceux qu’il qualifie des ‘’ennemis’’ du Congo-Kinshasa. Il a demandé aux combattants d’éviter d’être le complice de ceux qui se mettent à déstabiliser la RD. Congo. Il a fait cette allusion à des cadres de Lamuka notamment, à Moise Katumbi et Jean-Pierre Bemba qui ont trouvé comme refuge la capitale Belge. C’est pourquoi, le sens de renforcer la diplomatie bilatérale entre la RD. Congo et la Belgique, serait mieux pour cette dernière de soutenir les actions gouvernementales du nouveau Président de la République, afin de permettre le développement et le progrès de celle-ci.

Nouveaux horizons

Visiblement, le 37ème anniversaire de l’Udps est caractérisé par de nouvelles visions et nouveaux horizons. Dans les jours à venir, le parti promet de créer les centres de formation sur toute l’étendue du territoire national. Objectif ? Encadrer tous les militants sur l’ensemble du territoire national, à travers plusieurs domaines de la vie courante. Après une série de formations, promet Kabund, les intéressés devront être engagés dans différentes entreprises, conformément à leurs domaines respectifs. Signalons que la lutte contre la corruption, le tribalisme et l’instrumentalisation de la jeunesse font partie des objectifs que s’assigne le parti présidentiel pour mieux asseoir son pouvoir.

Gaston Kisanga

Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout