Dernières publications

Martin Fayulu Madidi a fait appel au peuple congolais pour une résistance pacifique afin de protester contre les résultats des élections à la présidentielle, publiés par la CENI et confirmés par la Cour Constitutionnelle.

Il qualifie les résultats dudit scrutin comme un ‘’putsch électoral’’. C’était en marge d’un meeting ténu le samedi 2 février dernier, à la place Sainte Thérèse de N’djili, que l’homme phare de la coalition Lamuka, qui s’était autoproclamé Président élu légitimement, a pu donner son mot d’ordre devant une immense foule, qui était venue participer à cet événement. Il a affirmé notamment, qu’il fera une tournée en provinces pour refaire la même manifestation et demande au peuple congolais de ne pas obéir aux ordres de celui qu’il n’a pas choisi.
Au final, il promet de saisir l’Union africaine et l’Organisation des Nations Unies sur cette affaire de vérité des urnes. «La résistance pacifique est mon seul mot d’ordre», avait-il lâché devant les militants en liesse. Bien plus, Fayulu veut passer à la vitesse supérieure, évoquant l’article 64 de la Constitution, pour mettre dehors le régime en place qu’il qualifie de ‘’corrompu’’.
Mettant la pression sur l’Union africaine et l’Organisation des Nations Unies pour trancher sur les résultats des élections en RDC, Martin Fayulu lance un message fort à la Communauté internationale, en lui demandant de respecter la souveraineté du peuple congolais, car il trouve absurde que cette même Communauté qui, pourtant, exprimait des doutes sur les résultats de la CENI, puisse changer de position et prendra acte desdits résultats.

Jienel Kambala

Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout