Mieux vaut la fin d’une chose que son commencement. Le vendredi 21 décembre 2018, la Coordination provinciale de la Plate-forme des Communautés de Base (PCB)/Kinshasa, a bouclé ses activités de ces dernières semaines par un gigantesque carnaval.

Ceci est donc intervenu à la clôture de la campagne électorale en vue des élections du 30 décembre prochain. Ledit carnaval s’est déroulé sur trois des quatre districts de la capitale, Lukunga ayant été servie la veille, avec une manifestation hors du commun. C’était sous la houlette de Marie- Ange Lukiana, vice-présidente nationale et Coordonnatrice de cette Plate-forme à Kinshasa.
Au-delà de ses démarches politiques personnelles, Marie-Ange Lukiana Mufwankolo a, au cours de cette dernière journée, quelque peu oublier son propre combat, pour mener celui de l’homme sur qui l’initiateur de sa Plate-forme, le Président Kabila, a jeté son dévolu. Ainsi, a-t-elle appelé ses frères et sœurs de la PCB au vote responsable privilégiant la raison. Elle a justifié son appel et son instance sur le fait que le Dauphin de l’initiateur était le mieux à même intégrer la vision de l’apolitisme de la PCB, de porter très haut l’objectif assignée à cette Plate-forme et poursuivre le programme initié par Joseph Kabila Kabange pour le développement de la RDC à partir de la base. De quoi justifier le fait que la PCB est véritablement une alternative sociale du Chef de l’Etat.
Alternative sociale
Le carnaval qu’a dirigé Marie- Ange Lukiana est parti de Mont-Amba à la Funa, avec un passage remarquable à la Tshangu. Cependant, chacune de ces provinces stratégiques de la PCB avait organisé un point d’échange où la haute hiérarchie de la ville province a eu à s’entretenir avec les membres des structures de base de la Plate-forme. Question de partager la même détermination, celle de s’affirmer en tant que véritable alternative sociale pour la Fraternité, la Solidarité et la Cohésion des Congolais.
Faisant d’une pierre plusieurs coups, la Coordinatrice de cette plate-forme apolitique pour la ville province de Kinshasa et sa suite ont, à cette occasion, procédé à l’évaluation du niveau d’implantation et de l’évolution des activités de la PCB dans toutes les communes de chacune des trois provinces stratégiques visitées.
L’émergence à tout prix
Satisfaite à la suite de chaque exercice d’évaluation, la députée nationale sortante Marie-Ange Lukiana Mufwankolo a accompli le devoir lui confié par sa haute hiérarchie de cette structure, à savoir : remettre une moto neuve à chaque Point focal et Président du comité de coordination communal. Ce, dans le but de doter ces cadres des moyens de mener les actions sociales à la base pour faire accomplir la vision de la PCB.
Introduite respectivement par les points focaux des provinces stratégiques, le professeur Saman-o-Lutu à Mont-Amba et Maître Papy Mbungu Lelo Luzolo à la Funa, tandis que la tâche était laissée au doyen des points focaux communaux, M. Jérémie MUBIEMI KIYALA de Kimbanseke, la Coordonnatrice de la PCB Kinshasa a axé son speech sur le vote utile. Elle a précisé que sa Plate-forme est apolitique, avant d’affirmer que celle-ci entend jouer un rôle déterminant dans la dynamique de la poursuite de l’émergence de la RDC.

Boris Luviya

Les plus lus