Dernières publications

Le cercle de Kinshasa a hébergé dans la matinée du jeudi 29 novembre 2018, la cérémonie du lancement officiel du projet d’appui au secteur agricole dans la province du Nord-Kivu,

PASA-NK, ainsi que celle de l’ouverture de l’atelier d’immersion des projets et programme du portefeuille FIDA en RDC. PASA-NK, le nouveau-né du monde agricole congolais, est un projet se trouvant sous tutelle du Gouvernement congolais. Son objectif est d’améliorer le niveau de vie des congolais, particulièrement les kivusiens ; relever la valeur de l’agriculture au Kivu. Car, elle a été soumise à divers problèmes d’insécurité et d’insuffisance des ressources multiples.

Cette annonce faite par le FIDA, en corrélation avec le Ministère de l’agriculture, laisse place à 3 journées, soit 3 sessions d’échanges et d’atelier sur les projets et programme du portefeuille FIDA, allant du 29 novembre au 1er décembre 2018, au cercle de Kinshasa dans la commune de la Gombe.

Ce projet, ayant succédé le Programme d’appui aux pôles d’approvisionnement de Kinshasa en produits vivriers et maraichers (PAPAKIN), vise une prise en charge efficiente et un accompagnement régulier des populations rurales et urbaines évoluant dans le domaine de l’Agriculture dans toute la République, particulièrement au Nord-Kivu.

Selon le Vice-ministre de l’agriculture au Nord-Kivu, représentant le Gouverneur de Province, le Nord-Kivu, ex-grenier de la nation, reste une des contrées qui présente plusieurs atouts pour la survie ainsi que le développement de l’agriculture. 53 millions de dollars est la somme totale du budget servant à mettre sur pied et à matérialiser ledit projet à Goma.

‘’Avec une telle somme, ce plan de 9 ans, amputée de 2 ans de suspension, va s’appuyer sur des organisations paysannes et des services étatiques, en ciblant à priori les chaines de valeurs riz, maïs, pomme de terre et café‘’, a attesté le Directeur-pays du FIDA.

Réengagement

Selon lui, cet évènement a un triple caractère. Il s’agit d’abord de marquer publiquement le réengagement du FIDA en RDC, exprimé par le Directeur de la division de l’Afrique de l’Ouest et du centre lors de la dernière audience. Ensuite, de lancer officiellement le démarrage du Programme d’Appui au Secteur Agricole de Nord Kivu, mise en œuvre en Octobre 2016- suspendu pour deux ans pour refaire surface le 18 octobre 2018. Et, enfin, de regrouper dans un atelier d’immersions de trois jours l’ensemble des équipes des projets du Congo-Kinshasa et du Congo-Brazzaville, avec les staffs des Gouvernements qui assurent le suivi, ainsi que les équipes du FIDA pour mieux se connaître.

Toutefois, il faudrait souligner que c’est la première fois que les deux pays voisins dont les capitales sont les plus proches et presque synonymes se rassemblent autour des questions agricoles en vue de voir dans quelle mesure accroître les recettes du portefeuille.

Tout compte fait, dans son discours, le Directeur Hanafi annonce que le FIDA a redécouvert la qualité des ressources. A cet effet, les bénéficiaires de ce projet sont à situer dans le Kwilu, le kongo central, le Kivu et le Maniema. Ainsi, ont signé leur présence à cette ouverture solennelle la Banque Mondiale, le Programme Alimentaire Mondial, le Fonds de Développement des pays exportateurs de pétrole, OFID, la FAO, le Gouvernement de la RDC, les ONG ainsi que les médias.

Gracia Kindji

Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout