La 38ème édition de la Journée internationale de la paix a été célébrée le samedi 21 septembre 2019 à Kinshasa, par l’organisation des Nations-Unies. A cette occasion, une marche a été organisée, allant de la Place de la Gare, via le Boulevard du 30 Juin pour finir à la Place des évolués.

Participant à cette cérémonie au nom du gouvernement de la République, Raymond Tchedya Patay, Vice-ministre aux Affaires étrangères et des congolais de l’étranger a sensibilisé la population à planter au moins un arbre pour participer de manière efficace à l’amélioration des conditions climatiques. Plusieurs cadres de la Monusco et des officiels congolais avaient pris part à cette solennité notamment, le représentant du secrétaire général des Nations Unies, François Grignon.

Comme chaque année, avec les mêmes idéaux de paix tant au sein des nations et des peuples du monde entier, la journée internationale de la paix 2019 a été célébrée sous le thème « Action climatique, action pour la paix », choisi par les Nations Unies pour appeler les populations à la lutte et à la sensibilisation aux changements climatiques.
Raymond Tchedya Patay, pour sa part, a sensibilisé tous les congolais à planter un arbre, symbole de lutte contre le réchauffement climatique et de l’amélioration des conditions climatiques.

A cet effet, ‘’le ministère de l’Environnement, conservation de la nature et Développement durable, en synergie avec ses partenaires, doit réaliser une série d’actions dans ce domaine partant de l’élaboration du programme national environnemental forêt, eau et biodiversité, conception du document du politique du secteur de l’électricité, y compris la classe des énergies renouvelables en RDC pour la promotion de projet dans le cadre du développement, de mécanisme propre et du marché porteur du Carbonne ainsi que l’incitation du secteur privé à participer au secteur du changement climatique‘’, renseigne-t-il.

Devenir harmonieux
Satisfait de représenter le gouvernement central de la République à cette cérémonie marquant la 38ème édition de la journée de la paix, Raymond Tchedya reconnaît le devoir de conserver et consolider la paix à travers les comportements et lutte de tous les peuples afin que la paix retrouvée soit une paix durable dans notre pays. Il formule également le vœu de voir d’autres Etats emboiter le pas de cette démarche.

D’où, les efforts de tous les congolaises et congolais en matière de paix et environnement feront de la RDC le poumon vert de la planète en vue de préserver ses écosystèmes qui lui permettent et au monde entier, de vivre en paix pour un devenir harmonieux.

Teddy Mbulu

Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout