«La RDC dans la vision d’Emmanuel Ramazani Shadary » est le nouvel ouvrage né sous la plume de Me Yoko Yakembe, l’un des hommes érudits et patentés de la RD. Congo ayant dans sa gibecière intellectualiste une panoplie des livres qu’il a rédigés.

Prenant la parole, lors du vernissage dudit opus qui a eu lieu le lundi 10 décembre dernier, celui-ci que d’aucuns appellent « Grand-Maître » vu son expertise avérée, a énuméré les différentes motivations qui l’ont conduit, dans ce temps, à écrire en l’honneur de Ramazani Shadary, candidat du Front Commun pour le Congo, FCC, aux prochaines élections. Il a, dans cette optique, laissé comprendre que cet ouvrage est élaboré dans le souci de propulser la renommée du dauphin du président Kabila et donc de contribuer largement à sa campagne. «En tant que Professeur d’université et écrivain, la motivation pour laquelle j’ai rédigé ce livre est celle d’apporter une contribution pour le bien-être et le progrès de notre pays. Nous nous trouvons en présence d’une situation complexe à laquelle il faut faire un choix, et un choix judicieux. Pour mieux choisir, il faudrait avoir toutes les cartes sur table et connaitre tous les enjeux. Dans cette œuvre, le contenu du programme d’Emmanuel Ramazani Shadary est porté à la connaissance de tous », a indiqué l’auteur.

Dans son allocution, l’actuel PCA de la Régideso, ce monument de l’histoire de l’administration congolaise nommé à plus d’une fois ministre en RDC, avec 40 ans d’exercice du métier d’avocat, veut, en réalité, ouvrir les yeux de la population congolaise en le sortant du long sommeil dans lequel elle se trouve depuis plusieurs années. A comprendre la logique du récipiendaire, cette œuvre vient comme complément à l’éveil de conscience du peuple Congolais. Lui qui a observé pendant des décennies la vie politique du Congo-Kinshasa et qui était, en même temps, au four et au moulin dans la conception des solutions pour la nation dans diverses institutions nationales, propose donc à la population congolaise une piste des solutions vigilante, crédible et certifiée. En effet, il s’est décidé, dans ce sens, après avoir compris les répercussions et les retombés du processus électoral en RDC.
Hormis le fait d’avoir porté haut sur les collines, de part sa réputation, son influence et sa notoriété, le dauphin du Rais, Emmanuel Ramazani Shadary, Ces lignes écrites par Me Yoko constituent donc un grand repère historique, une arme et une preuve irréfutable à utiliser même à l’après 23 décembre 2018, date des scrutins dans le pays. Ce livre sera en même temps juge et guide de suivi entre les mains du peuple Congolais. « Pour suivre mot à mot Shadary, après les élections, il a fallu immortaliser son programme en le mettant par écrit et le faire circuler. S’il arrivait à être élu, avec une écrasante majorité, comme il est d’ailleurs le choix de cette majorité, nous aurons le moyen de veiller sur lui pour qu’il respecte les projets inscrits dans son programme. Ainsi, nous l’aurons à notre disposition et nous aurons à le suivre et mieux le contrôler », a-t-il précisé.
Ce bouquin, a-t-il renchéri, permettra au peuple de connaitre le programme de Ramazani en détails en vue de le juger non seulement en tenant compte des mots dits et promesses données pendant la campagne, mais aussi et surtout par rapport à ce qui est écrit. Car dit-on, les paroles s’envolent et les écris restent.
D’après l’auteur, la population aura à vérifier sur base des faits concrets et réels la matérialité ainsi que l’effectivité des concepts comme ‘’renforcement du rôle géostratégique du Congo-Kinshasa’’, ‘’ renforcement de l’autorité de l’état et de la gouvernance politique’’, ‘’l’économie diversifiée et compétitive’, ‘’ lutte contre la pauvreté’’ ou encore ‘’l’accès facile et sans discrimination à tous’’. Lesquels concepts, faudrait-il le préciser, sont consignés dans le projet de Société du candidat FCC.
De cette façon, a-t-il éclairé, toute personne saura regarder, de près et de loin, la gestion du pays telle que promise et telle que vécue. D’autant que le Congo, comme le monde le connait si bien, regorge beaucoup de richesses et se trouvent parfois ennemi de plusieurs pays et ce, semble-t-il, sans raison. « C’est ainsi que je dis qu’il est maintenant temps de laisser des messages pertinents. Aussi, que la plupart de nos compatriotes qui savent lire et écrire mettent sur écrit ce programme de Shadary afin de le contraindre à rester fidèle à lui-même et à ses mots », a lancé Yoko Yakembe.

Gracia Kindji

 

Les plus lus