L’Udps fête ce 15 février 2020, ses 38 ans d’existence en tant que parti politique. A en croire la Haute hiérarchie de cette formation politique, un grand meeting se tiendra au Stade de Martyrs de la Pentecôte ce samedi. Du président ad intérim en passant par le SG du parti, sans oublier les alliés, tous appellent à la mobilisation générale.

Et, si l’agenda du président de la République le lui permet, Félix Antoine Tshisekedi sera personnellement à cet anniversaire qui coïncide, heureusement, avec l’an 1 de l’accession de l’Udps aux arcanes du pouvoir d’Etat en RDC. C’est aussi l’occasion de se pencher sur les travaux inachevés ou abandonnés du programme de 100 jours du Président de la République qui préoccupent, au plus haut point, les dirigeants de l'Udps. D’où, ils remuent ciel et terre pour en savoir un peu plus et fixer la base du parti. Dans cette optique, une mission d’inspection est descendue dernièrement sur terrain. Ainsi, pour Jean-Marc Kabund, le Président a.i de l’Udps, les travaux sont exécutés à hauteur de 30% alors que le décaissement avoine les 70%. Il a recommandé que les travaux de réhabilitation des Homes d’étudiants se fassent rapidement. Déjà, dans leur mission de contrôle, ils ont eu à déplorer l'insalubrité criante dans la ville de Kinshasa, laquelle est à la base des maladies endémiques. Jean-Marc Kabund a, par ailleurs, déclaré que les détourneurs seront punis.

Ils étaient tous là. La haute direction de l'Udps, les députés nationaux et provinciaux de l'Udps, les Forces Politiques Alliées de l'Udps, journalistes et leurs combattants alignés pour vérifier, à leur manière, l'état d'avancement des travaux du programme de 100 jours initié par le Président de la République, Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi et sur l'assainissement de la ville de Kinshasa.

Après avoir inspecté les travaux des sauts-de-mouton, le convoi de six bus qui transportaient les Députés et Alliés de l’Udps avait pris la direction du Campus universitaire de Kinshasa, pour visiter la route Bianda qui relie Salongo et Intendance devant décongestionner la route By Pass. Ces travaux, exécutés par Arabe contractor, une entreprise égyptienne, sont à l'arrêt. Ici, les députés ont suivi les plaintes de la population victime des têtes d’érosion qui ont englouti leurs habitations.

A l’Unikin, les députés ont été satisfaits des travaux exécutés, principalement la construction, dans les normes, des caniveaux. D'un pas à une autre, les inspecteurs de circonstance sont arrivés au pied des homes des étudiants. La crasse a poussé le Président ai de l'Udps de demander au Gouverneur de la ville de Kinshasa de commencer les travaux d'assainissement. ''Nous regrettons l'état actuel de l'Unikin. Un bâtiment en état d'avilissement très avancé'', a déploré Jean-Marc Kabund.

Quartier Kauka, l’épicentre de l'insalubrité
Bien avant le couché du soleil, le convoi a pris la destination de l'Eglise Saint Marie Ghoretie du Quartier Kauka dans la commune de Kalamu. Les députés étaient estomaqués de constater que la maternité, l'Eglise, le marché et la population vivent à proximité des décharges publiques qui dégagent des odeurs nauséabondes.
Deux grandes décharges sont comprises entre le marché de Kauka et la Maternité. A un pas pour sortir du marché, Kabund et sa délégation ont été repoussés par les odeurs qui, plus est, arrosent les riverains, les passants et toute la population de ces quatre sites.

Avant de rentrer à la permanence de l'UDPS, le cortège a fait un quart de tour au croisement des avenues Victoire et Université. Ici, les Députés nationaux et provinciaux ainsi que leurs Alliés ont constaté que le terrain de football est transformé en lieu funéraire, débit de boisson au-dessus des immondices puantes, aux côtés des eaux stagnantes.
Selon le Député Gerry Dikala, c'est depuis plus de trois mois que les décharges s'accumulent et forment cette montagne déplorable pour la vie de la population. ''Kauka constitue un cas déplorable parmi tant d'autres que connait la ville de Kinshasa, du point de vue insalubrité qui bat son plein. ‘‘Kin Bopeto’’ n'est qu'un slogan'', a martelé le délégué de l'Udps. Dans leur feuille de route, il a été également question de visiter l'avenue Saïo. Faute de temps, le contrôle n'avait pas eu lieu.

Les vérités de Kabund aux militants de l'Udps
S'adressant aux combattants qui s'étaient mobilisés pour écouter la restitution, devant les Cadres, Jean-Marc Kabund a dit la vérité aux Kinois. En substance, concernant les sauts de mouton ''l’exécution des travaux ne dépasse pas 30 % alors que le décaissement est de l’ordre de 70%’’.
Pour le Home de l'Unikin: ‘‘La rénovation doit se faire rapidement, même la reprise des cours, pour éviter d'autres turbulences'', a-t-il indiqué, avant d’ajouter que ''L'insalubrité de la ville de Kinshasa est à la base des maladies endémiques de toutes sortes. Il faut que la ville se mette au travail''.
Pour les travaux de 100 jours: ''Ceux qui sont impliqués dans la malversation des travaux de saut-de-mouton, ouvrages publics, l'insalubrité, seront interpellés'', dixit Jean-Marc Kabund.
Visiblement, la base ne jurait que par des sanctions. Bien plus, ils ont invité le Président de la République à lever le ton sur la lenteur des travaux parce que ceux ci devraient constituer un cadeau de fin d'année aux Kinois. Pour eux, ces travaux sont devenus un calvaire insoutenable.
Face à cette réaction de la base, Jean-Marc Kabund a promis que le rapport sera expédié au Président de la République qui, probablement, s'adressera à la population le 15 février 2020.

Campagne pour haïr le Président par la population
A chaque visite, a dit Kabund, ''Nous avons été avec les travailleurs sur les chantiers, qui nous ont montré les trous béants et travaux abandonnés comme un bien sans maître. Ils ont dit que tout ceci c'est pour haïr le Président. Les embouteillages énervent la population’’. 

Il faut noter que l'ensemble des députés nationaux et provinciaux de l'Udps étaient présents ainsi que la moitié des Députés provinciaux sans oublier la Coordination des Alliés. Ainsi, on a noté la présence remarquée de Peter Kazadi, Henriette Wamu, le Vice-président Tshibalabala, l'honorable Gaby, Gerry Kikala et Elysée Bakumwana, sans oublier l'Honorable Laurent Batumona. Ces députés avaient parcouru l'Est de la ville de Kinshasa, principalement des sauts-de-mouton du Marché de la liberté, BKTF, en passant par le pont Kulumba qui débouche sur le Port de Baramoto en vue de faciliter la fluidité. Tous les sauts-de-mouton ont été visités et des échanges ont eu lieu avec les travailleurs des entreprises exécutants les travaux. Ils déplorent les arriérés des salaires de trois mois. Enfin, pour ce qui est du saut-de-mouton de Kinsuka, les travaux ont pratiquement pris fin. Il reste l’aménagement du site. 

La Pros.

Statistiques

4789509
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
4839
9877
27857
4690826
44790
640929
4789509

Your IP: 18.232.51.69
2020-04-08 14:41

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg