Le Réseau des Parlementaires Africains Contre la Corruption (APNAC), chapeauté par Pasi Zapamba, a tenu un point de presse mercredi 28 novembre 2018, dans l’enceinte de Palais du peuple. Cette activité avait pour objectif de lancer un appel vibrant à l’organe habilité d’organiser les joutes électorales en RDC, à la population congolaise et aux Députés tant nationaux que provinciaux, comment ils doivent se comporter durant cette période cruciale que traverse ce cher et beau pays.
Effet, l’APNAC, dans sa lourde responsabilité, a mis en exergue la campagne électorale qui a été lancée officiellement depuis le 22 novembre 2018, par Corneille Nangaa. Le Président de ce réseau, Pasi Nzapamba, a saisi cette opportunité pour lancer des recommandations de la CENI, des électeurs, ainsi qu’au Gouvernement et aux candidats des prochaines législations. Il en appelle au sens de l’éthique et du patriotisme à tous les candidats. Concernant «les candidats, il a éventré le boa quant à ce. «C’est parmi eux que recruteront les autres soldats qui vont rejoindre la lutte anti-corruption au sein de l’APNAC. Ainsi, l’APNAC vous recommande un sens éthique et du patriotisme», a-t-il déclaré.
«N’acceptez pas de financement dont vous ignorez l’origine. Dénoncer toute tentative de corruption et de tricherie devant les instances compétentes », a-t-il insisté. Pour les électeurs, il en appelle à la vigilance, tout en demandant toujours l’origine des cadeaux que les candidats vous proposent. Ne votez pas sur base de ces dons et cadeaux mais selon votre conviction. Dénoncez les cas de corruption pour préparer un avenir pour la progéniture. « Ce n’est pas la politique qui transforme un candidat en voleur, mais c’est ton vote qui convertit un voleur en politicien», souligne-t-il.
Au Gouvernement, il fait appelle à la protection des biens publics, car ils sont sacrés.
Zoom
Il y a lieu d’informer que, le Réseau des Parlementaires Africains lutte contre la Corruption (APNAC). C’est un réseau qui a pour objectif de coordonner et de renforcer les capacités des parlementaires africains pour lutter contre la corruption et promouvoir la bonne gouvernance. Ce réseau a été créé en 1999 à Kampala (Ouganda) lors d’un atelier régional sur le parlement et la bonne gouvernance. Ces activités en République Démocratique du Congo ont été lancées officiellement le 10 janvier 2014, par les présidents de deux chambres du parlement, devant les diplomates, les membres du gouvernement, les parlementaires et la société civile.
Son comité exécutif a été installé le 4 octobre 2014, par les Sénateurs et Députés au sein du Parlement. Il a reçu à organiser une activité, qui s’est dotée de son premier plan d’action qui se concentre sur cinq points majeurs. A savoir : la Prévention, le plaidoyer et le lobbying pour des réformes légales, investigation, enquêtes et publications, synergie d’actions ainsi que l’évaluation. Ensuite, l’APNAC vient d’élargir ses activités en province en installent les 8 premières antennes provinciales et nécessite des moyens qu’il faut. Pour aboutir à un objectif sur la sensibilisation des députés provinciaux dans les provinces suivant : Sud-Kivu, Kwilu, Equateur, Tshopo, Nord-Kivu, Kasai-Oriental, Maniema, Kwango.
Generose Kifukinsi

 

Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout