Dernières publications

Les cadres de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) sont, depuis le mardi, en retraite au Centre catholique Nganda, dans la commune de Kintambo. A ce carrefour politique, le Coordonnateur des Forces Politiques Alliées de l'UDPS, Laurent Batumona, a été invité au lancement des travaux de cette retraite politique par le président a.i de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Jean-Marc Kabund.


Cette retraite est donc un moment d’échanges permettant de réfléchir sur l’action gouvernementale en cette première année de mandature de Félix Tshisekedi.
A cette occasion, Laurent Batumona n'a pas hésité de se prêter aux questions lui posées par un parterre de journalistes qui avaient pris d'assaut le centre Nganda, lieu choisi pour approfondir des réflexions sur fond d'évaluation et de peaufiner des stratégies politiques. Il a recommandé aux commissions mises en place d'évaluer sans complaisance la coalition au pouvoir. Il a estimé que les participants doivent tenir compte des points forts et les points faibles de cette coalition afin de tirer les leçons pour l'avenir. Il a rappelé aussi les matières qui devront entrer en ligne de compte de leur évaluation notamment, le discours du Président à Londres devant la communauté congolaise de la diaspora et analyser la situation sécuritaire du pays, la situation économique, la gratuité de l'enseignement et sur les infrastructures. ''L'Udps a mené un long combat pour la conquête du pouvoir et il l'a gagné d'une manière démocratique. Il est normal qu'une année après l'exercice de son pouvoir qu'il puisse s'asseoir pour évaluer son parcours''.
La coalition FCC-CACH et l’alliance avec l’Union pour la nation congolaise (UNC) de Vital Kamerhe feront partie des sujets qui passeront au crible au centre Nganda. Ces derniers jours, des tensions sont vives entre le FCC et le CACH à la suite notamment, de la sortie médiatique de Jeanine Mabunda, présidente de l’Assemblée nationale et cadre du FCC, qui avait répondu aux menaces du chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi, sur l’hypothèse d’une dissolution de la chambre basse par un postulat de destitution.

En plus, les menaces d’Emmanuel Shadary, secrétaire permanent du PPRD, de « paralyser le pays » s’il arrivait quelque chose à Albert Yuma, cité dans l’affaire des 200 millions de dollars de la Gécamines, ont envenimé la situation.
Dans son mot à l’ouverture de la retraite de ce mardi, Jean-Marc Kabund qui incarne toujours une légendaire ligne radicale de l’UDPS, avait indiqué qu’aucune alliance ne sera au-dessus de l’intérêt général des Congolais.

Peter Tshibangu

Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout