Dernières publications

Le go de la campagne électorale a été donné le jeudi 22 novembre sur toute l’étendue du territoire national. Les dés étant jetés, chacun des candidats députés nationaux et provinciaux se veut plus que jamais déterminé à conquérir l’électorat au niveau de la base.

C’est dans ce cadre que, samedi dernier, les candidats députés nationaux et provinciaux inscrits sur la liste du regroupement politique Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés-AFDC/A, ont été présentés au public. Au cours d’une grande cérémonie organisée à la Foire internationale de Kinshasa, à cet effet, Bahati Lukwebo a aligné ses troupes pour affronter la bataille électorale qui pointe à l’horizon. Tous les candidats de quatre districts que comprend la Ville-province de Kinshasa étaient présents à cette messe politique de tous les enjeux. Le très réclamé Henri Yamvu Sakabongo Matadiwamba, était parmi les candidats dévoilés quant à la circonscription électorale de Lukunga. Pour lui, à tout prendre, un seul message est à adresser à sa base : ‘’battre campagne et arracher, à tout prix, une place à l’Assemblée Nationale, afin de porter les voix de Lukunga à la Chambre Basse du Parlement Congolais’’. Dans son agenda, a-t-il indiqué, une fois élu, il entend combattre les antivaleurs, le détournement des fonds publics, le tribalisme, l’insécurité et l’injustice, en votant des édits ainsi qu’en contrôlant, avec vigilance, l’exécutif national.

Numéro 182, Henri Yamvu Sakabongo est candidat député national dans la circonscription de Lukunga à Kinshasa. Ce digne fils du bâtonnier national Matadiwamba, inscrit sur la liste du regroupement politique AFDC/A, s’engage à porter les voix de sa base à la Chambre Basse du Parlement Congolais. « Trop c’est trop », dit-il. A l’en croire, la population de Lukunga a tant souffert avec des personnes sans valeur. Son alignement, en effet, à la Députation Nationale s’inscrit dans le cadre de l’amélioration de la vie sociale de ce coin de la capitale-Kinshasa. Son combat sera, soutient-il, de lutter contre le tribalisme, l’impunité et, sans nul doute, l’injustice. Il parlera, renchérit-il, pour la création d’emplois afin de réduire le taux de chômage auquel est confrontée la jeunesse congolaise au détriment de son devenir radieux. Il convient, pour ce faire, de souligner que lutter contre les violences des droits humains et les inégalités sociales, promouvoir la création d’emplois, combattre la faim et l’extrême pauvreté et ainsi accompagner les jeunes entrepreneurs, sont des objectifs qu’il assigne à combat en termes de cheval de bataille.

sakabongoPar ailleurs, ce candidat numéro 182 dans le District de Lukunga promet la mise en place d’un système éducatif, puis la mise en œuvre d’un plaidoyer pour la gratuité totale de l’enseignement primaire. Il appert, faut-il marteler, que sa motivation personnelle en politique est, également, de permettre à la population de Lukunga de voter utile pour l’amélioration de l’électrification des milieux péri-urbains et une amélioration efficace de déserte en eau potable. Henri Yamvu veut, sans fins, mener un plaidoyer pour la promotion des mutuelles de santé et de l’environnement, la réhabilitation et la construction des infrastructures sportives et sociales dans sa globalité. Il cherche, de près ou de loin, à faire la promotion des valeurs culturelles Congolaises et la répression judiciaire des antivaleurs, sans défier la réintégration sociale des filles mères ainsi que la promotion de la bonne gouvernance.

Henri Yamvu Sakabongo s’assigne ces nombreuses missions dans le seul but de venir en aide à la population de la circonscription de Lukunga. Une fois élu, il promet de mener des actions de grandes envergures notamment, promouvoir l’agriculture urbaine de substance et l’environnement durable. Ceci n’est pas un mythe, Henri Yamvu Sakabongo Matadiwamba est déterminé à rafler un siège à l’hémicycle de l’Assemblée Nationale, pour porter les voix de sa base de Lukunga où il a grandi. « Une personne solide, on peut compter sur elle » ; tel est, à tout dire, le slogan qu’il utilise pour exhorter la population de ce coin de la capitale congolaise à voter utile, pour lui, de manière à accélérer l’amélioration des conditions sociales de ces Kinoises et Kinois.

Gaston Kisanga

Les plus lus