Dernières publications

Oui, encore une fois, ou peut-être une dernière avant la tenue des scrutins, de nouveaux éléments de lutte ont eu à intégrer la grande plateforme politique chère au Raïs Joseph Kabila Kabange.

Cette fois-ci, la cérémonie solennelle a eu lieu dans la grande salle de Kempinski – Fleuve Congo Hotel, hier mercredi 21 novembre 2018, 24 heures avant le début effectif de la campagne électorale. Personnalités – partis politiques – associations – organisations non gouvernementales et autres formes d’entités sont devenus membres de cette grande famille politique. Au rang desquels peuvent être comptés Roland Lumumba, fils biologique et idéologique du Héros national Patrice Emery Lumumba, Mme Nandy Angalikiana de l’ACEDES et membre du regroupement AAB, M. Jean-Claude Wangata, digne fils et investisseur congolais, ainsi que toutes ces autres personnes déterminées à conquérir la sphère politique par les voies démocratiques.

Le Rassemblement de Kasa-Vubu a fortement été représenté par les politiques qui le compose et par ses membres de la société civile à l’instar de M. Kitenge.

Une activité modérée par Mme Marie-Ange Mushobekwa, où le coordonnateur de la plateforme, Néhémie Mwilanya, n’a pas manqué de placer un mot adressé à l’ensemble de la population congolaise.

Dans ses propos, il a, d’un cœur gai, témoigné sa gratitude en remerciant le peuple congolais d’avoir activement embrassé cette vision qui est l’expression de la lutte du Président Joseph Kabila depuis l’an 2001, une lutte visant à rassembler les congolais pour le bonheur de chacun et de tous.

‘’La population est appelée à établir un jugement de lucidité’’, a-t-il déclaré, en conviant les congolais à déterminer qui, dans cette compétition démocratique, vendent des illusions et du vent et qui se soucient réellement du bien-être commun. Tout cela, en concluant par l’appel aux votes massifs du candidat commun, en l’occurrence, Emmanuel Ramazani Shadary ainsi que pour tous les autres candidats du Front Commun pour le Congo.

Un dernier réajustement

Cela a eu lieu hier, mercredi 21 novembre 2018, ce que d’aucuns peuvent qualifier d’un dernier réajustement avant de se lancer d’une manière plus intensive à la grande compétition électorale.

Une fois de plus, le FCC a frappé fort en accueillant des personnalités et les organisations de tout genre. Des organisations religieuses aux communautés des jeunes, en passant par les partis politiques, la société civile, et les regroupements socio-économiques à l’instar des mamans de malewa. Il est possible de constater qu’aucune catégorie n’a été oubliée par ce ciblage. A cette occasion, Néhémie Mwilanya, coordonnateur du FCC, a, à nouveau, renouvelé cette invitation au soutien à la candidature d’Emmanuel Shadary et autres candidats du regroupement à différents scrutins tout en manifestant une ferme assurance et détermination de parvenir à la victoire.

Jugement de lucidité

‘’A Genève, c’est un grand complot qui a été organisé contre notre peuple’’, a-t-il déclaré, tout en invitant le peuple à effectuer un jugement de lucidité. Jugement censé pousser le peuple à choisir avec objectivité son camp politique, en tenant compte des intérêts de la nation et en favorisant les valeurs démocratiques devant aboutir à l’alternance par la voie des élections.

Un Lumumba dans la partie

‘’Héritier biologique et idéologique du Héros national, Patrice Emery Lumumba, je suis conscient de la lourde responsabilité qui est la mienne comme celle de tous mes frères et sœurs (…). J’ai, en âme et conscience, décidé depuis ce jour, d’apporter ma caution politique au Front Commun pour le Congo « FCC », et particulièrement, à son candidat unique à la présidentielle, j’ai cité, le combattant Emmanuel Ramazani Shadary’’, avait déclaré, il y a quelques semaines, Roland Lumumba, un des fils du premier Premier Ministre congolais et Héros national, Patrice Emery Lumumba. Une parole dont la matérialisation est entrée en effectivité hier, car il était des ceux qui ont adhéré officiellement et solennellement au FCC.

En démontrant un sens de détermination qui rappelle son père. Puisque le venin réside dans la queue, seule la fin de toute cette suite d’événements, déterminera la valeur de chacun, quant en ce qui concerne ces grandes luttes politiques en RDC.

Peter Ngoyi

Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout