Dernières publications

Député provincial de l’Udps, Me Peter Kazadi, a animé vendredi 1er novembre 2019, un point de presse pour éclairer la lanterne de l’opinion nationale sur les questions sensibles qui touchent particulièrement l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (Udps).

Pour lui, cette situation est due à la mégestion du Président ad intérim, Jean-Marc Kabund-A-Kabund. Ce dernier, dit-il, a outrepassé son rôle en mettant l’UDPS dans l’illégalité de fonctionnement par rapport à ses statuts et à la loi sur les Partis politiques.

En effet, l’ancien conseiller juridique de Feu Etienne Tshisekedi, d’heureuse mémoire, a confié que le Président ad intérim à qui le Président de la République, Félix Tshisekedi, a cédé le poste par une mesure spéciale devait lui servir d’amener à la Constitution du triumvirat à la présidence de l’Udps qui, selon les statuts, a seul qualité d’assurer pleinement l’intérim en prenant les décisions sur le Parti jusqu’à l’élection d’un nouveau président après le Congrès. « Aujourd’hui, nous avons un problème de droit qu’il faut régler au plus vite. A ce jour, la loi sur les Partis politiques et nos statuts ne permettent pas à l’actuel président intérimaire d’engager le parti. Plusieurs décisions de justice attestent mes dires. Mon seul crime a été de sonner l’alerte à ce sujet», a déclaré le Député provincial, Me Peter Kazadi au cours de son point de presse.

Aussi, il a ajouté que l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), son parti, vit une crise caractérisée par des violations permanentes de ses statuts doublées d’illégitimité de ses dirigeants qui, imitant certainement les différents dictateurs qu’ils ont eu à combattre ensemble dans ce pays, considèrent que c’est leur tour de défier les combattants du parti. Par ailleurs, Me Peter Kazadi a indiqué que l’Udps est un héritage commun, et qui n’a pas besoin des hommes forts à sa tête mais plutôt d’un leadership visionnaire et organisationnel fort, capable de le guider vers sa destinée. « Loin d’être révélateurs des confidences entre frères, comme ils ont voulu le faire croire, les propos de médisances et les attaques qui ont été lancés contre moi récemment par ceux-là qui se servent abusivement des moyens de notre parti pour vilipender constamment d’autres cadres en contradiction avec leurs idées, sont la preuve d’un complot murement ourdi contre ma modeste personne », a laissé entendre le Député provincial Peter Kazadi.

Christian Okende

 

Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout