Au cours d’une conférence de presse organisée le jeudi dernier, au siège national de l’Union pour la démocratie et le progrès social (Udps), Jacquemain Shabani, président en exercice de la Commission Electorale Permanente (CEP/Udps), a répondu aux propos d’Emmanuel Ramazani Shadary qui, annonçant la rentrée politique du Sénateur à vie Joseph Kabila, a aussi affirmé que le PPRD entend remporter les scrutins de 2023.

Dans une sorte de réplique, Jacquemain Shabani a exprimé la détermination de son parti, l’Udps, qui, dit-il, se prépare conséquemment pour participer et remporter les prochaines élections de 2023. Comme pour dire, en gros, que l’Udps entend conserver le pouvoir chèrement acquis après plus de 30 ans de lutte dans l’opposition. Et, cela ne tiendra pas compte de la coalition CACH-FCC. «S’il y a un mariage entre CACH-FCC, c’est sur base des résultats des élections du 30 décembre 2018. Les prochaines élections seront nécessairement une nouvelle compétition. Dans cette compétition électorale, chaque parti politique, chaque regroupement doit se battre d’abord pour son intérêt et, donc, je pense que cela va apporter une division. Nous, à l’Udps, nous avons l’ambition de faire encore mieux au cours de prochains scrutins. Et ce, à tous les niveaux notamment, la Présidence de la République, les législatives tant nationales que provinciales», a-t-il déclaré.

Par ailleurs, plusieurs autres cadres de l’Udps ainsi que les combattants s’opposeraient d’ores et déjà à l’idée d’une candidature de Kabila Kabange aux prochaines joutes présidentielles. Un débat juridique sans précédent vient d’ailleurs de voir le jour sur le fait que cet ancien Chef de l’Etat peut postuler ou non.

Teddy Mbulu

Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout