Le huitième (8ème) anniversaire du Mouvement Chrétien pour la Solidarité et la Démocratie, MCSD, fêté le 8 août 2019 à Matadi, laisse une empreinte spéciale dans tout le Kongo Central.

Le peuple Ne Kongo en parle encore et voudrait bien savoir à qui appartient ce parti politique d’une forte exemplarité et très remarquable dans la dévotion et promotion des valeurs morales, chrétiennes et républicaines? Ceci, du fait qu’au MCSD, le président n’est pas ce gourou qui dicte tout et tout le monde s’incline sa personne. Plutôt, en dépit de son rang social en tant que Sénateur de la législature en cours, il demeure cet homme ordinaire, parfois effacé et met tous ses cadres et militants du parti sur le même pied d’égalité.

Les personnalités invitées, les députés provinciaux du Kongo Central, membres du MCSD, le club des donateurs, les représentants fédéraux des autres partis politiques, les cadres et militants venus au-delà des frontières congolaises, de Kinshasa, de Kwilu, des fédérations et sections de quatre districts que compte le Kongo central, ont vécu des moments mémorables d’une si brillante atmosphère, grâce aux dispositifs protocolaires et bien réussis mis en place par la fédération du Kongo Central, organisateur de l’événement. MCSD Mpozo 2

Avant l’arrivée du président national du MCSD, le Sénateur Roger Muaka Muaka et sa chère épouse, accueillis en triomphe dans la matinée du 8 août, au Pont Mpozo, par le président Fédéral du Kongo Central, Doucet Maphangala, accompagné de toutes les fédérations et sections à la base, une série d’activités avaient été organisées la veille notamment, la tenue d’un séminaire-atelier sur la gestion d’un parti politique au quotidien: cas d’une section et une conférence-débat animée conjointement à l’Hôtel Auberge La Réciprocité par Maître Hippolyte Vasika et Mme Gertrude Malande Fumbi respectivement, Porte-parole et 2ème Vice-président du MCSD. Ceci, dans le strict respect de la vision du parti MCSD qui fait de la formation de ses cadres et militants, son cheval de bataille afin de façonner un nouvel homme politique, capable de se démarquer à travers son ethnie, dans la gestion de la chose publique. MCSD Mpozo 3

Les deux brillants intervenants ont été inéluctablement à la hauteur des attentes des membres formés car, ces derniers ont été suffisamment édifiés sur le fonctionnement de la Démocratie et de l’Etat de Droit dans un pays, partant des indicateurs établis par des doctrinaires ou praticiens du droit comme normes ou règles à ne pas esquiver. Mais également, comment évaluer qu’il y a effectivement changement dans un pays, partant de l’ordre ancien qui est brisé. Un sujet développé par Madame Gertrude Malande.

Rendons grâce à Dieu Tout-puissant
Très extraordinaire que cela puisse paraître qu’un parti politique ait choisi de fêter les 8 ans de son existence légale et les 11 ans depuis sa création autour d’une messe d’action de grâce célébrée en un lieu hautement sacré pour l’Eglise catholique romaine, à savoir: la Cathédrale Notre Dame Béatrice de Matadi.
Dans son homélie, l’officient a insisté sur la responsabilité d’un politique vis-à-vis du peuple.
Pour lui, il est inadmissible de vouloir administrer, diriger, assumer des responsabilités si on ne sait pas se mettre au service des autres. Car, a-t-il renchéri, Jésus-Christ répondant à une question de ses disciples avait déclaré : ‘’celui qui veut être grand parmi vous qu’il soit le serviteur des autres’’, fin de citation.
En rapport avec tous ceux qui expriment les ambitions de diriger, il a demandé au Seigneur de leur rendre conscients, de distinguer ce qui est mauvais afin d’être le sel de la terre.

L’espoir est permis
Pour sa part, le Sénateur Roger Muaka a eu des mots justes pour remercier l’équipe du clergé de la Cathédrale d’avoir répondu favorablement à la demande du parti afin de célébrer avec amour cette messe d’action de grâce qui traduit un nouveau départ à l’horizon 2023.

Ensuite, il a circonscrit le cadre de cette messe qui consistait à implorer la bonté de Dieu afin de donner davantage la force au parti pour qu’il réalise ses ambitions et grandes actions à mener au cours de ce quinquennat avec comme finalité, avoir un fort ancrage au niveau national avec des connexions à l’international en vue de se positionner confortablement aux prochaines échéances électorales, en plus de se donner de moyen de devenir une véritable grosse machine politique au Congo. Comme quoi, tous les espoirs sont permis au MCSD.

Une soirée haute en couleur des réjouissances, vécue en son et lumière, agrémentée par divers groupes musicaux dont le Kintueni, a été organisée à la piscine de l’Hôtel Ledya en l’honneur de tous les invités et députés provinciaux du parti MCSD. Séance tenante, la ligue des jeunes de Matadi a remis un cadeau au président Roger Muaka, symbolisant un portrait à l’effigie du président. L’ambiance a été au rendez-vous.

Eugène Khonde

 

Les plus lus