La Ville de Kinshasa a vibré le samedi 3 novembre dernier, au rythme de la présentation de l’équipe de campagne du Candidat du Front Commun pour le Congo(FCC), engagé dans la course à la magistrature suprême du 23 décembre prochain.

Présents à la cérémonie, cadres et militants des différents partis et regroupements politiques, membres de cette gigantesque plateforme politique. Nouvellement nommé dans la cellule de lobbying de cette nouvelle équipe qui compte se jeter dans le marigot de campagne électorale très prochainement, le Professeur Elykia Mbokolo n’a pas manqué d’exprimer sa satisfaction quant à sa nomination. Par ailleurs, il ne jure que par la victoire finale de son camp politique, qui pourrait intervenir sans nul doute, grâce à l’organisation et la mobilisation de toute l’équipe nouvellement établie.

En effet, cette figure emblématique connue du monde scientifique, Professeur d’Université de son état, le Professeur et Historien Elykia Mbokolo promet de mettre son expertise au service de l’intérêt du groupe et du pays. Ainsi, remporter haut la main le scrutin final, au détriment de l’opposition congolaise visiblement mal organisée, est le vœu de cette crème scientifique. En moins d’une semaine, le Front Commun pour le Congo a organisé deux activités qui, manifestement, ont suscité plusieurs réactions sur la toile. Celle qui date du samedi 3 Novembre dernier, concernant la présentation officielle de l’équipe de campagne électorale est la preuve vivante de la détermination de ce camp politique pour la tenue des joutes électorales cette année. Du haut de la tribune du Chapiteau de Pullman Hôtel, l’on pouvait apercevoir Emmanuel Ramazani Shadary qui était entouré des membres du bureau politique du FCC, dont le Directeur de cabinet du Chef de l’Etat, Néhémie Mwilanya, le premier Ministre Bruno Tshibala, Aubin Minaku et José Makila.

Contrairement à ce qui se passe dans l’autre camp de l’opposition congolaise, le FCC surprend des maints observateurs politique par son organisation. Est ce déjà une victoire assurée en avance du scrutin final ? Elikia Mbokolo tente de calmer les ardeurs. « Tant qu’un match de football n’est pas fini, tant que l’arbitre n’a pas sifflé la fin, vous ne pouvez pas dire que vous avez gagné, parce que de loin si votre gardien est distrait, le joueur adverse peut marquer le but », a-t-il lâché. A l’en croire, les élections du 23 décembre 2018 vont se jouer au niveau de la mobilisation et de l’organisation de chaque camp politique. «Je constate qu’il y a un enthousiasme de notre population, parce qu’elle voit que la vieille classe politique, qui se prétend de l’opposition, qui est incapable d’énoncer un programme de l’opposition et incapable de trouver un candidat commun pour l’opposition, on voit que la balance est de notre côté », a analysé le Professeur Elykia Mbokolo.

Pour rappel, Elykia Mbokolo est une figure connue dans le monde scientifique. Il est un historien, spécialiste de l’histoire sociale, politique et intellectuelle de l’Afrique. Personnalité de premier plan en RDC, ce dernier avait au cours de mois de juillet dernier, étonné une frange de la population, en adhérant volontairement au Front Commun pour le Congo, initié par le Chef de l’Etat Joseph Kabila. Ce faisant, lors de la présentation de l’équipe de Campagne du Candidat Président Emmanuel Ramazani Shadary, le Professeur Elykia Mbokolo a saisi la nouvelle opportunité pour réitérer son soutien au Dauphin de Joseph Kabila.

D’emblée, Pour ce qui est du contenu de cette équipe, elle est composée de 564 personnes regroupées en 48 cellules et chapeautée par une coordination principale. Il sied de noter, dans cette équipe, la présence de grands noms dont Augustin Matata Ponyo, Raphaël Kateba Katoto, Bahati Lukwebo, Alex Kande, Jean-Claude Kazembe, Werrason, Florent Ibenge, l’évêque Pascal Mukuna et Cie.

Merdi Bosengele

Les plus lus