La conférence des présidents de la plateforme chère à Modeste Bahati, dans sa déclaration faite le lundi 29 juillet dernier, met en garde leurs dissidents, en leur enjoignant de se détourner de leur démarche actuelle.

Et, en perspective de la formation du Gouvernement, cette conférence des présidents a demandé à Modeste Bahati de contacter le Chef de l’Etat, le Premier Ministre Ilunga Ilunkamba ainsi que les speakers de deux chambres du Parlement, pour la prise en compte de l’AFDC-A comme plateforme politique qui doit prendre part aux consultations pour l’équipe gouvernementale. Par ailleurs, elle invite son Président à négocier une nouvelle alliance avec les autres cartels au sein de la majorité parlementaire. Ci-dessous, la décision de la Conférence des Présidents et sa déclaration prononcée dans la foulée de la formation imminente du Gouvernement.

Alliance des Forces démocratiques du Congo et Alliés, " AFDC-A "
LA CONFERENCE DES PRESIDENTS
DECISION N°010/AFDC-A/BCPP/ELM/EDB/2019 DU 29 JUILLET 2019 PORTANT OCTROI DES PLEINS POUVOIRS ET MANDAT AU PRESIDENT NATIONAL ET AUTORITE MORALE DU REGROUPEMENT ALLIANCE DES FORCES DEMOCRATIQUES DU CONGO ET ALLIES, AFDC-A
La Conférence des Présidents des Partis et Personnalités Politiques du Regroupement Politique Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés, AFDC-A ;
Vu la Constitution de la République Démocratique du Congo du 18 février 2006 telle que modifiée et complétée à ce jour, spécialement en ses articles 6, 78 ;
Vu l'article 7, paragraphe 2 et 3 alinéa 3 et 4 du Protocole d'Accord portant création d'un regroupement politique dénommé : Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés, AFDC-A, tel que publié au Journal Officiel de la RDC sous le numéro spécial du 07 juillet 2018, page 89 ;
Vu les articles 8, 9 et 10 tirets 5 et 6, et 16 du Règlement Intérieur du Regroupement Politique AFDC-A tel qu'enregistré le 19 mars 2019 à l'Office Notarial de LUKUNGA, Ville Province de Kinshasa, sous le numéro 55962, Folio 200-212, Volume DCD II ;
Considérant sa Déclaration* du 10 juillet 2019 prenant acte de son exclusion du Front Commun pour le Congo, FCC et de la Déclaration de son autonomie;
Considérant la Déclaration de la Conférence des Présidents des Partis et Personnalités Politiques du 29 juillet 2019 ;
Considérant la lettre n°355/000/SG/REPAP/2019 du 22 juillet 2019 du Secrétaire Général en charge des relations avec les Partis Politiques au Ministère de l'Intérieur et Sécurité;
DECIDE :
De donner les pleins pouvoirs et Mandat au Président National et Autorité Morale, l'Honorable Sénateur Professeur Modeste BAHATI LUKWEBO, aux fins de :
1. Contacter toutes les Institutions politiques de la République, à savoir :
- Le Président de la République ;
- Les Présidents de l'Assemblée Nationale et du Sénat;
- Le Premier Ministre, dans le cadre des consultations politiques pour la formation du Gouvernement Central de la République, pour la prise en compte de l'AFDC-A comme plateforme autonome.
2. Contacter et négocier une nouvelle alliance politique avec des plateformes au sein de la Majorité Parlementaire.
Fait à Kinshasa, le 29 juillet 2019
Signatures des Présidents des Partis, Personnalités Politiques, Sénateurs et Députés Nationaux du Regroupement AFDC-A :

DECLARATION DE LA CONFERENCE DES PRESIDENTS DES PARTIS ET DES PERSONNALITES POLITIQUES ELARGIE AUX SENATEURS, DEPUTES NATIONAUX ET DEPUTES PROVINCIAUX DU REGROUPEMENT POLITIQUE AFDC-A

La Conférence des Présidents des Partis et Personnalités Politiques du Regroupement Politique Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés, AFDC-A, élargie aux Sénateurs, Députés Nationaux et Députés Provinciaux, s'est réunie, à Kinshasa, ce lundi 29 juillet 2019, à l'Hôtel MERIBA;
Après avoir échangé et délibéré sur les questions relatives à la mise en place du Bureau Définitif du Sénat, de la situation du regroupement et de l'imminence des consultations pour la publication du Gouvernement ;
La Conférence des Présidents des Partis et Personnalités Politiques élargie aux Sénateurs, Députés Nationaux et Députés Provinciaux fait la déclaration ci-après :
1. Elle réitère son soutien à son Président National et Autorité Morale, l'Honorable Sénateur Professeur Modeste BAHATI LUKWEBO pour avoir :
a) accepté et conduit jusqu'au bout l'investiture à lui faite par la Conférence de se présenter comme Candidat au poste de Président du Sénat ;
b) démontré à la face de l'opinion nationale et internationale que l'AFDC-A demeure une grande force politique de la République Démocratique du Congo grâce au résultat obtenu à l'issue du vote du Président du Bureau Définitif du Sénat ;
2. La Conférence des Présidents remercie tout le Peuple Congolais qui a soutenu inlassablement l'Honorable Sénateur Professeur Modeste BAHATI LUKWEBO et lui a conféré la Majorité Populaire ;
3. La Conférence des Présidents fait observer que la recevabilité de la candidature du Président National et Autorité Morale de l'AFDC-A au poste de Président du Bureau Définitif du Sénat et ce, sans quelconque réserve ou observation par le Bureau provisoire du Sénat, démontre à suffisance et clairement que l'AFDC-A est une et indivisible.
A ce titre, seul son Président National et Autorité Morale, l'Honorable Sénateur Professeur Modeste BAHATI LUKWEBO, est qualifié pour engager l'AFDC-A vis-à-vis des Institutions de la République, des tiers, des partenaires et des organisations de la Société Civile. En cas de son empêchement, la Première Vice-présidente Nationale, Madame RUMBU-KAZANG KATUNG Marie-Jacqueline, ou tout autre Vice-président porteur d'un mandat spécial, engage le Regroupement.
4. La Conférence des Présidents des Partis et Personnalités Politiques prend acte de la lettre n°355/000/SG/REPAP/2019 du 22 juillet 2019 de Monsieur le Secrétaire Général en charge des relations avec les Partis Politiques, à travers laquelle, ce dernier rappelle les dispositions pertinentes de la Loi qui ne peuvent en aucun moment consacrer le dédoublement de l'AFDC-A.
Le Secrétaire Général, par cette lettre, dont ampliation au Vice-Premier Ministre, Ministre de l'Intérieur et Sécurité, reconnaît la légalité et la légitimité de l'AFDC-A à son Président National et Autorité Morale, l'Honorable Sénateur Professeur Modeste BAHATI LUKWEBO.
5. La Conférence des Présidents des Partis et Personnalités Politiques approuve la confirmation de la plainte devant le Parquet Général près la Cour de Cassation par son Président National et Autorité Morale et lui demande de faire toutes les diligences requises pour l'aboutissement de ladite plainte contre le groupuscule d'élus, non élus et consorts ;
6. La Conférence des Présidents des Partis et Personnalités Politiques exige au groupuscule d'élus et non élus qui engagent et utilisent abusivement, sans titre ni droit, l'appellation, logos et autres insignes de visibilité du Regroupement Politique AFDC-A ;
7. La Conférence des Présidents des Partis et Personnalités Politiques tirant conséquence de son autonomie, donne pleins pouvoirs et mandat à son Président National et Autorité Morale, l'Honorable Sénateur Professeur Modeste BAHATI LUKWEBO, d'entrer en contact avec Son Excellence Monsieur le Président de la République, Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, l'Honorable Présidente de l'Assemblée Nationale, Jeanine MABUNDA LIOKO, l'Honorable Président du Sénat, Alexis THAMBWE MWAMBA et Son Excellence Monsieur le Premier Ministre Sylvestre ILUNGA ILUNKAMBA dans le cadre des consultations pour la mise en place du Gouvernement.
Fait à Kinshasa, le 29 juillet 2019
Pour la Conférence des Présidents des Partis et Personnalités Politiques du Regroupement AFDC-A,
Le Rapporteur Général,
Honorable Professeur MUSUNGAY BAMPALE Remy

 

Les plus lus