‘’Du moment que le FCC, après sélection de différentes candidatures, a retenu celle du camarade Alexis Thambwe Mwamba, étant disciplinés, nous n’avons pas d’autre choix que de nous plier à la décision de la haute hiérarchie de notre famille politique, à savoir le FCC.

C’est pourquoi, nous soutenons la candidature du camarade Alexis Thambwe Mwamba à la présidence du Sénat et demandons aux honorables sénateurs de l’AFDC et Alliés à voter massivement pour lui. Et puis, nous réitérons notre indéfectible loyauté à notre autorité morale du FCC, le camarde Joseph Kabila Kabange‘’. C’est l’appel lancé par des élus et cadres de l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo et alliés, le samedi 6 juillet 2019 à Kinshasa, à l’endroit des sénateurs dudit regroupement politique, les invitant à s’incliner devant la décision prise par le numéro un du Front Commun pour le Congo.

Ils l’ont annoncé à travers une déclaration lue à la presse par la présidente du groupe parlementaire AFDC et alliés, Néné Nkulu, au nom des élus de l’AFDC. Cette frange d’élus de la plateforme politique coordonnée par Modeste Motinga a fait savoir qu’elle s’aligne sur le choix du FCC, Thambwe Mwamba, à la présidence du Sénat, afin de respecter le mot d’ordre de son autorité morale Joseph Kabila. Selon ces députés et sénateurs, l’AFDC et alliés a porté la candidature de Modeste Bahati Lukwebo au sein du FCC. Maintenant que les présidents des regroupements politiques membres du FCC ont porté leur choix sur Alexis Thambwe Mwamba, étant disciplinés, ils disent n’avoir pas d’autre choix que de respecter la décision de la haute hiérarchie du FCC. Cette déclaration intervient alors que Bahati Lukwebo, autorité morale de l’AFDC et Alliés, a annoncé sa candidature à la présidence de la chambre haute du parlement.

En fait, ces cadres de l’AFDC estiment que leur position s’inscrit dans l’optique de préserver la cohésion au sein du FCC, cette méga plateforme dont fait partie l’AFDC et Alliés.

‘’D’aucuns pensent que l’AFDC n’est plus du FCC ou ne soutient pas le point de vue de l’autorité morale du Front Commun pour le Congo, ce qui n’est pas le cas‘’, a lâché Patrick Djanga, Secrétaire Général du groupe parlementaire AFDC-A. C’est ainsi que vous avez devant vous une équipe stratégique de sénateurs, députés nationaux et cadres de l’AFDC qui vont faire une déclaration de clarification de la position de l’AFDC-A. Et cette clarification exprime clairement le soutient des regroupements à la candidature de l’honorable Alexis Thambwe Mwamba tel que c’était décidé par l’autorité morale du FCC, a-t-il épilogué avant la lecture de la déclaration.
Cependant, au sein du regroupement, plusieurs autres cadres disent ne pas être au courant d’une décision du bureau politique ayant levé cette option.

Inassouvi de diriger une institution importante du pays, Bahati Lukwebo a vu ses ambitions étouffées par sa famille politique le FCC avec la désignation d’Alexis Thambwe Mwamba du PPRD candidat président du sénat, après que ses camarades Sylvestre Ilunga Ilukamba et Jeannine Mabunda aient déjà occupé respectivement la primature et la présidence de l’Assemblée nationale.

Il estime, toutefois, que c'est la démocratie. ‘’J'ai confiance que les sénateurs sont les gens mûrs, qu'ils soient du PPRD ou d'autres regroupements, ils comprendront que ma démarche c’est pour sauver notre famille politique, le FCC, pour lui éviter un échec comme celui que nous venions de connaître à la présidentielle. Ce sont ces mauvais castings, ces mauvais choix qui font que nous échouions‘’, avait-il déclaré la semaine dernière sur un média international.
Pour le reste, jusque-là, le calendrier pour l’élection du bureau définitif de la chambre haute du parlement n’a pas encore été publié.

BL

Declaration AFDC

 

Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout